Alphonse Gasnier-Duparc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gasnier et Duparc.
Alphonse Gasnier-Duparc
Ouest-Eclair - 8 mai 1936 - Alphonse Gasnier-Duparc.jpg
Alphonse Gasnier-Duparc en 1936
Fonctions
Maire de Saint-Malo
-
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Saint-MaloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de

Alphonse Henri Gasnier-Duparc, né à Dol-de-Bretagne le et mort à Saint-Malo le , est un homme politique français, Maire de Saint-Malo sénateur d'Ille-et-Vilaine de 1932 à 1940 et Ministre de la Marine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse Gasnier-Duparc né à Dol-de-Bretagne de Alphonse Charles et de Anne Marie Antoinette Robidou [1], fait ses études à Saint-Malo puis à la faculté de droit de l'Université de Rennes et devint avocat à Saint-Malo. En 1908, il fut élu conseiller municipal de Saint-Malo; en 1910, conseiller d'arrondissement; en 1913, conseiller général ; en 1930, vice-président du Conseil général, qu'il préside de 1935 à 1937.Maire de Saint-Malo du au , il est démis de ses fonctions par les occupants allemands ; il devient le président de la délégation spéciale qui gère la ville détruite à partir de novembre 1944.

À l'élection sénatoriale qui eut lieu le , il fut élu au second tour par 568 voix contre 534, sur 1.103 votants. Il est réélu aux élections triennales du  : où il obtient 563 voix sur 1.103 votants contre 549 à son adversaire. Membre du parti radical-socialiste, il s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique et il siège au Sénat jusqu'en 1940.

Il est nommé Ministre de la Marine dans le premier gouvernement Blum du Front populaire et entre en fonction le , avec M. Blancho comme sous-secrétaire d'Etat à la Marine de guerre. Après la chute du ministère Blum, en juin 1937, il reprend sa place au Sénat.Il vote le projet de Loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 accordant les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain.

Il était titulaire de la Légion d'honneur, de la Croix de guerre, du Mérite maritime, du Mérite agricole et des Palmes académiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de Naissance n°64 archives Ille-et-Vilaine

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Alphonse Gasnier-Duparc », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]