500 miles d'Indianapolis 1956

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
500 miles d'Indianapolis 1956
Tracé de la course

Drapeau Indianapolis Motor Speedway

Données de la course
Nombre de tours 200
Longueur du circuit 4,023 km
Distance de course 804,672 km
Résultats
Vainqueur Drapeau : États-Unis Pat Flaherty,
Drapeau : États-Unis Watson-Offenhauser,
h 53 min 28 s 84
(vitesse moyenne : 206,785 km/h)
Pole position Drapeau : États-Unis Pat Flaherty,
Drapeau : États-Unis Watson-Offenhauser,
min 1 s 815
(vitesse moyenne : 234,314 km/h)
Record du tour en course Drapeau : États-Unis Paul Russo,
Drapeau : États-Unis Kurtis Kraft-Novi,
min 2 s 32
(vitesse moyenne : 232,415 km/h)

Les 500 miles d'Indianapolis 1956 (XXXXth Indianapolis Motor Sweepstakes), courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le mercredi 30 mai 1956, ont été remportés par le pilote américain Pat Flaherty sur une Watson-Offenhauser.

L'épreuve comptait pour le championnat national américain (USAC) mais également pour le championnat du monde des pilotes, dont elle constituait la cinquante-et-unième épreuve courue depuis 1950, et la troisième manche de la saison.

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Le championnat du monde[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1950, le championnat du monde des conducteurs intègre l'épreuve des 500 miles d'Indianapolis (courus suivant une réglementation proche de l'ancienne formule internationale de 1938) en plus des principaux Grands Prix internationaux. Épreuve très spécifique se courant avec des monoplaces spécialement conçues pour le 'Speedway', les 500 miles sont généralement boycottés par les pilotes de formule 1, et bien souvent exclusivement disputés par les concurrents du championnat national américain, auparavant organisé par l'AAA, puis depuis cette année par l'USAC. Cette célèbre épreuve n'a donc aucune incidence sur l'attribution du titre mondial. L'as italien Alberto Ascari, champion du monde en 1952 et 1953, s'était toutefois essayé sur la piste ovale en 1952 au volant d'une Ferrari, sans succès malgré un début de course prometteur. Pour cette édition 1956, c'est au tour du vétéran Giuseppe Farina, champion du monde 1950, de tenter sa chance au volant d'une Kurtis Kraft à moteur Ferrari et d'affronter les spécialistes américains de la discipline.

Le circuit[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Indianapolis Motor Speedway.

Le circuit d'Indianapolis, dans l'Indiana, est le temple du sport automobile américain. Son tracé rectangulaire comporte quatre virages à gauche, relevés d'une dizaine de degrés et à rayon constant. Réalisé sous la houlette de l'homme d'affaires Carl Fisher[1], il fut inauguré en 1909, le parcours n'ayant pas évolué depuis cette date. Pour 1956, le revêtement du circuit a été entièrement refait, les portions en briques disparaissant au profit de l'asphalte, à l'exception de la ligne de départ où subsiste une bande de briques, dernier vestige du 'brickyard'. En 1955, Jack McGrath avait réalisé une moyenne de plus de 229 km/h lors des qualifications, mais le nouveau revêtement devrait permettre des vitesses nettement supérieures cette année.

Comme la plupart des courses aux États-Unis, le départ est de type lancé, les pilotes étant libérés après un tour accompli derrière la voiture de sécurité ('Pace Car'), une DeSoto Fireflite Convertible pour l'édition 1956.

Pace Car 1956
La DeSoto Fireflite Convertible, Pace Car de l'édition 1956 des 500 miles.

Monoplaces en lice[modifier | modifier le code]

La piste d'Indianapolis ne comporte que des virages à gauche, aussi les monoplaces engagées sont-elles préparées spécialement : moteur décentré à gauche du châssis, les pneus profilés pour les virages à gauche. Le constructeur le plus représenté est Kurtis Kraft, vainqueur des éditions 1950, 1951, 1953, 1954 et 1955. Presque tous les concurrents utilisent le bloc 4 cylindres Offenhauser (4500 cm3, puissance estimée entre 350 et 400 chevaux). Le règlement permet également l'utilisation de moteurs 3 litres suralimentés. En 1956, seul le motoriste Novi utilise cette option, son V8 à compresseur développant environ 560 chevaux. On note également la présence d'un six cylindres atmosphérique Ferrari sur la Kurtis Kraft de Giuseppe Farina.

