500 miles d'Indianapolis 1958

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
500 miles d'Indianapolis 1958
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 200
Longueur du circuit 4,023 km
Distance de course 804,600 km
Conditions de course
Météo temps chaud et ensoleillé
Affluence plus de 150 000 spectateurs
Résultats
Vainqueur Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan,
Drapeau : États-Unis Epperly-Offenhauser,
h 44 min 13 s 80
(vitesse moyenne : 215,297 km/h)
Pole position Drapeau : États-Unis Dick Rathmann,
Drapeau : États-Unis Watson-Offenhauser,
min 1 s 655
(vitesse moyenne : 234,922 km/h)
Record du tour en course Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen,
Drapeau : États-Unis Epperly-Offenhauser,
min 2 s 37
(vitesse moyenne : 232,208 km/h)

Les 500 miles d'Indianapolis 1958 (XLIInd Indianapolis Motor Sweepstakes), courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le vendredi 30 mai 1958, ont été remportés par le pilote américain Jimmy Bryan sur une Epperly-Offenhauser.

L'épreuve comptait pour le championnat national américain (USAC) mais également pour le championnat du monde des pilotes, dont elle constituait la soixante-huitième épreuve courue depuis 1950, et la quatrième manche de la saison.

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Le championnat du monde[modifier | modifier le code]

L'épreuve des 500 miles d'Indianapolis constitue le principal événement du championnat national USAC, et à ce titre presque exclusivement disputée par des pilotes américains. Malgré leur intégration au championnat du monde en 1950, les 500 miles se courent suivant la réglementation en vigueur aux États-Unis : moteur atmosphérique de 4200 cm3, moteur suralimenté de 2800 cm3, moteur diesel de 5500 cm3 ou moteur à turbine de capacité libre[1]. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale seuls quelques pilotes européens ont tenté leur chance à Indianapolis, le plus célèbre étant Alberto Ascari (en 1952), mais sans succès. Aussi l'annonce de la possible participation du quintuple champion du monde Juan Manuel Fangio donne-t-elle un relief particulier à l'édition de 1958.

Le circuit[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Indianapolis Motor Speedway.
Indianapolis Motor Speedway
L'anneau d'Indianapolis, avec ses quatre virages relevés.

Depuis sa création en 1909 sous la houlette de l'homme d'affaires Carl Fisher[2], l'autodrome d'Indianapolis a gardé son tracé rectangulaire, composé de quatre virages à gauche, de rayon constant, relevés d'environ dix degrés. Seules ont évolué la surface de la piste, depuis 1956 asphaltée sur toute sa longueur sauf une bande de briques sur la ligne de départ, et les installations qui comportent des tribunes et une tour de contrôle modernes. Le record de la piste est détenu par Pat Flaherty, vainqueur de l'édition 1956, qui avait alors réalisé une moyenne de plus de 234 km/h lors des qualifications.

Contrairement au Grands Prix de formule un le départ est de type lancé, les pilotes devant accomplir deux tours de circuit derrière la voiture de sécurité (cette année un cabriolet Pontiac Bonneville piloté par le vainqueur 1957 Sam Hanks) avant que la course soit ouverte.

Monoplaces en lice[modifier | modifier le code]

KK 500G
Une Kurtis Kraft 500G, lors d'une manifestation historique. C'est cette Dayton Steel Foundry Spl. que Fangio va piloter en 1958.

Le circuit tournant exclusivement dans le sens anti-horaire, tous les constructeurs ont développé des monoplaces à moteur décentré sur la gauche ; de même, le profil des pneumatiques est spécifique au tracé. Victorieuses à cinq reprises de 1950 à 1955, les Kurtis Kraft représentent encore la moitié du plateau, mais s'avèrent désormais moins performantes que les 'roadsters' Watson ou Epperly, derniers vainqueurs en date. Au niveau des moteurs, presque tous les concurrents utilisent le 4 cylindres atmosphérique Offenhauser, d’une puissance de l’ordre de 380 chevaux à 5500 tr/min. Seules les Novi Spl. utilisent un moteur à compresseur mécanique, un V8 développant près de 600 chevaux à 7000 tr/min. Leur surcroît de puissance leur donne un net avantage en vitesse de pointe, insuffisant toutefois pour compenser leur handicap de poids et leur consommation excessive[3].

