500 miles d'Indianapolis 1959

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
500 miles d'Indianapolis 1959
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 200
Longueur du circuit 4,023 km
Distance de course 804,600 km
Conditions de course
Météo temps couvert, chaud et sec
Affluence environ 200 000 spectateurs
Résultats
Vainqueur Drapeau : États-Unis Rodger Ward,
Drapeau : États-Unis Watson-Offenhauser,
h 40 min 49 s 20
(vitesse moyenne : 218,621 km/h)
Pole position Drapeau : États-Unis Johnny Thomson,
Drapeau : États-Unis Lesovsky-Offenhauser,
min 1 s 683
(vitesse moyenne : 234,817 km/h)
Record du tour en course Drapeau : États-Unis Johnny Thomson,
Drapeau : États-Unis Lesovsky-Offenhauser,
min 1 s 89
(vitesse moyenne : 234,009 km/h)

Les 500 miles d'Indianapolis 1959 (XLIIIrd Indianapolis Motor Sweepstakes), courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le samedi 30 mai 1959, ont été remportés par le pilote américain Rodger Ward sur une Watson-Offenhauser.

L'épreuve comptait pour le championnat national américain (USAC) mais également pour le championnat du monde des pilotes, dont elle constituait la soixante-dix-septième épreuve courue depuis 1950, et la deuxième manche de la saison.

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Le championnat du monde[modifier | modifier le code]

Bien que réservée aux monoplaces américaines suivant la réglementation Indycar, l'épreuve des 500 miles d'Indianapolis constitue néanmoins une manche du championnat du monde de formule 1. En général, seuls les pilotes américains y participent, rares étant les protagonistes des grands prix de F1 ayant tenté leur chance sur la piste ovale. Parmi les plus célèbres, Alberto Ascari avait tenté sa chance en 1952, sans succès, alors qu'en 1958 Juan Manuel Fangio avait participé aux entraînements préliminaires avant de renoncer, faute de disposer d'une monoplace capable de s'imposer. Alors que les moteurs de F1 sont limités à 2500 cm3, les roadsters américains disposent de moteurs atmosphériques de 4200 cm3 ou de moteurs suralimentés de 2800 cm3.

Le circuit[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Indianapolis Motor Speedway.
Indianapolis Motor Speedway
L'anneau d'Indianapolis, avec ses quatre virages relevés.

L'autodrome d'Indianapolis fut créé en 1909 à l'initiative de l'homme d'affaires Carl Fisher[1]. Initialement en pierres compressées, le revêtement de ce circuit rectangulaire (comportant quatre virages relevés) fut rapidement remplacé par des briques, jugées moins glissantes. Environ trois millions de briques furent utilisées pour recouvrir les quatre kilomètres de piste. En 1935, le circuit fut recouvert d'asphalte sur sa majeure partie, à l'exception de la ligne droite des stands[2]. Le revêtement fut entièrement renouvelé en 1956, l'asphalte recouvrant l'intégralité de la piste à l'exception d'une symbolique bande de briques matérialisant la ligne de départ. Le record de la piste est détenu par Dick Rathmann, qui s'est qualifié à près de 235 km/h de moyenne en 1958.

Contrairement au Grands Prix de formule un le départ est de type lancé, les pilotes devant accomplir deux tours de circuit derrière la voiture de sécurité (cette année un cabriolet Buick Electra) avant que la course soit ouverte.

Monoplaces en lice[modifier | modifier le code]

Pour exploiter au mieux les spécificités des courses sur ovale, les constructeurs américains ont développé des monoplaces à moteur décentré sur la gauche et utilisent des pneumatiques conçus à cet effet. Bien qu'étant toujours les plus nombreux, les roadsters Kurtis Kraft sont en perte de vitesse, supplantés depuis 1956 par les Watson et Epperly. Presque tous les concurrents font confiance au moteur 4 cylindres atmosphérique Offenhauser, malgré sa puissance inférieure à 400 chevaux contre près de 600 pour le V8 Novi à compresseur mécanique, qui permet une bien meilleure vitesse de pointe mais se révèle par contre nettement plus lourd, gourmand en carburant et moins fiable.