Coureurs inscrits[modifier | modifier le code]

Liste des pilotes inscrits[2],[3]
no  Pilote Écurie Monoplace (nom officiel) Constructeur Châssis Moteur Pneumatiques
1 Drapeau : États-Unis Bob Sweikert D-A Lubricant Racing D-A Lubricant Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
2 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Dean Van Lines Dean Van Lines Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
3 Drapeau : États-Unis Marshall Teague Dean Van Lines Dean Van Lines Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
4 Drapeau : États-Unis Sam Hanks Jones & Maley Cars Jones & Maley Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
5 Drapeau : États-Unis Andy Linden H.A. Chapman Chapman Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
7 Drapeau : États-Unis Pat O’Connor Ansted Rotary Ansted Rotary Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
8 Drapeau : États-Unis Pat Flaherty John Zink John Zink Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
9 Drapeau : Italie Giuseppe Farina Bardahl Ferrari Bardahl Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Ferrari L6 F
10 Drapeau : États-Unis Ed Elisian Fred Sommer Hoyt Machine Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
12 Drapeau : États-Unis Al Herman Pat Clancy Bardhal Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500B Offenhauser L4 F
14 Drapeau : États-Unis Bob Veith Federal Engineering Federal Engineering Detroit Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
15 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Bignotti Bowes Seal Fast Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500E Offenhauser L4 F
16 Drapeau : États-Unis Don Freeland Bob Estes Bob Estes Spl. Phillips Phillips Offenhauser L4 F
19 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Ed Walsh Filter Queen Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
22 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson T.W. & W.T. Martin Martin Bros Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft Offenhauser L4 F
24 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Lindsey Hopkins Hopkins Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
25 Drapeau : États-Unis Tony Bonadies Duke Donaldson Duke Donaldson Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 3000 Offenhauser L4 F
26 Drapeau : États-Unis Jimmy Reece Joseph Massaglia Massaglia Hotel Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
27 Drapeau : États-Unis Cliff Griffith Jim Robbins Jim Robbins Spl. Stevens Stevens Offenhauser L4 F
29 Drapeau : États-Unis Paul Russo Novi Racing Novi Vespa Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
31 Drapeau : États-Unis Jimmy Davies Novi Racing Novi Vespa Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
33 Drapeau : États-Unis Eddie Russo Californian Muffler Belond-Miracle Power Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
34 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan Trio Brass Foundry Trio Brass Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
35 Drapeau : États-Unis Johnnie Kay Peter Wales Trucking Pete Wales Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 4000 Offenhauser L4 F
41 Drapeau : États-Unis Billy Garrett E.R. Casale Greenman-Casale Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
42 Drapeau : États-Unis Fred Agabashian Federal Engineering Federal Eng. Detroit Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
46 Drapeau : États-Unis Shorty Templeman Lee Glessner Spl. Lee Glessner Spl. Hillegass Hillegass Sprint Car Offenhauser L4 F
47 Drapeau : États-Unis Marshall Teague Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft Offenhauser L4 F
48 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Ray Crawford Crawford Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500B Offenhauser L4 F
51 Drapeau : États-Unis Len Duncan Ray Brady Ray Brady Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 4000 Offenhauser L4 F
53 Drapeau : États-Unis Troy Ruttman John Zink John Zink Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
54 Drapeau : États-Unis Jack Turner Ernest Ruiz Travelon Trailer Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500B Offenhauser L4 F
55 Drapeau : États-Unis Al Keller Sam Traylor Offy Sam Traylor Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 4000 Offenhauser L4 F
57 Drapeau : États-Unis Bob Christie H.H. Johnson Helse Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
58 Drapeau : États-Unis Eddie Sachs Ray Brady Ray Brady Spl. Schroeder Schroeder Offenhauser L4 F
62 Drapeau : États-Unis Len Sutton Wolcott Fuel Injection Wolcott Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
64 Drapeau : États-Unis Duke Dinsmore Shannon's Shannon Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500A Offenhauser L4 F
73 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kalamazoo Sports McNamara Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
74 Drapeau : États-Unis Mike Magill Chesty Food Chesty Food Spl. Templeton Templeton D Offenhauser L4 F
75 Drapeau : États-Unis Marvin Pifer Commercial Motor Freight Commercial Motor Freight Spl. Ewing Ewing D Offenhauser L4 F
77 Drapeau : États-Unis Jim McWithey Dayton Steel Foundry Dayton Steel Spl. Schroeder Schroeder Offenhauser L4 F
78 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Lindsey Hopkins Hopkins Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
79 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson Marquette Tool Marquette Tool Spl. Silnes Silnes Offenhauser L4 F
81 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Pete Salemi Central Excavating Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
82 Drapeau : États-Unis Gene Hartley Pete Salemi Central Excavating Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
84 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg Cecil McDonald McDonald Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
85 Drapeau : États-Unis Gig Stephens Slick Racers Slick Racers Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 2000 Offenhauser L4 F
87 Drapeau : États-Unis Jay Abney
Drapeau : États-Unis Dick Reese
Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg
Cecil McDonald McDonald Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 4000 Offenhauser L4 F
88 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Peter Schmidt Peter Schmidt Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
89 Drapeau : États-Unis Keith Andrews Dunn Engineering Dunn Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500B Offenhauser L4 F
91 Drapeau : États-Unis Johnny Baldwin Bardahl Ferrari Bardahl Spl. Ferrari Ferrari 375 Spl. Ferrari V12 F
93 Drapeau : États-Unis Leroy Warriner Roy McKay Roy McKay Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 3000 Offenhauser L4 F
98 Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons JC Agajanian Agajanian Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
99 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Murrell Belanger Belanger Motors Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
  • Remarque : Un pilote peut être inscrit sur plusieurs voitures. De même, plusieurs pilotes peuvent tenter de qualifier une même voiture.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Les essais qualificatifs sont prévus les deux week-ends du 19/20 et 26/27 mai. Pour les qualifications, les pilotes sont chronométrés sur 4 tours lancés (10 miles). Le premier jour, déterminant les premières positions de la grille de départ, est appelé "Pole Day", les pilotes se qualifiant les jours suivants ne pouvant prétendre aux premières places. Grâce au nouveau revêtement de la piste, les moyennes au tour ont été nettement améliorées lors des premiers entraînements, et la performance réalisée par Jack McGrath en 1955 (143,793 mph, plus de 231 km/h) sur son meilleur des quatre tours lancés devrait être nettement battue.