Coureurs inscrits[modifier | modifier le code]

Liste des pilotes inscrits[4],[5]
no  Pilote Écurie Monoplace (nom officiel) Constructeur Châssis Moteur Pneumatiques
1 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan George Salih Belond AP Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
2 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Leader Card 500 Leader Card Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
4 Drapeau : États-Unis Pat O’Connor Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
5 Drapeau : États-Unis Ed Elisian John Zink John Zink Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
7 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson D-A Lubricant Racing D-A Lubricant Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500 Offenhauser L4 F
8 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Wolcott Fuel Injection Wolcott Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
9 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Bowes Seal Fast Racing Bowes Seal Fast Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
10 Drapeau : États-Unis Rex Easton Hoover Motor Express Hoover Motor Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
14 Drapeau : États-Unis Bob Veith Bowes Seal Fast Racing Bowes Seal Fast Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
15 Drapeau : États-Unis Paul Russo Novi Racing Novi Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
16 Drapeau : États-Unis Jimmy Reece John Zink John Zink Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
17 Drapeau : États-Unis Art Bisch
Drapeau : États-Unis Jack Hensley
Ansted Rotary Ansted Rotary Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
18 Drapeau : États-Unis Marshall Teague Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
19 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan E.R. Casale Greenman-Casale Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
24 Drapeau : États-Unis Gene Hartley Fred Sommer Hoyt Machine Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
25 Drapeau : États-Unis Jack Turner Joseph Massaglia Massaglia Hotel Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
26 Drapeau : États-Unis Don Freeland Bob Estes Bob Estes Spl. Phillips Phillips Offenhauser L4 F
28 Drapeau : États-Unis Elmer George Ansted Rotary Ansted Rotary Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
29 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Dean Van Lines Dean Van Lines Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
31 Drapeau : États-Unis Paul Goldsmith City of Daytona Daytona Beach Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
33 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Jones & Maley Cars Jones & Maley Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
43 Drapeau : États-Unis Billy Garrett H.A. Chapman Chapman Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
44 Drapeau : États-Unis Jud Larson John Zink John Zink Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
45 Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons Fred Gerhardt Gerhardt Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
48 Drapeau : États-Unis Jerry Unser Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Ray Crawford Meguiar's Mirror Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
51 Drapeau : États-Unis Jerry Unser Duncan Duncan Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500A DeSoto V8 F
52 Drapeau : États-Unis Al Keller Pat Clancy Bardhal Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
54 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg
Drapeau : Argentine Juan Manuel Fangio
Novi Racing Novi Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
55 Drapeau : États-Unis Eddie Russo Sclavi & Amos Sclavi-Amos Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
56 Drapeau : États-Unis Fred Agabashian City of Memphis Memphis Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
57 Drapeau : États-Unis Art Bisch
Drapeau : États-Unis Fred Agabashian
H.H. Johnson Helse Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
58 Drapeau : États-Unis Van Johnson Ray Brady Ray Brady Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
59 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson Bob Sorenson Sorenson Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
61 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Bryant Heating Bryant Heating Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
62 Drapeau : États-Unis Joe Giba Carl Anderson Carl Anderson Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
65 Drapeau : États-Unis Bob Christie Federal Engineering Federal Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
66 Drapeau : États-Unis Jim McWithey Federal Engineering Federal Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
68 Drapeau : États-Unis Len Sutton Jim Robbins Jim Robbins Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
69 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Federal Engineering Federal Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
71 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson Hall-Mar Hall-Mar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500 Offenhauser L4 F
72 Drapeau : États-Unis Rex Easton Wyandotte Tool Wyandotte Tool Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500A Offenhauser L4 F
74 Drapeau : États-Unis Bill Homeier Smith Smith Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
75 Drapeau : États-Unis Al Herman
Drapeau : États-Unis Fred Agabashian
D-A Lubricant Racing D-A Lubricant Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
77 Drapeau : ArgentineJuan Manuel Fangio
Drapeau : États-Unis Mike Magill
Dayton Steel Foundry Dayton Steel Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
82 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Pete Salemi Central Excavating Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
83 Drapeau : États-Unis Shorty Templeman Kalamazoo Sports McNamara Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
88 Drapeau : États-Unis Eddie Sachs Peter Schmidt Peter Schmidt Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
89 Drapeau : États-Unis Chuck Weyant Dunn Engineering Dunn Engineering Spl. Dunn Dunn Offenhauser L4 F
92 Drapeau : États-Unis Jerry Unser Roy McKay Roy McKay Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
93 Drapeau : États-Unis Bob Cortner Roy McKay McKay's Bulldog Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 3000 Offenhauser L4 F
95 Drapeau : États-Unis Leroy Warriner
Drapeau : États-Unis Bill Homeier
Safety Auto Glass Safety Auto Glass Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
97 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kalamazoo Sports McNamara Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
98 Drapeau : États-Unis Troy Ruttman JC Agajanian Agajanian Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
99 Drapeau : États-Unis George Amick Norman Demler Demler Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
  • Remarque : Un pilote peut être inscrit sur plusieurs voitures. De même, plusieurs pilotes peuvent tenter de qualifier une même voiture.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Les essais qualificatifs sont organisés les deux week-ends précédant la course, les 17/18 et 24/25 mai. Auparavant, les débutants ont dû passer les tests obligatoires sur piste, le premier mai. Un exercice parfaitement exécuté par le quintuple champion du monde Juan Manuel Fangio au volant de la Kurtis Kraft engagée par l'industriel George Walther Jr. Il s'agit d'un modèle de l'année précédente avec lequel le pilote argentin parvient à tourner à 142,8 mph de moyenne (229,8 km/h), soit 4 km/h plus vite que le temps de qualification effectué par Mike Magill en 1957, alors que la voiture était neuve. Néanmoins le 'Maestro', s'étant fixé 145 mph pour objectif, se rend vite compte que son 'roadster' est loin du niveau des meilleurs. Après quelques journées d'essais, au cours desquels il n'a pas manqué d'impressionner les spécialistes de l'épreuve, il renonce à piloter cette voiture qui l'a déçu, le niveau des mécaniciens de l'équipe ne lui permettant pas de parfaire sa mise au point. A titre de comparaison, il essaye une des deux Novi Spl. engagées par Lew Welch, avec laquelle il atteint 135 mph en seulement trois tours, mais l'expérience n’ira pas plus loin[6].

