Équipe de Finlande féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau : Finlande Équipe de Finlande féminine
Écusson de l' Équipe de Finlande féminine
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Blanc et bleu
Surnom Helmar
Classement FIFA en diminution 28e (24 juin 2016)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Suède Anna Signeul (fi)[2]
Plus sélectionnée Laura Österberg Kalmari : 130
Meilleur buteuse Laura Österberg Kalmari : 41
Rencontres officielles historiques
Premier match Finlande Drapeau : Finlande 0 - 0 Drapeau : Suède Suède
()
Plus large victoire Finlande Drapeau : Finlande 7 - 0 Drapeau : Arménie Arménie
()
Plus large défaite Danemark Drapeau : Danemark 9 - 0 Drapeau : Finlande Finlande
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Championnat d’Europe Phases finales : 9
Demi-finaliste en 2005

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Finlande féminine de football en 2018

L'équipe de Finlande féminine de football représente la Finlande dans les compétitions internationales d'équipes nationales de football féminin. Elle est intégrée à l'Association finlandaise de football et est constituée par une sélection des meilleures joueuses finlandaises. La formation finlandaise a participé au Championnat d'Europe de football féminin 2005 et a obtenu une place en demi-finale, où la Finlande a perdu 4-1 face à l'Allemagne. L'UEFA a décerné les championnat d'Europe de football féminin 2009 à la Finlande, ce qui fait que le pays a été qualifié directement. La Finlande est éliminée en quart de finale, face à l'équipe d'Angleterre. Depuis , la Finlande est classée 28e, ce qui est son plus mauvais classement[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'équipe de Finlande féminine de football en 2009.

Les débuts de l'équipe nationale[modifier | modifier le code]

L'émergence du football féminin commence, en Europe, à la fin des années 1960. Se sont tout d'abord, les pays nordiques, avec la Finlande, la Suède et le Danemark, qui s'impliquent dans le démarrage du football féminin. Il y avait une attitude négatives envers le football féminin, car pour certains, ce sport ne convenait pas aux femmes. Cette idée était importante chez les joueurs masculins et les entraîneurs[4],[5].

En Finlande, les compétitions de football féminin, débutent en 1971 et, peu après, l'Association finlandaise de football décide de lancer l'équipe nationale féminine finlandaise. En , le premier match joué oppose la Finlande à la Suède. C'est aussi le premier match féminin diffusé à la télévision. Il se joue à Mariehamn, le et se termine par un match nul (0-0). Le premier match gagné par la Finlande contre la Suède, en 1976, a lieu à Kallhäll (1-2). Le premier but de l'équipe nationale a été inscrit par Soile Malm (en)[6]. Dans les premières années de l'équipe nationale, les matchs ont été principalement joués contre les autres pays nordiques. Au début, la plus importante compétition de l'équipe nationale a été le Championnat nordique de football, joué pour la première fois en 1974. La Norvège rejoint le football féminin en 1978.


Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Vainqueur (compétition non officielle)
  • 1991 : Tour préliminaire
  • 1995 : Tour préliminaire
  • 1999 : Tour préliminaire
  • 2003 : Tour préliminaire

Parcours en Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Tour préliminaire
  • 1987 : Tour préliminaire
  • 1989 : Tour préliminaire
  • 1991 : Tour préliminaire
  • 1993 : Tour préliminaire
  • 1995 : Tour préliminaire
  • 1997 : Tour préliminaire
  • 2001 : Tour préliminaire
  • 2005 : Demi-finale
  • 2009 : Quart de finale
  • 2013 : 1er tour

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Anna Signeul (fi), entraîneur actuel (2017), de l'équipe de Finlande féminine de football.