Le samedi 19 mai, les conditions sont idéales, la piste est parfaitement sèche et beaucoup de pilotes s'apprêtent à tourner. Les spectateurs sont venus en masse, 125000 sont présents ! Jim Rathmann est le premier à s'élancer, et dès son premier tour chronométré le ton est donné : 144,811 mph (plus de 233 km/h), le record est déjà tombé. Son troisième tour lancé est accompli à 146,033 mph (235,017 km/h), la moyenne des quatre tours s'établissant à 145,120 mph (233,539 km/h). Seize autres pilotes vont se qualifier ce premier jour, tous à une moyenne supérieure à 140,8 mph. Un seul va parvenir à battre Rathmann : le Californien Pat Flaherty, avec un premier tour lancé accompli à 146.056 mph (235.055 km/h) et une moyenne de 145,596 mph (244,314 km/h) sur les quatre tours, obtenant la pole position. Troisième avec une moyenne de 144.980 mph (233,323 km/h), Pat O'Connor complète la première ligne.

La session du dimanche est également très disputée, douze pilotes obtenant leur qualification, la meilleure performance étant à l'actif de Johnny Thomson qui accomplit ses quatre tours à la moyenne 145,549 mph (234,238 km/h), pratiquement aussi vite que Flaherty la veille. C'est la deuxième meilleure performance du week-end ; Thomson devra cependant derrière les dix-sept pilotes qualifiés le samedi.

Pour le second week-end de qualification, seulement quatre places restent à pourvoir. Il pleut toute la journée du samedi 26 et aucun pilote ne prend le volant. Le dimanche, il fait un peu meilleur mais ce n'est qu'en fin d'après-midi que le soleil apparaît, asséchant suffisamment la piste pour permettre de compléter la grille, avant que la pluie ne réapparaisse, mettant un terme aux espoirs du champion italien Giuseppe Farina, qui n'a pas l'opportunité de tourner[4].