Pour les qualifications, les pilotes sont chronométrés sur 4 tours lancés (10 miles). Le premier jour, déterminant les premières positions de la grille de départ, est appelé "Pole Day", les pilotes se qualifiant les jours suivants ne pouvant prétendre aux premières places. En 1956, Pat Flaherty avait effectué un de ses quatre tours lancés à plus de 146 mph (235 km/h) de moyenne. Ce record n'a pas été amélioré en 1957, année d'introduction de la nouvelle réglementation, avec cylindrée des moteurs réduite.

Le samedi 17 mai, les pilotes des 'roadsters' Watson se mettent en évidence : Ed Elisian porte le record de la piste à 146,508 mph (235,782 km/h) et réalise la moyenne de 145,926 mph sur ses quatre tours lancés. Sur des modèles identiques, Dick Rathmann et Jimmy Reece tournent également à plus de 145 mph de moyenne, Rathmann s'octroyant finalement la pole position (145,974 mph sur quatre tours), Reece troisième complétant la première ligne. Quatorze autres pilotes se qualifient au cours de ce premier week-end, assez loin toutefois des temps réalisé par Rathmann et Reece.

Le samedi 24 mai, la séance est très disputée et quatorze pilotes obtiennent leur qualification, le plus rapide étant Eddie Sachs avec une moyenne de 144,660 mph (232,807 km/h). Bien qu'ayant réalisé le quatrième meilleur temps absolu, Sachs devra cependant prendre le départ derrière les dix-sept pilotes qualifiés lors du premier week-end. Deux places sur la grille sont l'enjeu de la dernière journée, le dimanche 25 ; elles sont obtenues par Dempsey Wilson et Bill Cheesbourg, qui occuperont les deux dernières positions pour le départ de la course. Troisième meilleur temps du jour, Gene Hartley est le premier pilote suppléant.

