Bouchain (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchain.
Transition entre une partie de la coque « en formes » (à l'avant) et un double bouchain (à l'arrière).
La coque à bouchain vif du 60 pieds IMOCA Safran.

Le bouchain est une partie du bordé d'un bateau, représentant la zone intermédiaire entre les fonds et les murailles.

Si le bouchain est arrondi, la coque est dite « en forme » ; s'il est anguleux, la coque est dite « à bouchain vif ».
Selon le nombre de ces angles, la coque est :

  • à simple bouchain (à trois panneaux, comme le dériveur Vaurien ou à quatre panneaux comme le Corsaire et le Muscadet) ;
  • à double bouchain (à cinq panneaux, comme le Cabernet, à six panneaux comme les Pen Duick II et III ou l'Armagnac et les dériveurs légers Ponant (France) ou Entreprise (Royaume-Uni) ;
  • à triple bouchain (à sept ou huit panneaux).

La construction à bouchain vif a connu sa grande heure de gloire avec l'ère du contreplaqué et de la démocratisation de la plaisance dans les années 1950 et 60 (tous les voiliers cités ci-dessus, dessinés pour la plupart par Jean-Jacques Herbulot, Philippe Harlé (en France) ou Jack Holt et Ian Proctor (au Royaume-Uni) étaient initialement construits en feuilles de contreplaqué ployé sur une charpente minimale (formes dites développables). Les tentatives de passer à la construction en polyester traditionnelle (dite monolithique) n'ont pas toujours été couronnées de succès, en particulier pour les bateaux à font plat, comme le Vaurien ou l'Optimist.

Par la suite une évolution des matériaux composites, le sandwich polyester, (deux épaisseurs de composite verre+résine enserrant une âme en mousse synthétique type « airex » ou équivalent), rigidifié par l'effet de poutre, a remis à l'honneur la construction à bouchain vif et permis de remettre au goût du jour les séries de voiliers initialement dessinés pour le contreplaqué.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Paulet et Dominique Presles, Architecture navale, connaissance et pratique [détail des éditions]

Articles connexes[modifier | modifier le code]