Résultats des qualifications – Séance du 19 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 8 Drapeau : États-Unis Pat Flaherty Watson 145,596 mph (234,314 km/h) 4 min 07 s 26
2 24 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Kurtis Kraft 145,120 mph (233,549 km/h) 4 min 08 s 07 + 0 s 81
3 7 Drapeau : États-Unis Pat O’Connor Kurtis Kraft 144,980 mph (233,323 km/h) 4 min 08 s 31 + 1 s 05
4 73 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kurtis Kraft 144,741 mph (232,938 km/h) 4 min 08 s 72 + 1 s 46
5 99 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Kurtis Kraft 144,602 mph (232,714 km/h) 4 min 08 s 96 + 1 s 70
6 98 Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons Kuzma 144,144 mph (231,978 km/h) 4 min 09 s 75 + 2 s 49
7 42 Drapeau : États-Unis Fred Agabashian Kurtis Kraft 144,069 mph (231,857 km/h) 4 min 09 s 88 + 2 s 62
8 29 Drapeau : États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft-Novi 143,546 mph (231,016 km/h) 4 min 10 s 79 + 3 s 53
9 5 Drapeau : États-Unis Andy Linden Kurtis Kraft 143,056 mph (230,226 km/h) 4 min 11 s 65 + 4 s 39
10 1 Drapeau : États-Unis Bob Sweikert Kurtis Kraft 143,033 mph (230,189 km/h) 4 min 11 s 69 + 4 s 43
11 53 Drapeau : États-Unis Troy Ruttman Kurtis Kraft 142,484 mph (229,306 km/h) 4 min 12 s 66 + 5 s 40
12 15 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Kurtis Kraft 142,337 mph (229,070 km/h) 4 min 12 s 92 + 5 s 66
13 4 Drapeau : États-Unis Sam Hanks Kurtis Kraft 142,051 mph (228,609 km/h) 4 min 13 s 43 + 6 s 17
14 10 Drapeau : États-Unis Ed Elisian Kurtis Kraft 141,382 mph (227,532 km/h) 4 min 14 s 63 + 7 s 37
15 19 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Kurtis Kraft 141,171 mph (227,193 km/h) 4 min 15 s 01 + 7 s 75
16 48 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Kurtis Kraft 140,977 mph (226,881 km/h) 4 min 15 s 36 + 8 s 10
17 49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Kurtis Kraft 140,884 mph (226,730 km/h) 4 min 15 s 53 + 8 s 27
Résultats des qualifications – Séance du 20 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 88 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Kuzma 145,549 mph (234,238 km/h) 4 min 07 s 34
2 2 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Kuzma 143,741 mph (231,329 km/h) 4 min 10 s 45 + 3 s 11
3 89 Drapeau : États-Unis Keith Andrews Kurtis Kraft 142,976 mph (230,098 km/h) 4 min 11 s 79 + 4 s 45
4 26 Drapeau : États-Unis Jimmy Reece Lesovsky 142,885 mph (229,952 km/h) 4 min 11 s 95 + 4 s 61
5 82 Drapeau : États-Unis Gene Hartley Kuzma 142,846 mph (229,888 km/h) 4 min 12 s 02 + 4 s 68
6 14 Drapeau : États-Unis Bob Veith Kurtis Kraft 142,535 mph (229,387 km/h) 4 min 12 s 57 + 5 s 23
7 54 Drapeau : États-Unis Jack Turner Kurtis Kraft 142,394 mph (229,161 km/h) 4 min 12 s 82 + 5 s 48
8 57 Drapeau : États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft 142,236 mph (228,907 km/h) 4 min 13 s 10 + 5 s 76
9 16 Drapeau : États-Unis Don Freeland Phillips 141,699 mph (228,042 km/h) 4 min 14 s 06 + 6 s 72
10 12 Drapeau : États-Unis Al Herman Kurtis Kraft 141,610 mph (227,899 km/h) 4 min 14 s 22 + 6 s 88
11 55 Drapeau : États-Unis Al Keller Kurtis Kraft 141,193 mph (227,228 km/h) 4 min 14 s 97 + 7 s 63
12 41 Drapeau : États-Unis Billy Garrett Kuzma 140,559 mph (226,208 km/h) 4 min 16 s 12 + 8 s 78
Résultats des qualifications – Séance du 27 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 27 Drapeau : États-Unis Cliff Griffith Stevens 141,471 mph (227,675 km/h) 4 min 14 s 47
2 34 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan Kurtis Kraft 140,061 mph (225,407 km/h) 4 min 17 s 03 + 2 s 56
3 81 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Kuzma 139,093 mph (223,848 km/h) 4 min 18 s 82 + 4 s 35
4 64 Drapeau : États-Unis Duke Dinsmore Kurtis Kraft 138,430 mph (222,781 km/h) 4 min 20 s 06 + 5 s 59