Résultats des qualifications – Séance du 17 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 97 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Watson 145,974 mph (234,922 km/h) 4 min 06 s 62
2 5 Drapeau : États-Unis Ed Elisian Watson 145,926 mph (234,845 km/h) 4 min 06 s 70 + 0 s 08
3 16 Drapeau : États-Unis Jimmy Reece Watson 145,513 mph (234,181 km/h) 4 min 07 s 40 + 0 s 78
Résultats des qualifications – Séance du 18 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 14 Drapeau : États-Unis Bob Veith Kurtis Kraft 144,881 mph (233,163 km/h) 4 min 08 s 48
2 4 Drapeau : États-Unis Pat O'Connor Kurtis Kraft 144,823 mph (233,069 km/h) 4 min 08 s 58 + 0 s 10
3 45 Drapeau : États-Unis Johnnie Parsons Kurtis Kraft 144,683 mph (232,845 km/h) 4 min 08 s 82 + 0 s 34
4 7 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Epperly 144,185 mph (232,043 km/h) 4 min 09 s 68 + 1 s 20
5 9 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Kurtis Kraft 144,023 mph (231,783 km/h) 4 min 09 s 96 + 1 s 48
6 33 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Epperly 143,919 mph (231,616 km/h) 4 min 10 s 14 + 1 s 66
7 25 Drapeau : États-Unis Jack Turner Lesovsky 143,438 mph (230,841 km/h) 4 min 10 s 98 + 2 s 50
8 8 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Lesovsky 143,266 mph (230,565 km/h) 4 min 11 s 28 + 2 s 80
9 29 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Kuzma 143,130 mph (230,345 km/h) 4 min 11 s 52 + 3 s 04
10 26 Drapeau : États-Unis Don Freeland Phillips 143,033 mph (230,189 km/h) 4 min 11 s 69 + 3 s 21
11 15 Drapeau : États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft-Novi 142,959 mph (230,071 km/h) 4 min 11 s 82 + 3 s 34
12 43 Drapeau : États-Unis Billy Garrett Kurtis Kraft 142,778 mph (229,779 km/h) 4 min 12 s 14 + 3 s 66
13 31 Drapeau : États-Unis Paul Goldsmith Kurtis Kraft 142,744 mph (229,724 km/h) 4 min 12 s 20 + 3 s 72
14 65 Drapeau : États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft 142,253 mph (228,934 km/h) 4 min 13 s 07 + 4 s 59
Résultats des qualifications – Séance du 24 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 88 Drapeau : États-Unis Eddie Sachs Kuzma 144,660 mph (232,807 km/h) 4 min 08 s 86
2 44 Drapeau : États-Unis Jud Larson Watson 143,512 mph (230,960 km/h) 4 min 10 s 85 + 1 s 99
3 2 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Epperly 143,244 mph (230,373 km/h) 4 min 11 s 49 + 2 s 63
4 21 Drapeau : États-Unis Al Keller Kurtis Kraft 142,931 mph (230,025 km/h) 4 min 11 s 87 + 3 s 01
5 7 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Kurtis Kraft 142,908 mph (229,988 km/h) 4 min 11 s 91 + 3 s 05
6 83 Drapeau : États-Unis Shorty Templeman Kurtis Kraft 142,817 mph (229,842 km/h) 4 min 12 s 07 + 3 s 21
7 92 Drapeau : États-Unis Jerry Unser Kurtis Kraft 142,755 mph (229,742 km/h) 4 min 12 s 18 + 3 s 32
8 98 Drapeau : États-Unis George Amick Kurtis Kraft 142,710 mph (229,669 km/h) 4 min 12 s 26 + 3 s 40
9 61 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Kurtis Kraft 142,670 mph (229,606 km/h) 4 min 12 s 33 + 3 s 47
10 68 Drapeau : États-Unis Len Sutton Kurtis Kraft 142,653 mph (229,578 km/h) 4 min 12 s 36 + 3 s 50
11 57 Drapeau : États-Unis Art Bisch Kuzma 142,631 mph (229,542 km/h) 4 min 12 s 40 + 3 s 54
12 89 Drapeau : États-Unis Chuck Weyant Dunn 142,608 mph (229,506 km/h) 4 min 12 s 44 + 3 s 58
13 19 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan Kuzma 142,309 mph (229,025 km/h) 4 min 12 s 97 + 4 s 11
14 77 Drapeau : États-Unis Mike Magill Kurtis Kraft 142,276 mph (228,970 km/h) 4 min 13 s 03 + 4 s 17
Résultats des qualifications – Séance du 25 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 59 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson Kuzma 143,272 mph (230,574 km/h) 4 min 11 s 27
2 54 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg Kurtis Kraft-Novi 142,546 mph (229,406 km/h) 4 min 12 s 55 + 1 s 28