Coureurs inscrits[modifier | modifier le code]

Liste des pilotes inscrits[3],[4]
no  Pilote Écurie Monoplace (nom officiel) Constructeur Châssis Moteur Pneumatiques
1 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Hoover Motor Express Hoover M.E. Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
3 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Racing Associate Racing Associates Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
5 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Leader Card 500 Leader Card Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
6 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan George Salih Belond AP Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
7 Drapeau : États-Unis Jud Larson Bowes Seal Fast Racing Bowes Seal Fast Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500H Offenhauser L4 F
8 Drapeau : États-Unis Len Sutton Wolcott Memorial Racing Wolcott Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
9 Drapeau : États-Unis Don Branson Bob Estes Bob Estes Spl. Phillips Phillips Offenhauser L4 F
10 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Dean Van Lines Dean Van Lines Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
12 Drapeau : États-Unis Ralph Liguori El Dorado Italia El Dorado Spl. Maserati Maserati 420M Offenhauser V8 F
15 Drapeau : États-Unis Don Freeland Jim Robbins Jim Robbins Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
16 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Lindsey Hopkins Simoniz Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
17 Drapeau : États-Unis Johnny Kay Safety Auto Glass Safety Auto Glass Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
19 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Bryant Heating Racing Associates Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
21 Drapeau : États-Unis Earl Motter Dean Van Lines Dean Van Lines Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
24 Drapeau : États-Unis Jack Turner Ernest Ruiz Travelon Trailer Spl. Christensen Christensen Offenhauser L4 F
25 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg Hardwood Door Hardwood Door Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
33 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Bignotti Bowes Seal Fast Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
34 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson Novi Racing Novi Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
37 Drapeau : États-Unis Duane Carter Smokey Yunick Smokey's R-T Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500H Offenhauser L4 F
38 Drapeau : États-Unis Paul Russo Novi Racing Novi Foundry Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500F Novi V8s F
39 Drapeau : États-Unis Rex Easton Joseph Massaglia Massaglia Hotel Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
41 Drapeau : États-Unis Ralph Liguori
Drapeau : États-Unis Jimmy Davies
Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
42 Drapeau : États-Unis Bill Homeier C.O. Prather Go-Kart Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
43 Drapeau : États-Unis Johnnie Tolan H.A. Chapman Chapman Spl. Lesovsky Lesovsky Offenhauser L4 F
44 Drapeau : États-Unis Eddie Sachs Peter Schmidt Peter Schmidt Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
45 Drapeau : États-Unis Paul Russo Fred Gerhardt Bardhal Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
47 Drapeau : États-Unis Chuck Weyant Roy McKay Roy McKay Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
48 Drapeau : États-Unis Bobby Grim Chapman Root Sumar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Ray Crawford Mirror Glaze Spl. Elder Elder Offenhauser L4 F
51 Drapeau : États-Unis Bob Cortner Cornis Engineering Cornis Spl. Cornis Cornis Offenhauser L4 F
52 Drapeau : États-Unis Jud Larson Leader Cards Inc Leader Card Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
53 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg Greenman-Casale Greenman-Casale Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
54 Drapeau : États-Unis Don Edmunds Bill Forbes Racing Bill Forbes Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
55 Drapeau : États-Unis Gene Force
Drapeau : États-Unis Jim Packard
Sclavi & Amos Sclavi-Amos Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
57 Drapeau : États-Unis Al Keller
Drapeau : États-Unis Jerry Unser
H.H. Johnson Helse Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
58 Drapeau : États-Unis Jim McWithey Ray Brady Ray Brady Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
62 Drapeau : États-Unis Bill Homeier Rusco Battery Cable Rusco Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
64 Drapeau : États-Unis Pat Flaherty John Zink John Zink Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
65 Drapeau : États-Unis Bob Christie Federal Engineering Federal Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
66 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Federal Engineering Federal Engineering Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500E Offenhauser L4 F
69 Drapeau : États-Unis Shorty Templeman Frank Arciero Arciero Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
71 Drapeau : États-Unis Chuck Arnold Hall-Mar Hall-Mar Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500 Offenhauser L4 F
72 Drapeau : États-Unis Chuck Arnold Speed International Speed Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
73 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Kalamazoo Sports McNamara Spl. Watson Watson Indy Roadster Offenhauser L4 F
74 Drapeau : États-Unis Bob Veith John Zink John Zink Spl. Moore Moore Offenhauser L4 F
77 Drapeau : États-Unis Mike Magill Dayton Steel Foundry Dayton Steel Foundry Spl. Sutton Sutton Offenhauser L4 F
78 Drapeau : États-Unis Eddie Russo
Drapeau : États-Unis Bob Schroeder
Drapeau : États-Unis Gene Force
Midwest Manufacturing Midwest Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500D Offenhauser L4 F
82 Drapeau : États-Unis Dempsey Wilson
Drapeau : États-Unis Chuck Rodee
Pete Salemi Central Excavating Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
87 Drapeau : États-Unis Red Amick Wheeler-Foutch Wheeler-Foutch Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500C Offenhauser L4 F
88 Drapeau : États-Unis Gene Hartley R.T. Marley Drewy's Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
89 Drapeau : États-Unis Al Herman Dunn Engineering Dunn Engineering Spl. Dunn Dunn Offenhauser L4 F
91 Drapeau : États-Unis Johnny Moorhouse Binter Binter Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
92 Drapeau : États-Unis Jack Ensley McKay's Bulldog Bulldog Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
93 Drapeau : États-Unis Eddie Russo McKay's Bulldog Bulldog Spl. Kurtis Kraft Kurtis Kraft 500G Offenhauser L4 F
98 Drapeau : États-Unis Chuck Daigh
Drapeau : États-Unis Eddie Russo
JC Agajanian Agajanian Spl. Kuzma Kuzma Indy Roadster Offenhauser L4 F
99 Drapeau : États-Unis Paul Goldsmith Norman Demler Demler Spl. Epperly Epperly Indy Roadster Offenhauser L4 F
  • Remarque : Un pilote peut être inscrit sur plusieurs voitures. De même, plusieurs pilotes peuvent tenter de qualifier une même voiture.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Les essais qualificatifs sont organisés les deux week-ends précédant la course, les 16/17 et 23/24 mai.