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Grille de départ de la course et résultats des qualifications[4]
1re ligne Pos. 1 Pos. 2 Pos. 3
Drapeau : États-Unis
Pat Flaherty
Watson
145,596 mph
(234,314 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jim Rathmann
Kurtis Kraft
145,120 mph
(233,549 km/h)
Drapeau : États-Unis
Pat O'Connor
Kurtis Kraft
142,580 mph
(233,323 km/h)
2e ligne Pos. 4 Pos. 5 Pos. 6
Drapeau : États-Unis
Dick Rathmann
Kurtis Kraft
144,741 mph
(232,938 km/h)
Drapeau : États-Unis
Tony Bettenhausen
Kurtis Kraft
144,602 mph
(232,714 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnnie Parsons
Kuzma
144,144 mph
(231,978 km/h)
3e ligne Pos. 7 Pos. 8 Pos. 9
Drapeau : États-Unis
Fred Agabashian
Kurtis Kraft
144,069 mph
(231,857 km/h)
Drapeau : États-Unis
Paul Russo
Kurtis Kraft
143,546 mph
(231,016 km/h)
Drapeau : États-Unis
Andy Linden
Kurtis Kraft
143,046 mph
(230,208 km/h)
4e ligne Pos. 10 Pos. 11 Pos. 12
Drapeau : États-Unis
Bob Sweikert
Kurtis Kraft
143,033 mph
(230,189 km/h)
Drapeau : États-Unis
Troy Ruttman
Kurtis Kraft
142,484 mph
(229,306 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnny Boyd
Kurtis Kraft
142,337 mph
(229,070 km/h)
5e ligne Pos. 13 Pos. 14 Pos. 15
Drapeau : États-Unis
Sam Hanks
Kurtis Kraft
142,051 mph
(228,609 km/h)
Drapeau : États-Unis
Ed Elisian
Kurtis Kraft
141,382 mph
(227,532 km/h)
Drapeau : États-Unis
Rodger Ward
Kurtis Kraft
141,171 mph
(227,193 km/h)
6e ligne Pos. 16 Pos. 17 Pos. 18
Drapeau : États-Unis
Jimmy Daywalt
Kurtis Kraft
140,977 mph
(226,881 km/h)
Drapeau : États-Unis
Ray Crawford
Kurtis Kraft
140,884 mph
(226,730 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnny Thomson
Kuzma
145,549 mph
(234,238 km/h)
7e ligne Pos. 19 Pos. 20 Pos. 21
Drapeau : États-Unis
Jimmy Bryan
Kuzma
143,741 mph
(231,329 km/h)
Drapeau : États-Unis
Keith Andrews
Kurtis Kraft
142,976 mph
(230,098 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jimmy Reece
Lesovsky
142,885 mph
(229,952 km/h)
8e ligne Pos. 22 Pos. 23 Pos. 24
Drapeau : États-Unis
Gene Hartley
Kuzma
142,846 mph
(229,888 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bob Veith
Kurtis Kraft
142,535 mph
(229,387 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jack Turner
Kurtis Kraft
142,394 mph
(229,161 km/h)
9e ligne Pos. 25 Pos. 26 Pos. 27
Drapeau : États-Unis
Bob Christie
Kurtis Kraft
142,236 mph
(228,907 km/h)
Drapeau : États-Unis
Don Freeland
Phillips
141,699 mph
(228,042 km/h)
Drapeau : États-Unis
Al Herman
Kurtis Kraft
141,610 mph
(227,899 km/h)
10e ligne Pos. 28 Pos. 29 Pos. 30
Drapeau : États-Unis
Al Keller
Kurtis Kraft
141,193 mph
(227,228 km/h)
Drapeau : États-Unis
Billy Garrett
Kuzma
140,559 mph
(226,208 km/h)
Drapeau : États-Unis
Cliff Griffith
Stevens
141,471 mph
(227,675 km/h)
11e ligne Pos. 31 Pos. 32 Pos. 33
Drapeau : États-Unis
Johnnie Tolan
Kurtis Kraft
140,061 mph
(225,407 km/h)
Drapeau : États-Unis
Eddie Johnson
Kuzma
139,093 mph
(223,848 km/h)
Drapeau : États-Unis
Duke Dinsmore
Kurtis Kraft
138,430 mph
(222,781 km/h)
  • La pole a été réalisée par Pat Flaherty à la moyenne de 145,596 mph (234,314 km/h). Il s'agit également du meilleur temps des qualifications.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Le départ de la course est donné à onze heures[5]. Le temps est couvert, mais la piste est sèche[4]. Lorsque la voiture de sécurité s'efface, c'est Jim Rathmann qui, du centre de la première ligne, réussit le meilleur départ. Il aborde le premier virage en tête devant Pat Flaherty et Pat O'Connor. Jim Rathmann repasse le premier à la fin du premier tour, avec une légère avance sur Flaherty et O'Connor, qui roulent au coude à coude. Tony Bettenhausen remonte bientôt en quatrième position, juste derrière O'Connor. Ces deux hommes se livrent un duel acharné et débordent Flaherty, se rapprochant du leader. Au quatrième tour, O'Connor déborde Rathmann et prend la tête, suivi de très près par Bettenhausen. Après un départ moyen, Paul Russo exploite à fond la puissance de sa Novi Spl. pour rejoindre les hommes de tête. Au cinquième tour, il est revenu en cinquième position, dans les roues de Flaherty. À la fin du dixième tour, il est dans le sillage d'O'Connor, il le dépasse peu après, prenant la tête de la course. Flaherty se maintient dans la roue des deux premiers, tandis que Bettenhausen a laché prise et perdu quelques places au sein du peloton. Durant une dizaine de tours les trois homme de tête se livrent une lutte acharnée. Aux 50 miles, la moyenne réalisée par Russo est de près de 229 km/h, 10 km/h plus élevée que l'année précédente ! Russo vient d'ailleurs de s'adjuger le record du tour, à plus de 232 km/h de moyenne, battant son temps de qualification. Malheureusement les gommes de la Novi ne vont pas supporter un tel rythme : au début du vingt-deuxième tour, abordant le virage sud-ouest, le pneu arrière droit éclate et Russo amorce un impressionnant dérapage, heurte le mur extérieur et s'immobilise au milieu de la piste. Le pilote, indemne, parvient à s'extraire rapidement de sa voiture. Si O'Connor et Flaherty sont passés sans encombre, les suivants se font surprendre, mais parviennent toutefois à éviter l'obstacle, parfois au prix de terribles embardées. Sam Hanks, qui s'est accroché avec Andrews, a perdu de nombreuses places dans l'incident.