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Grille de départ de la course et résultats des qualifications[7]
1re ligne Pos. 1 Pos. 2 Pos. 3
Drapeau : États-Unis
Dick Rathmann
Watson
145,974 mph
(234,922 km/h)
Drapeau : États-Unis
Ed Elisian
Watson
145,926 mph
(234,845 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jimmy Reece
Watson
145,513 mph
(234,181 km/h)
2e ligne Pos. 4 Pos. 5 Pos. 6
Drapeau : États-Unis
Bob Veith
Kurtis Kraft
144,881 mph
(233,163 km/h)
Drapeau : États-Unis
Pat O'Connor
Kurtis Kraft
144,823 mph
(233,069 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnnie Parsons
Kurtis Kraft
144,683 mph
(232,845 km/h)
3e ligne Pos. 7 Pos. 8 Pos. 9
Drapeau : États-Unis
Jimmy Bryan
Epperly
144,185 mph
(232,043 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnny Boyd
Kurtis Kraft
144,023 mph
(231,783 km/h)
Drapeau : États-Unis
Tony Bettenhausen
Epperly
143,919 mph
(231,616 km/h)
4e ligne Pos. 10 Pos. 11 Pos. 12
Drapeau : États-Unis
Jack Turner
Kurtis Kraft
143,438 mph
(230,841 km/h)
Drapeau : États-Unis
Rodger Ward
Lesovsky
143,266 mph
(230,565 km/h)
Drapeau : États-Unis
A.J. Foyt
Kuzma
143,130 mph
(230,345 km/h)
5e ligne Pos. 13 Pos. 14 Pos. 15
Drapeau : États-Unis
Don Freeland
Phillips
143,033 mph
(230,189 km/h)
Drapeau : États-Unis
Paul Russo
Kurtis Kraft
142,959 mph
(230,071 km/h)
Drapeau : États-Unis
Billy Garrett
Kurtis Kraft
142,778 mph
(229,779 km/h)
6e ligne Pos. 16 Pos. 17 Pos. 18
Drapeau : États-Unis
Paul Goldsmith
Kurtis Kraft
142,744 mph
(229,724 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bob Christie
Kurtis Kraft
142,253 mph
(228,934 km/h)
Drapeau : États-Unis
Eddie Sachs
Kuzma
144,660 mph
(232,807 km/h)
7e ligne Pos. 19 Pos. 20 Pos. 21
Drapeau : États-Unis
Jud Larson
Watson
143,512 mph
(230,960 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jim Rathmann
Epperly
143,147 mph
(230,373 km/h)
Drapeau : États-Unis
Al Keller
Kurtis Kraft
142,931 mph
(230,025 km/h)
8e ligne Pos. 22 Pos. 23 Pos. 24
Drapeau : États-Unis
Johnny Thomson
Kurtis Kraft
142,908 mph
(229,988 km/h)
Drapeau : États-Unis
Shorty Templeman
Kurtis Kraft
142,817 mph
(229,842 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jerry Unser
Kurtis Kraft
142,755 mph
(229,742 km/h)
9e ligne Pos. 25 Pos. 26 Pos. 27
Drapeau : États-Unis
George Amick
Epperly
142,710 mph
(229,669 km/h)
Drapeau : États-Unis
Eddie Johnson
Kurtis Kraft
142,670 mph
(229,606 km/h)
Drapeau : États-Unis
Len Sutton
Kurtis Kraft
142,653 mph
(229,578 km/h)
10e ligne Pos. 28 Pos. 29 Pos. 30
Drapeau : États-Unis
Art Bisch
Kuzma
142,631 mph
(229,542 km/h)
Drapeau : États-Unis
Chuck Weyant
Dunn
142,608 mph
(229,506 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnnie Tolan
Kuzma
142,309 mph
(229,025 km/h)
11e ligne Pos. 31 Pos. 32 Pos. 33
Drapeau : États-Unis
Mike Magill
Kurtis Kraft
142,276 mph
(228,970 km/h)
Drapeau : États-Unis
Dempsey Wilson
Kuzma
143,272 mph
(230,574 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bill Cheesbourg
Kurtis Kraft
142,546 mph
(229,406 km/h)