Pour les qualifications, les pilotes sont chronométrés sur 4 tours lancés (10 miles). Le premier jour, déterminant les premières positions de la grille de départ, est appelé "Pole Day", les pilotes se qualifiant les jours suivants ne pouvant prétendre aux premières places. En 1958, lors de ke première journée de qualifications, Ed Elisian avait effectué un de ses quatre tours lancés à 146,508 mph (235,782 km/h) de moyenne, record actuel de la piste ; il n'avait cependant pas obtenu la pole position, Dick Rathmann l'ayant devancé de quelques centièmes de seconde sur l'ensemble des quatre tours[5].

Le "Pole Day" a lieu le samedi 16 mai. Deux semaines auparavant, lors des essais préliminaires, Jerry Unser a été victime d'un très grave accident au cours duquel son roadster Kuzma a pris feu ; très sévèrement brûlé, il est dans un état critique. A la suite de ce drame, les organisateurs de l'épreuve ont décidé d'imposer aux pilotes le port d'une combinaison ignifugée. Quelques minutes avant le début de la première séance qualificative, Tony Bettenhausen effectue une spectaculaire sortie de route ; il en sort indemne mais l'état de sa monoplace ne lui permet pas de participer à la session. Les conditions de piste sont excellentes et Johnny Thomson va améliorer d'un centième de seconde le record d'Elisian, à 146,532 mph (235,821 km/h). Il se montre de loin le plus rapide de la journée, se qualifiant à la moyenne de 145,908 mph (234,817 km/h). Eddie Sachs et Jim Rathmann complètent la première ligne, douze pilotes s'étant qualifiés au terme de cette première séance. La météo est moins clémente le lendemain. Seuls Jimmy Daywalt et Jack Turner parviennent à se qualifier avant que rafales de vent et averses ne viennent perturber la session. Ce même jour, Jerry Unser succombe à ses blessures à l’âge de vingt-six ans.

Entre les deux week-ends de qualifications est survenu un nouveau drame : le mardi 19 mai, Bob Cortner s’est tué après avoir perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage nord-est à cause d'une brusque rafale de vent. Le samedi suivant, la piste semble moins rapide que la semaine précédente. Il reste encore dix-neuf places à prendre sur la grille de départ. Flaherty peut enfin participer et se montre le plus rapide de la journée, mais il est à 5 km/h de la pole position réalisée par Thomson. Il devance de peu Paul Goldsmith et A. J. Foyt. Six autres pilotes se sont également qualifiés. Il reste donc dix places sur la grille quand commence la dernière session, le dimanche 24. Bob Christie se montre le plus rapide, à 143,2 mph (230,5 km/h) de moyenne. Aucun des pilotes Novi (moteur) n'est parvenu à se qualifier, leur nouveau système d'injection n'étant pas encore au point[6].