Les lumières jaunes s'allument immédiatement : la course est neutralisée. Plus de quinze minutes sont nécessaires au déblayage de la piste, d'autant que d'autres incidents ont eu lieu : Troy Ruttman est sorti de la piste pour éviter deux concurrents en perdition, tandis que Johnny Thomson a heurté une voiture arrêtée dans les stands ; tous deux ont dû abandonner. Lorsque la course est relancée, O'Connor et Flaherty reprennent leur course en tête, se détachant du reste du peloton emmené par Johnnie Parsons. La longue neutralisation a nettement fait chuter la moyenne : 198,9 km/h après 40 tours (100 miles). Les deux leaders, toujours roues dans roues, accentuent leur avance sur leurs poursuivants mais au quart de la course une seconde neutralisation va être imposée aux concurrents, à la suite d'une sortie de route de Crawford dans le virage nord. Les deux premiers en profitent pour ravitailler et changer de pneus, laissant Parsons prendre en tête. Les nombreux arrêts permettent à Don Freeland, parti en fond de grille, de prendre la seconde place, puis la première lorsque Parsons s'arrête à son tour pour ravitailler. À la fin du soixante-quinzième tour, Freeland ravitaille également, et Flaherty reprend la première place. Peu après, Herman percute le mur des stands et la course est à nouveau neutralisée durant quelques minutes. Après 80 tours, Flaherty mène toujours la ronde devant Freeland (qui n'a perdu qu'une place lors de son arrêt au stand), Bob Sweikert, Parsons, Hanks (bien revenu) et O'Connor, ce dernier ayant perdu un peu de terrain sur les leaders. Peu avant la mi-course, Freeland s'accroche avec un attardé et doit repasser par les stands pour faire réparer l'avant de sa voiture, perdant la seconde place au profit de Hanks, qui a dépassé Parsons puis Sweikert.

