Anetz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anetz
L'église Saint-Clément.
L'église Saint-Clément.
Blason de Anetz
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Ancenis
Canton Ancenis
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Ancenis
Maire
Mandat
Éric Lucas
2014-2020
Code postal 44150
Code commune 44004
Démographie
Gentilé Anetziens
Population
municipale
1 982 hab. (2012)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 59″ N 1° 06′ 06″ O / 47.3830555556, -1.1016666666747° 22′ 59″ Nord 1° 06′ 06″ Ouest / 47.3830555556, -1.10166666667
Altitude Min. 7 m – Max. 32 m
Superficie 14,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Anetz

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Anetz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anetz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anetz
Liens
Site web http://www.pays-ancenis.com/

Anetz est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune d'Anetz dans le département de la Loire-Atlantique.
Carte des communes voisines d'Anetz.
Communes limitrophes d’Anetz
Saint-Herblon
Ancenis Anetz Varades
Loire
Liré
Loire
Bouzillé
Loire
Le Marillais

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la rive nord de la Loire, à 50 km à l'est de Nantes, 7 km à l'est d'Ancenis, 7 km à l'ouest de Varades et 47 km à l'ouest d'Angers.

Les communes limitrophes sont Ancenis, Saint-Herblon et Varades en Loire-Atlantique, Le Marillais et Bouzillé en Maine-et-Loire.

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Anetz est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l'aire urbaine d'Ancenis et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de la Loire-Atlantique).

Topographie, géologie, relief et sismicité[modifier | modifier le code]

Bien que située en limite du massif armoricain réputé source de mouvements sismiques, Anetz n'est pas répertoriée dans une zone dangereuse. Le risque sismique y est qualifié de faible[1],[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de la Loire-Atlantique.

Chauvé est soumise à un climat de type océanique[3]. Les données certifiées concernant le climat d'Anetz les plus proches sont celles relevées à Nantes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le sud de la commune est bordé par la Loire. Une boire, appelée Boire Torse, qui prend naissance en amont au niveau de la commune du Fresne-sur-Loire, parcoure la commune d'est en ouest parallèlement au fleuve, et rejoint la Loire à l'extrémité ouest d'Anetz. Sur le territoire de la commune, la Loire forme deux îles : l'île Briand[4] et l'île Bernardeau-Boire-Rousse[5] (partagée avec la commune d'Ancenis).

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Villages et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune d'Anetz est formée des villages et lieux-dits : la Chaussée, les Cosniers, Bin-Boire, Belle-Croix, Breluce, de la Barbinière, du Fresne, de la Robinière, des Foucheries, de la Contrie et de la Paonnerie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom d'Anetz est inconnue. On relève Arnet, en 1104 ; Arnetz au XIIe siècle ; Arnetum, en 1219 ; le nom est peut-être issu d'un pré-latin *ar-n, eau (cf. l'Arno en Italie, le basque aran "vallée", etc.) et l'origine du suffixe reste obscure[6].

Par la suite apparaissent les formes Aznets (1427), Anetz (1653), Anetz-sur-Loire (au XXe siècle), et enfin Anetz[7].

Anetz possède un nom en gallo, la langue d'oïl locale : Asnèt (écriture ELG)[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

La mise au jour de mégalithes et d'outils façonnés dans la pierre ont permis de certifier l'occupation du site au Néolithique. Par la suite, Anetz a connu une présence romaine, attestée par la présence de vestiges dans le bourg actuel[9].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 1100, Anetz est sous la seigneurie de Samuel de Vair[réf. souhaitée]. Le fief principal en est « Le Plessis de Vair »[9].

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Élevé au rang de comté en 1653, Anetz passe aux mains du seigneur Claude Cornulier. En 1683, le fief devient un marquisat du seigneur Claude Cornulier[9].

Révolution française[modifier | modifier le code]

La paroisse, devenue commune, subit les effets de la guerre de Vendée[9].

Depuis le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1869, le château du Plessis-de-Vair est vendu à la famille Yrigoyen.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives et électorales[modifier | modifier le code]

Au sein de la région des Pays de la Loire, Anetz est dans le département de la Loire-Atlantique, et fait partie de l'arrondissement et du canton d'Ancenis[10]. Concernant les élections législatives, la commune est incluse dans la 6e circonscription de la Loire-Atlantique[11].