Résultats des qualifications – Séance du 16 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 3 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Lesovsky 145,908 mph (234,817 km/h) 4 min 06 s 73
2 44 Drapeau : États-Unis Eddie Sachs Kuzma 145,425 mph (234,039 km/h) 4 min 07 s 55 + 0 s 82
3 16 Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Watson 144,433 mph (232,443 km/h) 4 min 09 s 25 + 2 s 52
4 73 Drapeau : États-Unis Dick Rathmann Watson 144,248 mph (232,145 km/h) 4 min 09 s 57 + 2 s 84
5 48 Drapeau : États-Unis Bobby Grim Kurtis Kraft 144,225 mph (232,108 km/h) 4 min 09 s 61 + 2 s 88
6 5 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Watson 144,035 mph (231,801 km/h) 4 min 09 s 94 + 3 s 21
7 74 Drapeau : États-Unis Bob Veith Moore 144,023 mph (231,783 km/h) 4 min 09 s 96 + 3 s 23
8 19 Drapeau : États-Unis Eddie Johnson Kurtis Kraft 144,000 mph (231,746 km/h) 4 min 10 s 00 + 3 s 27
9 88 Drapeau : États-Unis Gene Hartley Kuzma 143,575 mph (231,062 km/h) 4 min 10 s 74 + 4 s 01
10 9 Drapeau : États-Unis Don Branson Phillips 143,312 mph (230,638 km/h) 4 min 11 s 20 + 4 s 47
11 33 Drapeau : États-Unis Johnny Boyd Epperly 142,812 mph (230,071 km/h) 4 min 12 s 08 + 5 s 35
12 37 Drapeau : États-Unis Duane Carter Kurtis Kraft 142,795 mph (229,806 km/h) 4 min 12 s 11 + 5 s 38
Résultats des qualifications – Séance du 17 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 66 Drapeau : États-Unis Jimmy Daywalt Kurtis Kraft 144,683 mph (232,845 km/h) 4 min 08 s 82
2 24 Drapeau : États-Unis Jack Turner Christensen 143,478 mph (230,905 km/h) 4 min 10 s 91 + 2 s 09
Résultats des qualifications – Séance du 23 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 1 Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Epperly 142,721 mph (229,688 km/h) 4 min 12 s 24
2 99 Drapeau : États-Unis Paul Goldsmith Epperly 142,670 mph (229,606 km/h) 4 min 12 s 33 + 0 s 09
3 17 Drapeau : États-Unis A.J. Foyt Kuzma 142,648 mph (229,569 km/h) 4 min 12 s 37 + 0 s 13
4 64 Drapeau : États-Unis Pat Flaherty Watson 142,399 mph (229,170 km/h) 4 min 12 s 81 + 0 s 57
5 7 Drapeau : États-Unis Jud Larson Kurtis Kraft 142,298 mph (229,007 km/h) 4 min 12 s 99 + 0 s 75
6 6 Drapeau : États-Unis Jimmy Bryan Epperly 142,118 mph (228,717 km/h) 4 min 13 s 31 + 1 s 07
7 71 Drapeau : États-Unis Chuck Arnold Kurtis Kraft 142,118 mph (228,717 km/h) 4 min 13 s 31 + 1 s 07
8 8 Drapeau : États-Unis Len Sutton Lesovsky 142,107 mph (228,699 km/h) 4 min 13 s 33 + 1 s 09
9 89 Drapeau : États-Unis Al Herman Dunn 141,939 mph (228,429 km/h) 4 min 13 s 63 + 1 s 39
Résultats des qualifications – Séance du 24 mai
Pos. no  Pilote Voiture Moyenne Temps (4 tours) Écart
1 65 Drapeau : États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft 143,244 mph (230,528 km/h) 4 min 11 s 32
2 15 Drapeau : États-Unis Don Freeland Kurtis Kraft 143,056 mph (230,226 km/h) 4 min 11 s 65 + 0 s 33
3 87 Drapeau : États-Unis Red Amick Kurtis Kraft 142,925 mph (230,016 km/h) 4 min 11 s 88 + 0 s 56
4 45 Drapeau : États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft 142,383 mph (229,142 km/h) 4 min 12 s 84 + 1 s 52
5 57 Drapeau : États-Unis Al Keller Kuzma 142,057 mph (228,618 km/h) 4 min 13 s 42 + 2 s 10
6 47 Drapeau : États-Unis Chuck Weyant Kurtis Kraft 141,950 mph (228,447 km/h) 4 min 13 s 61 + 2 s 29
7 53 Drapeau : États-Unis Bill Cheesbourg Kuzma 141,788 mph (228,186 km/h) 4 min 13 s 90 + 2 s 58
8 77 Drapeau : États-Unis Mike Magill Sutton 141,482 mph (227,693 km/h) 4 min 14 s 45 + 3 s 13
9 49 Drapeau : États-Unis Ray Crawford Elder 141,348 mph (227,478 km/h) 4 min 14 s 69 + 3 s 37
10 58 Drapeau : États-Unis Jim McWithey Kurtis Kraft 141,215 mph (227,264 km/h) 4 min 14 s 93 + 3 s 61