Flaherty semble désormais avoir la course bien en mains. Après 120 tours, il devance nettement Hanks, Sweikert et Freeland. Il ravitaille pour la seconde fois à la fin du cent-trente-troisième ; l'arrêt est extrêmement rapide, et il repart en conservant sa première place. Peu après, Jimmy Daywalt percute le mur dans le virage sud-est : il est sérieusement blessé et la course est une nouvelle fois neutralisée. À la relance, Flaherty occupe toujours la première place, devant Freeland et Hanks (qui a ravitaillé). À moins de quarante tours de la fin, alors que Hanks vient de reprenre la seconde place à Freeland, Tony Bettenhausen percute violemment le mur dans le virage sud-ouest ; il s'en tire avec une clavicule cassée. La fin de course n'apporte pas de changement notable, malgré un baroud d'honneur de Hanks qui grignote rapidement son retard sur Flaherty. De quarante-cinq secondes, l'écart n'est bientôt plus que de vingt-sept et le public commence à espérer une arrivée disputée. Mais Flaherty hausse alors le rythme, veillant à maintenir une marge d'une vingtaine de secondes sur son adversaire, marge qu'il conserve jusqu'à l'arrivée. Derrière Hanks, méritant second, Freeland termine isolé à la troisième place.

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires des monoplaces aux premier, cinquième, dixième, vingtième, trentième, quarantième, cinquantième, soixantième, quatre-vingtième, centième, cent-vingtième, cent-quarantième, cent-soixantième et cent-quatre-vingtième tours[6].

Classement final[modifier | modifier le code]

La Watson-Offenhauser de Pat Flaherty, victorieuse de l'édition 1956 des 500 miles d'Indianapolis.
# No Pilote Voiture Tours Temps/Abandon Points
1 8 Drapeau : États-Unis Pat Flaherty Watson-Offenhauser 200 3 h 53 min 28 s 84 8
2 4 Drapeau : États-Unis Sam Hanks Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 20 s 45 6
3 16 Drapeau : États-Unis Don Freeland Phillips-Offenhauser 200 + 1 min 30 s 23 4
4 98 Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 3 min 25 s 69 3
5 73 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 4 min 21 s 81 2
6 1 Drapeau : États-Unis Bob Sweikert Kuzma-Offenhauser 200 + 5 min 35 s 05
7 14 Drapeau : États-Unis Bob Veith (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 6 min 25 s 63
8 19 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 6 min 32 s 31
9 26 Drapeau : États-Unis Jimmy Reece Lesovsky-Offenhauser 200 + 6 min 38 s 31
10 27 Drapeau : États-Unis Cliff Griffith Stevens-Offenhauser 199 + 1 tour
11 82 Drapeau : États-Unis Gene Hartley Kuzma-Offenhauser 196 + 4 tours
12 42 Drapeau : États-Unis Fred Agabashian Kurtis Kraft-Offenhauser 196 + 4 tours
13 57 Drapeau : États-Unis Bob Christie (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 196 + 4 tours
14 55 Drapeau : États-Unis Al Keller Kurtis Kraft-Offenhauser 195 + 5 tours
15 81 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Kuzma-Offenhauser 195 + 5 tours
16 41 Drapeau : États-Unis Billy Garrett (R) Kuzma-Offenhauser 194 + 6 tours
17 64 Drapeau : États-Unis Duke Dinsmore Kurtis Kraft-Offenhauser 191 + 9 tours
18 7 Drapeau : États-Unis Pat O'Connor Kurtis Kraft-Offenhauser 187 + 13 tours
19 2 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Kuzma-Offenhauser 185 + 15 tours
20 24 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Kurtis Kraft-Offenhauser 175 Moteur
21 34 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 173 Moteur
22 99 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Kurtis Kraft-Offenhauser 160 Accident
23 10 Drapeau : États-Unis Ed Elisian
Drapeau : États-Unis Eddie Russo
Kurtis Kraft-Offenhauser 160 Freins
24 48 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Kurtis Kraft-Offenhauser 134 Accident
25 54 Drapeau : États-Unis Jack Turner (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 131 Moteur
26 89 Drapeau : États-Unis Keith Andrews Kurtis Kraft-Offenhauser 94 Transmission
27 5 Drapeau : États-Unis Andy Linden Kurtis Kraft-Offenhauser 90 Fuite d'huile
28 12 Drapeau : États-Unis Al Herman Kurtis Kraft-Offenhauser 74 Accident
29 49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Kurtis Kraft-Offenhauser 49 Accident
30 15 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Kurtis Kraft-Offenhauser 35 Fuite d'huile
31 53 Drapeau : États-Unis Troy Ruttman Kurtis Kraft-Offenhauser 22 Sortie de piste
32 88 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Kuzma-Offenhauser 22 Sortie de piste
33 29 Drapeau : États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft-Novi 21 Accident 1