Intercommunalités[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1894 1924 Michel Blain    
1924 1942 Félix Aubry    
1942 1959 Édouard Berthelot    
1959 1983 Octave Gilardin    
1983 2008 Marcel Orhon Divers droite  
2008 en cours Éric Lucas[Note 1] Divers droite aviculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 982 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
908 1 020 1 232 1 260 1 244 1 158 1 108 1 157 1 030
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 038 1 030 1 003 890 889 879 903 846 804
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
786 754 727 646 630 577 561 654 532
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
604 687 955 1 211 1 285 1 368 1 449 1 584 1 872
2012 - - - - - - - -
1 982 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13]. Pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[14], pour le recensement 2004 : base Cassini de l'EHESS.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,9 %) est en effet inférieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,7 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

Pyramide des âges à Anetz en 2009 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,2 
3,5 
75 à 89 ans
3,4 
10,8 
60 à 74 ans
11,6 
17,9 
45 à 59 ans
15,9 
25,1 
30 à 44 ans
25,1 
16,2 
15 à 29 ans
16,6 
26,4 
0 à 14 ans
27,0 
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[16]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte deux établissements d'enseignement primaire : l'école publique La Fontaine, qui accueille 180 élèves en 2014[17], et l'école privée maternelle et élémentaire Notre-Dame, qui compte 114 élèves en 2014[18]. Elles dépendent de l'académie de Nantes.

Équipements municipaux[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèque[19].
  • Salle polyvalente[19].
  • Salle des Ormeaux[19] (à destination des associations locales).
  • Salle des sports de la Cour[20].
  • La création d'un écomusée sur l'histoire du val d'Anetz est en projet ; il devrait être installée dans l'ancienne forge du bourg[21].

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Le seul lieu de culte présent sur le territoire de la commune est l'église catholique Saint-Clément ; Anetz se trouve sur le territoire de la paroisse Saint-Benoît en Val-de-Loire, dont le siège se situe à Varades[22].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La mairie.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Équipolé de gueules et d'argent.
Commentaires : Armes de l'ancienne seigneurie de Vair, telles qu'elles figurent sur un sceau de 1240. Blason (délibération municipale du et ) enregistré le .
L'Emeronce où vécut Hervé Bazin de 1959 à 1960.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude de Cornulier, conseiller de Louis XVI, président du Parlement de Bretagne s'installa au château du Plessis de Vair en 1664, où il devint marquis en 1683 sur ordonnance[24] de Louis XVI.
  • Hervé Bazin écrivit son roman Au nom du fils en s'inspirant du paysage et de la maison familiale, l'Emeronce, située au bord du fleuve, au lieu-dit les Cosniers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Flohic (dir.), Joël Thiévin et Wilfried Pontoreau, Le Patrimoine des communes de la Loire-Atlantique, vol. 1, Charenton-le-pont, Flohic éditions,‎ , 1383 p. (ISBN 2-84234-040-X), p. 87-88.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2014.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cartographie des risques en Loire-Atlantique », sur Prim.net, portail gouvernemental de la prévention des risques majeurs (consulté le 4 janvier 2015).
  2. « Les zones sismiques en France », sur Alerte météo (consulté le 4 janvier 2015).
  3. « Carte France - Climat », sur CartesFrance.fr (consulté le 4 janvier 2015).
  4. [PDF] « Île Briand », Conservatoire régional des rives de la Loire et de ses affluents (consulté le 3 janvier 2015)
  5. [PDF] « Île Bernardeau-Boire-Rousse », Conservatoire régional des rives de la Loire et de ses affluents (consulté le 3 janvier 2015)
  6. Dauzat et Rostaing, cités sur le site marikavel.com, page Anetz (consulté le 18 décembre 2014).
  7. « Commune d'Anetz - Histoire », mairie d'Anetz (consulté le 18 décembre 2014).
  8. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 18 mars 2013)
  9. a, b, c et d Flohic, Thiévin et Pontoreau 1999, p. 87.
  10. « Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui », École des hautes études en sciences sociales (consulté le 3 janvier 2015).
  11. « Circonscriptions électorales de la commune d'Anetz », Assemblée nationale française (consulté le 3 janvier 2015).
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  14. « Anetz 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 9 janvier 2013).
  15. « Résultats du recensement de la population - Anetz - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  16. « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  17. « École primaire publique La Fontaine », ministère de l'éducation nationale (consulté le 4 janvier 2015).
  18. « École privée maternelle et élémentaire Notre-Dame », ministère de l'éducation nationale (consulté le 4 janvier 2015).
  19. a, b et c Source : Lieux Culturels d'Anetz sur Anetz Aujourd'hui et Demain
  20. Source : Informations pratiques d'Anetz pour le sport sur Anetz Aujourd'hui et Demain
  21. « Bientôt un écomusée sur l'histoire du val d'Anetz », Ouest-France,‎ (consulté le 3 janvier 2015).
  22. « paroisse Saint-Benoît en Val-de-Loire », diocèse de Nantes (consulté le 4 janvier 2015).
  23. « Château du Plessis-de-Vair », base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 3 janvier 2015).
  24. a et b Source : Historique d'Anetz sur Anetz Aujourd'hui et Demain
  25. Flohic, Thiévin et Pontoreau 1999, p. 88.