Grille de départ[modifier | modifier le code]

BUICK Electra 225 Convertible
Une Buick Electra 225 convertible semblable à celle derrière laquelle les trente-trois concurrents qualifiés s'élanceront.
Grille de départ de la course et résultats des qualifications[5]
1re ligne Pos. 1 Pos. 2 Pos. 3
Drapeau : États-Unis
Johnny Thomson
Lesovsky
145,908 mph
(234,817 km/h)
Drapeau : États-Unis
Eddie Sachs
Kuzma
145,425 mph
(234,039 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jim Rathmann
Watson
144,433 mph
(232,443 km/h)
2e ligne Pos. 4 Pos. 5 Pos. 6
Drapeau : États-Unis
Dick Rathmann
Watson
144,248 mph
(232,145 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bobby Grim
Kurtis Kraft
144,225 mph
(232,108 km/h)
Drapeau : États-Unis
Rodger Ward
Watson
144,035 mph
(231,801 km/h)
3e ligne Pos. 7 Pos. 8 Pos. 9
Drapeau : États-Unis
Bob Veith
Moore
144,023 mph
(231,783 km/h)
Drapeau : États-Unis
Eddie Johnson
Kurtis Kraft
144,000 mph
(231,746 km/h)
Drapeau : États-Unis
Gene Hartley
Kuzma
143,575 mph
(231,062 km/h)
4e ligne Pos. 10 Pos. 11 Pos. 12
Drapeau : États-Unis
Don Branson
Phillips
143,312 mph
(230,638 km/h)
Drapeau : États-Unis
Johnny Boyd
Epperly
142,812 mph
(229,833 km/h)
Drapeau : États-Unis
Duane Carter
Kurtis Kraft
142,795 mph
(229,806 km/h)
5e ligne Pos. 13 Pos. 14 Pos. 15
Drapeau : États-Unis
Jimmy Daywalt
Kurtis Kraft
144,683 mph
(232,845 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jack Turner
Christensen
143,478 mph
(230,905 km/h)
Drapeau : États-Unis
Tony Bettenhausen
Epperly
142,721 mph
(229,688 km/h)
6e ligne Pos. 16 Pos. 17 Pos. 18
Drapeau : États-Unis
Paul Goldsmith
Epperly
142,670 mph
(229,606 km/h)
Drapeau : États-Unis
A.J. Foyt
Kuzma
142,648 mph
(229,569 km/h)
Drapeau : États-Unis
Pat Flaherty
Watson
142,399 mph
(229,170 km/h)
7e ligne Pos. 19 Pos. 20 Pos. 21
Drapeau : États-Unis
Jud Larson
Kurtis Kraft
142,298 mph
(229,007 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jimmy Bryan
Epperly
142,118 mph
(228,717 km/h)
Drapeau : États-Unis
Chuck Arnold
Kurtis Kraft
142,118 mph
(228,717 km/h)
8e ligne Pos. 22 Pos. 23 Pos. 24
Drapeau : États-Unis
Len Sutton
Lesovsky
142,107 mph
(228,699 km/h)
Drapeau : États-Unis
Al Herman
Dunn
141,939 mph
(228,429 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bob Christie
Kurtis Kraft
143,244 mph
(230,528 km/h)
9e ligne Pos. 25 Pos. 26 Pos. 27
Drapeau : États-Unis
Don Freeland
Kurtis Kraft
143,056 mph
(230,226 km/h)
Drapeau : États-Unis
Red Amick
Kurtis Kraft
142,925 mph
(230,016 km/h)
Drapeau : États-Unis
Paul Russo
Kurtis Kraft
142,383 mph
(229,142 km/h)
10e ligne Pos. 28 Pos. 29 Pos. 30
Drapeau : États-Unis
Al Keller
Kuzma
142,057 mph
(228,618 km/h)
Drapeau : États-Unis
Chuck Weyant
Kurtis Kraft
141,950 mph
(228,447 km/h)
Drapeau : États-Unis
Bill Cheesbourg
Kuzma
141,788 mph
(228,186 km/h)
11e ligne Pos. 31 Pos. 32 Pos. 33
Drapeau : États-Unis
Mike Magill
Sutton
141,482 mph
(227,693 km/h)
Drapeau : États-Unis
Ray Crawford
Elder
141,348 mph
(227,478 km/h)
Drapeau : États-Unis
Jim McWithey
Kurtis Kraft
141,215 mph
(227,264 km/h)