Depuis l'automne 2017, Anna Signeul (fi), ancienne joueuse de football, suédoise, est l'entraîneur, de l'équipe de Finlande féminine de football[2]. Elle a été précédée par :

  • Juhani Nirkkonen (fi) a été le premier sélectionneur de l'équipe nationale féminine. Il a travaillé pendant cinq ans, période au cours de laquelle la Finlande a joué très peu. La première année, il a été assisté par Roland Wiik (fi), entraîneur du HIFK . Nirkkonen a démissionné en 1977[6].
  • Simo Syrjävaara (fi) était le sélectionneur temporaire en 1978[6].
  • Kaj Österberg (fi) , est un ancien entraîneur national[7]. Il a débuté en tant que sélectionneur en 1979.
  • Jyrki Nieminen (fi) a remplacé Österberg, à l'automne 1989. Il était assisté de Jutta Rautiainen (fi). En raison de ses mauvais résultats, Nieminen a décidé de ne pas rester en fonction, à la fin de son contrat, à l'automne 1992[8].
  • Nils Suomalainen (fi) remplace Nieminen au printemps 1993.
  • Reima Kokko (fi) était un choix surprenant pour un Finlandais. Il n'avait jamais vu de footbal féminin auparavant. Cependant, Kokko est parvenu à mener l'équipe finlandaise aux championnats du monde et aux championnats européens pendant sa saison 1996-2000. Suite à une défaite de la Finlande il décide de démissionner.
  • Michael Kald a débuté comme sélectionneur, début 2001.
  • Andrée Jeglertz (fi) est le premier sélectionneur étranger de l'équipe nationale féminine, au début de 2010. Il arrête, par déception, suite à l'élimination de la Finlande à la Coupe du monde de 2017[9].
  • Marko Saloranta a assuré l'intérim jusqu'en août 2017, avant l'arrivée au poste d'Anna Signeul, auparavant responsable de l'équipe féminine écossaise et, dorénavant[10], sélectionneur en titre de celle de Finlande.

Effectif actuel (2010-2011)[modifier | modifier le code]

1 Minna Meriluoto Gardien de but
2 Maija Saari
3 Tuija Hyyrynen
4 Heini Mäkelä
5 Emmi Alanen
6 Tiina Salmén Capitaine
7 Annika Kukkonen
8 Elina Syrjala
9 Pernilla Nordlund
10 Sanna Talonen
11 Susanna Lehtinen
12 Katja Annika Kankaanpää Gardien de but
13 Annica Sjölund
14 Marianna Tolvanen
15 Leena Puranen
16 Anna Westerlund
17 Jaana Lyytikäinen
18 Linda Sällström
Les numéros sont donnés à titre indicatif, ceux-ci pouvant évoluer en fonction des compositions d'équipe successives.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com, (consulté le 24 juin 2016).
  2. a et b (fi) Otto Rönkä et Christer Sarlin, « "Ruotsalaistyylinen johtamistapa" – tällainen on Helmarien uusi päävalmentaja » [« "Leadership à la suédoise" - c'est le nouvel entraîneur en chef de Helmar »], sur le site yle.fi, (consulté le 25 novembre 2017).
  3. (en) « FIFA/Coca Cola World Ranking », sur le site FIFA.com (consulté le 25 novembre 2017).
  4. Alaja, p. 238
  5. Vehviläinen & Itkonen, p. 38
  6. a, b et c Lautela & Wallén, p. 228–229
  7. (fi) Vuorinen Juha et Kasila Markku, Pelimiehet : Suomen jalkapallon pelaajatilastot 1930-2006, Suomen Urheilumuseosäätiö, (ISBN 978-952-99075-9-5), p. 387.
  8. Lautela & Wallén, p. 230–231
  9. (fi) Anu Karttunen, « Helmareiden ex-päävalmentaja palaa miesten valmentajaksi » [« L'ancien entraîneur-chef des Helmars revient entraîner les hommes »], sur le site yle.fi, (consulté le 25 novembre 2017).
  10. en 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (fi) Yrjö Lautela et Göran Wallén, Rakas jalkapallo, Hämeenlinna, Teos, (ISBN 978-951-851-068-3). .
  • (fi) Hanna Vehviläinen et Hannu Itkonen, Mimmiliigasta maailmalle : tutkimus suomalaisen naisjalkapalloilun muutoksesta, Eura, Ilias, (ISBN 978-952-5679-43-4). .
  • (fi) Alaja Erkki, Monsieur Magic : Aulis Rytkönen, Helsinki, Teos, (ISBN 978-951-851-185-7). .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]