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Les trente-trois pilotes qualifiés s'élancent le vendredi matin à onze heures, sous un beau soleil, devant cent cinquante à deux cents mille spectateurs[8]. Les deux tours de formation sont un peu confus, les trois pilotes qualifiés en première ligne étant partis derrière tous les autres. Dick Rathmann, Ed Elisian et Jimmy Reece parviennent toutefois à se frayer un chemin dans le peloton et se trouvent à leur place juste derrière la voiture de sécurité à la fin du second tour de mise en place. Lorsque la Pontiac Bonneville rentre, Rathmann prend aussitôt la tête, entraînant Elisian dans ses roues. A la sortie du virage numéro un, les deux pilotes sont légèrement détachés du reste du peloton. Rathmann est toujours en tête à la sortie du virage numéro deux mais dans la longue ligne droite opposée aux stands Elisian le déborde et s’empare du commandement. Mais à l'entrée du troisième virage, il perd le contrôle de son roadster et part en tête-à-queue, provoquant un gigantesque carambolage. En perdition la voiture d'Elisian est heurtée par celle de Rathmann, les deux échouant contre le mur extérieur. Derrière c'est le chaos dans le peloton emmené par Jimmy Reece, qui plonge à la corde pour éviter les deux premiers : son 'roadster' Watson est alors heurté par la Kurtis Kraft de Pat O'Connor qui décolle et se retourne sur son malheureux pilote, probablement tué sur le coup, avant d'achever sa course folle en flammes contre le mur. Onze autres pilotes sont impliqués dans la collision générale qui s'ensuit[9]. Au total, sept voitures restent sur place, dont celle de Jerry Unser qui a escaladé le mur extérieur, le pilote s'en tirant avec l'épaule droite déboîtée. Bob Veith est parvenu à regagner son stand, mais pour abandonner aussitôt. D'autres en sont repartis avec quelques tours de retard, comme Paul Russo qui a dû faire réparer le radiateur de sa Novi.

Le nettoyage de la piste va prendre plus de vingt minutes, dix-huit tours étant accomplis derrière la voiture de sécurité. Lorsque les signaux verts réapparaissent, il ne reste plus que vingt-cinq voitures en piste, la plupart des favoris manquant à l'appel. Jimmy Bryan vire en tête au premier virage juste devant Tony Bettenhausen et Eddie Sachs. Bettenhausen se maintient dans les roues de Bryan avant de le passer imparablement dans le virage numéro quatre, prenant la tête de la course. Il ne parvient cependant pas à se détacher de ses poursuivants et durant vingt tours la course va être très disputée au sein d'un groupe de quatre pilotes, Bettenhausen, Bryan, Sachs et le débutant George Amick échangeant continuellement leurs positions. Au trente-neuvième tour la course est à nouveau neutralisée lorsque Chuck Weyant, en difficulté avec ses freins, perd le contrôle de sa voiture dans le virage numéro quatre et achève sa course dans le mur ; il est légèrement blessé. La course est bientôt relancée ; Amick se trouve alors en tête devant Bryan et Bettenhausen, une position qu’il va conserver jusqu'à son premier arrêt ravitaillement à la fin du quarante-septième tour. La course en tête se résume désormais en un duel entre Bryan et Bettenhausen, qui mènent tour à tour, tandis que Sachs, troisième, est légèrement distancé.

Lorsque les meneurs ravitaillent à leur tour, Bryan bénéficie d’un arrêt beaucoup plus rapide que celui de ses adversaires, qui lui donne un avantage d'une dizaine de secondes sur Bettenhausen. Dès lors, il va contrôler la course, gérant son avance. Il perd momentanément la première place lorsqu'il effectue son deuxième arrêt au cent-cinquième tour, chutant à la troisième place derrière Bettenhausen et Johnny Boyd ; Bettenhausen va s’arrêter trois boucles plus tard, laissant le commandement à Boyd qui va retarder son arrêt jusqu'au cent-vingt-sixième tour. Bryan reprend logiquement la tête, qu'il va conserver jusqu'à l'arrivée, remportant sa première victoire sur l'anneau ainsi que les trois-cents mille dollars de prime associés[3]. La fin de course a fait l'objet d'un beau duel entre Boyd et Amick, Bettenhausen ayant perdu du temps lors de son second arrêt. C'est finalement Amick qui s'impose à la seconde place, prenant le dessus sur son adversaire à quinze tours de la fin.