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Malgré un ciel couvert, il fait chaud et sec au moment du départ. Environ deux cent mille spectateurs assistent à la course[7]. Trente-deux concurrents seulement s'élancent derrière la voiture de sécurité, alors que Jimmy Bryan, dernier vainqueur en date, reste immobilisé sur la piste, ses mécaniciens ne parvenant pas à démarrer le moteur de sa monoplace. À l'issue du tour de lancement, les bolides sont libérés ; Johnny Thomson exploite pleinement sa pole position et aborde le premier virage en tête devant Dick Rathmann. Au cours de ce premier tour, il creuse l'écart sur ses poursuivants et repasse devant les stands avec quelques longueurs d’avance sur Dick Rathmann et Rodger Ward. Ce dernier s'empare bientôt de la seconde place tandis qu'Eddie Sachs, après un départ relativement prudent depuis la première ligne, est remonté en quatrième position. Lorsque les pilotent achèvent leur troisième tour, toujours emmenés par Thomson, Bryan parvient enfin à s'élancer derrière la meute, mais ne va effectuer qu'une seule boucle avant de renoncer, moteur hors d'usage. Ward revient rapidement dans les roues de Thomson et le déborde à la fin du cinquième tour. Les deux hommes restent quelques tours roues dans roues, puis Ward parvient à se détacher légèrement de son adversaire. Jim Rathmann a débordé Sachs ; ce dernier essaie de reprendre sa quatrième place mais effectue un spectaculaire tête à queue qui le relègue en queue de peloton. Jim Rathmann poursuit sa remontée et dépasse peu après son frère Dick pour le gain de la troisième place, tandis que le vétéran Pat Flaherty, revenu en cinquième position, se rapproche progressivement du groupe de tête. Continuant sa progression, Jim Rathmann dépossède Thomson de sa seconde place et revient rapidement dans les roues de Ward. À partir du treizième tour, Ward et Jim Rathmann vont s'échanger à plusieurs reprises le commandement de la course tandis que derrière eux Dick Rathmann a repris la troisième place, devant Thomson maintenant sérieusement menacé par Flaherty. Au vingt-et-unième tour, ce dernier s'empare de la quatrième place, au suivant de la troisième, et au vingt-troisième tour déborde Ward pour le gain de la seconde place, dans les roues de Jim Rathmann. Le rythme des hommes de tête est extrêmement soutenu : toujours emmenés par Jim Rathmann, ils couvrent les 75 premiers à plus de 225 km/h de moyenne. Après plusieurs attaques, Flaherty parvient à s'emparer du commandement au trente-et-unième tour, mais Jim rathmann résiste et durant une quinzaine de minutes les deux hommes vont se livrer une superbe bataille, échangeant continuellement leurs positions. Leur duel cesse à la fin du quarante-quatrième tour, lorsque Jim Rathmann effectue son premier ravitaillement et reprend la piste vingt secondes derrière Flaherty. Ce dernier effectue la même opération trois tours plus tard, cédant le commandement à Ward et Thomson. Aussitôt après, une collision impliquant quatre voitures entraîne la neutralisation de la course, permettant pilotes n'ayant pas encore ravitaillé d'effectuer leur arrêt en perdant un minimum de temps. Thomson en profite pour reprendre la tête de la course, devant Ward, Flaherty et Jim Rathmann. Il va graduellement porter son avance à dix secondes, jusqu'à son deuxième ravitaillement, au quatre-vingt-quatrième tour. Ward, qui a repris le commandement, va alors accélérer la cadence, se détachant progressivement de Jim Rathmann et Flaherty. Ces derniers effectuent leur second arrêt avant la mi-course, laissant Ward avec une confortable avance de trente secondes sur Thomson. L'homme de tête possède une avance suffisante pour effectuer son deuxième ravitaillement sans perdre l'avantage. L'opération a lieu au cent-troisième tour, et Ward parvient à reprendre la piste avec encore douze secondes de marge sur Thomson. Celui-ci n'abandonne cependant pas la lutte, grignotant à chaque passage quelques dixièmes de secondes sur son adversaire. Au moment d'effectuer son troisième arrêt, aux trois quarts de la course, Thomson est revenu à seulement quatre secondes de Ward. Il repart des stands en seconde position, mais une barre de torsion brisée l'empêche de continuer sur le même rythme. Il est désormais sous la menace directe de Jim Rathmann, qui revient rapidement sur lui et le dépasse juste avant que la course ne soit une nouvelle fois neutralisée, Flaherty étant sorti de la piste. Ward profite de la neutralisation pour effectuer sereinement son dernier ravitaillement, ressortant des stands avec encore une vingtaine de secondes d'avance sur Rathmann. La course se poursuit alors sans changement, Ward l'emportant avec une confortable avance sur Rathmann qui tombe en panne sèche aussitôt après l'arrivée ! Malgré les neutralisations, la moyenne du vainqueur s'élève à 218,6 km/h, nouveau record.