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Bob Veith.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classement général à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

  • attribution des points : 8, 6, 4, 3, 2 respectivement aux cinq premiers de chaque épreuve et 1 point supplémentaire pour le pilote ayant accompli le meilleur tour en course (signalé par un astérisque)
  • Le règlement permet aux pilotes de se relayer sur une même voiture, les points éventuellement acquis étant alors partagés. En Argentine, Musso et Fangio marquent chacun quatre points pour leur victoire, Landi et Gerini marquent chacun un point et demi pour leur quatrième place. À Monaco, Collins et Fangio marquent chacun trois points pour leur seconde place, Castellotti un point et demi pour la quatrième place partagée avec Fangio, ce dernier ne pouvant cumuler avec les points de sa seconde place.
Classement des pilotes
Pos. Pilote Écurie Points Drapeau : Argentine
ARG
Drapeau : Monaco
MON
Drapeau : États-Unis
500
Drapeau : Belgique
BEL
Drapeau : France
FRA
Drapeau : Royaume-Uni
GBR
Drapeau : Allemagne
ALL
Drapeau : Italie
ITA
1 Drapeau : France Jean Behra Maserati 10 6 4 -
2 Drapeau : Argentine Juan Manuel Fangio Ferrari 9 5* 4* -
3 Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss Maserati 8 - 8 -
Drapeau : États-Unis Pat Flaherty Watson 8 - - 8
5 Drapeau : États-Unis Sam Hanks Kurtis Kraft 6 - - 6
6 Drapeau : Italie Luigi Musso Ferrari 4 4 - -
Drapeau : Royaume-Uni Mike Hawthorn Maserati 4 4 - -
Drapeau : États-Unis Don Freeland Phillips 4 - - 4
9 Drapeau : Royaume-Uni Peter Collins Ferrari 3 - 3 -
Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons Kuzma 3 - - 3
11 Drapeau : Belgique Olivier Gendebien Ferrari 2 2 - -
Drapeau du Brésil Hermano da Silva Ramos Gordini 2 - 2 -
Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kurtis Kraft 2 - - 2
14 Drapeau du Brésil Chico Landi Maserati 1,5 1,5 - -
Drapeau : Italie Gerino Gerini Maserati 1,5 1,5 - -
Drapeau : Italie Eugenio Castellotti Ferrari 1,5 - 1,5 -
17 Drapeau : États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft 1 - - 1*

À noter[modifier | modifier le code]

  • 1re victoire pour Pat Flaherty dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 1re victoire pour Watson en tant que constructeur dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 7e victoire pour Offenhauser en tant que motoriste dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • Voitures copilotées :
    • n° 10 : Ed Elisian (123 tours) et Eddie Russo (37 tours)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mikes Twites, Michel Vaillant - Spécial Steve Warson : Indianapolis, Éditions du Lombard, , 88 p.
  2. (en) David Hayhoe et David Holland, Grand Prix data book, Duke Marketing Ltd, , 567 p. (ISBN 0 9529325 0 4)
  3. (en) Bruce Jones, The complete Encyclopedia of Formula One, Colour Library Direct, , 647 p. (ISBN 1-84100-064-7)
  4. a, b, c et d (en) Mike Lang, Grand Prix volume 1, Haynes Publishing Group, , 288 p. (ISBN 0-85429-276-4)
  5. L'année automobile 1956-1957 - éditeur : Edita S.A., Lausanne
  6. Edmond Cohin, L'historique de la course automobile, Editions Larivière, , 882 p.

Sources[modifier | modifier le code]