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires des monoplaces aux premier, vingtième, quarantième, quatre-vingtième, centième, cent-vingtième, cent-cinquantième et cent-quatre-vingtième tours[1].

Classement final[modifier | modifier le code]

L'Epperly-Offenhauser, victorieuse des éditions 1957 et 1958 des 500 miles d'Indianapolis (ici dans sa livrée de 1957).
Pos Grille No Pilote Voiture Tours Temps/Abandon Points
1 7 1 Drapeau des États-Unis Jimmy Bryan Epperly-Offenhauser 200 3 h 44 min 13 s 80 8
2 25 99 Drapeau des États-Unis George Amick (R) Epperly-Offenhauser 200 + 27 s 63 6
3 8 9 Drapeau des États-Unis Johnny Boyd Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 1 min 09 s 67 4
4 9 33 Drapeau des États-Unis Tony Bettenhausen Epperly-Offenhauser 200 + 1 min 34 s 81 4
5 20 2 Drapeau des États-Unis Jim Rathmann Epperly-Offenhauser 200 + 1 min 35 s 62 2
6 3 16 Drapeau des États-Unis Jimmy Reece Watson-Offenhauser 200 + 2 min 16 s 95
7 13 26 Drapeau des États-Unis Don Freeland Phillips-Offenhauser 200 + 2 min 21 s 06
8 19 44 Drapeau des États-Unis Jud Larson (R) Watson-Offenhauser 200 + 5 min 34 s 02
9 26 61 Drapeau des États-Unis Eddie Johnson Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 6 min 15 s 76
10 33 54 Drapeau des États-Unis Bill Cheesbourg Kurtis Kraft-Novi 200 + 8 min 03 s 59
11 21 52 Drapeau des États-Unis Al Keller Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 9 min 14 s 20
12 6 45 Drapeau des États-Unis Johnnie Parsons Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 9 min 40 s 85
13 30 19 Drapeau des États-Unis Johnnie Tolan Kuzma-Offenhauser 200 + 9 min 52 s 24
14 17 65 Drapeau des États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft-Offenhauser 189 Sortie de piste
15 32 59 Drapeau des États-Unis Dempsey Wilson (R) Kuzma-Offenhauser 151 Incendie
16 12 29 Drapeau des États-Unis A. J. Foyt (R) Kuzma-Offenhauser 148 Sortie de piste
17 31 77 Drapeau des États-Unis Mike Magill Kurtis Kraft-Offenhauser 136 Disqualifié
18 14 15 Drapeau des États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft-Novi 122 Accélérateur
19 23 83 Drapeau des États-Unis Shorty Templeman Kurtis Kraft-Offenhauser 116 Freins
20 11 8 Drapeau des États-Unis Rodger Ward Lesovsky-Offenhauser 93 Magnéto
21 15 43 Drapeau des États-Unis Billy Garrett Kurtis Kraft-Offenhauser 80 Magnéto
22 18 88 Drapeau des États-Unis Eddie Sachs Kuzma-Offenhauser 68 Transmission
23 22 7 Drapeau des États-Unis Johnny Thomson Kurtis Kraft-Offenhauser 52 Tenue de route
24 29 89 Drapeau des États-Unis Chuck Weyant Dunn-Offenhauser 38 Accident
25 10 25 Drapeau des États-Unis Jack Turner Lesovsky-Offenhauser 21 Pompe à essence
26 4 14 Drapeau des États-Unis Bob Veith Kurtis Kraft-Offenhauser 1 Accident
27 1 97 Drapeau des États-Unis Dick Rathmann Watson-Offenhauser 0 Accident
28 2 5 Drapeau des États-Unis Ed Elisian Watson-Offenhauser 0 Accident
29 5 4 Drapeau des États-Unis Pat O'Connor Kurtis Kraft-Offenhauser 0 Accident fatal
30 16 31 Drapeau des États-Unis Paul Goldsmith (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 0 Accident
31 24 92 Drapeau des États-Unis Jerry Unser (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 0 Accident
32 27 68 Drapeau des États-Unis Len Sutton (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 0 Accident
33 28 57 Drapeau des États-Unis Art Bisch (R) Kuzma-Offenhauser 0 Accident
  • (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à George Amick.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classement général à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

  • Attribution des points : 8, 6, 4, 3, 2 respectivement aux cinq premiers de chaque épreuve et 1 point supplémentaire pour le pilote ayant accompli le meilleur tour en course (signalé par un astérisque).
  • Pour la coupe des constructeurs, même barème mais seule la voiture la mieux classée de chaque équipe inscrit des points. Le point du meilleur tour en course n'est pas comptabilisé. Les 500 miles d'Indianapolis ne sont pas pris en compte pour cette coupe, la course n'étant pas ouverte aux monoplaces de formule 1[5].
  • Le règlement permet aux pilotes de se relayer sur une même voiture, les points éventuellement acquis étant alors perdus pour pilotes et constructeur[7].
Classement des pilotes
Pos. Pilote Écurie Points Drapeau : Argentine
ARG
Drapeau : Monaco
MON
Drapeau : Pays-Bas
NL
Drapeau : États-Unis
500
Drapeau : Belgique
BEL
Drapeau : France
FRA
Drapeau : Royaume-Uni
GBR
Drapeau : Allemagne
ALL
Drapeau : Portugal
POR
Drapeau : Italie
ITA
Drapeau : Maroc
MAR
1 Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss Cooper & Vanwall 17 8 - 9* -
2 Drapeau : Italie Luigi Musso Ferrari 12 6 6 - -
3 Drapeau : France Maurice Trintignant Cooper 8 - 8 - -
Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Epperly 8 - - - 8
Drapeau : États-Unis Harry Schell BRM 8 - 2 6 -
6 Drapeau : Royaume-Uni Mike Hawthorn Ferrari 7 4 1* 2 -
7 Drapeau : États-Unis George Amick Epperly 6 - - - 6
Drapeau : France Jean Behra Maserati & BRM 6 2 - 4 -
9 Drapeau : Royaume-Uni Peter Collins Ferrari 4 - 4 - -
Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Kurtis Kraft 4 - - - 4
Drapeau : Argentine Juan Manuel Fangio Maserati 4 4* - - -
Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Epperly 4 - - - 4*
13 Drapeau : Australie Jack Brabham Cooper 3 - 3 - -
Drapeau : Royaume-Uni Roy Salvadori Cooper 3 - - 3 -
15 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Epperly 2 - - - 2
Coupe des constructeurs
Pos. Écurie Points Drapeau : Argentine
ARG
Drapeau : Monaco
MON
Drapeau : Pays-Bas
NL
Drapeau : États-Unis
500
Drapeau : Belgique
BEL
Drapeau : France
FRA
Drapeau : Royaume-Uni
GBR
Drapeau : Allemagne
ALL
Drapeau : Portugal
POR
Drapeau : Italie
ITA
Drapeau : Maroc
MAR
1 Cooper-Climax 19 8 8 3 -
2 Ferrari 14 6 6 2 -
3 Vanwall 8 - - 8 -
BRM 8 - 2 6 -
5 Maserati 3 3 - - -

À noter[modifier | modifier le code]

  • 1re victoire pour Jimmy Bryan dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 2e victoire pour Epperly en tant que constructeur dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 9e victoire pour Offenhauser en tant que motoriste dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Edmond Cohin, L'historique de la course automobile, Editions Larivière, , 882 p.
  2. Mikes Twites, Michel Vaillant - Spécial Steve Warson : Indianapolis, Éditions du Lombard, , 88 p.
  3. a et b L'année automobile no 6 1958-1959, Lausanne, Edita S.A.,
  4. (en) David Hayhoe et David Holland, Grand Prix data book, Duke Marketing Ltd, , 567 p. (ISBN 0 9529325 0 4)
  5. a et b (en) Bruce Jones, The complete Encyclopedia of Formula One, Colour Library Direct, , 647 p. (ISBN 1-84100-064-7)
  6. (en) Karl Ludvigsen, Juan Manuel Fangio – Motor racing’s grand master, Haynes Publishing, , 208 p. (ISBN 1-85960-625-3)
  7. a b et c (en) Mike Lang, Grand Prix volume 1, Haynes Publishing Group, , 288 p. (ISBN 0-85429-276-4)
  8. Revue Moteurs courses n° 17- 3e trimestre 1958
  9. Revue L'Automobile no 147 - juillet 1958

Sources[modifier | modifier le code]