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires des monoplaces aux premier, deuxième, dixième, vingtième, trentième, quarantième, soixantième, quatre-vingtième, centième, cent-trentième, cent-cinquantième et cent-soixante-dixième tours[8].

Classement final[modifier | modifier le code]

La Watson-Offenhauser de Rodger Ward, victorieuse de l'édition 1959 des 500 miles d'Indianapolis.
Pos Grille No Pilote Voiture Tours Temps/Abandon Points
1 6 5 Drapeau des États-Unis Rodger Ward Watson-Offenhauser 200 3 h 40 min 49 s 20 8
2 3 16 Drapeau des États-Unis Jim Rathmann Watson-Offenhauser 200 + 23 s 28 6
3 1 3 Drapeau des États-Unis Johnny Thomson Lesovsky-Offenhauser 200 + 50 s 64 5
4 15 1 Drapeau des États-Unis Tony Bettenhausen Epperly-Offenhauser 200 + 1 min 47 s 09 3
5 16 99 Drapeau des États-Unis Paul Goldsmith Epperly-Offenhauser 200 + 2 min 06 s 44 2
6 11 33 Drapeau des États-Unis Johnny Boyd Epperly-Offenhauser 200 + 3 min 16 s 98  
7 12 37 Drapeau des États-Unis Duane Carter Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 4 min 09 s 92  
8 8 19 Drapeau des États-Unis Eddie Johnson Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 4 min 10 s 53  
9 27 45 Drapeau des États-Unis Paul Russo Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 4 min 11 s 04  
10 17 10 Drapeau des États-Unis A.J. Foyt Kuzma-Offenhauser 200 + 4 min 14 s 48  
11 9 88 Drapeau des États-Unis Gene Hartley Kuzma-Offenhauser 200 + 5 min 42 s 48  
12 7 74 Drapeau des États-Unis Bob Veith Moore-Offenhauser 200 + 6 min 09 s 73  
13 23 89 Drapeau des États-Unis Al Herman Dunn-Offenhauser 200 + 6 min 40 s 40  
14 13 66 Drapeau des États-Unis Jimmy Daywalt Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 6 min 41 s 54  
15 21 71 Drapeau des États-Unis Chuck Arnold (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 8 min 19 s 86  
16 33 58 Drapeau des États-Unis Jim McWithey (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 200 + 11 min 41 s 69  
17 2 44 Drapeau des États-Unis Eddie Sachs Kuzma-Offenhauser 182 Sortie de piste  
18 28 57 Drapeau des États-Unis Al Keller Kuzma-Offenhauser 163 Moteur  
19 18 64 Drapeau des États-Unis Pat Flaherty Watson-Offenhauser 162 Accident  
20 4 73 Drapeau des États-Unis Dick Rathmann Watson-Offenhauser 150 Incendie  
21 30 53 Drapeau des États-Unis Bill Cheesbourg Kuzma-Offenhauser 147 Magnéto  
22 25 15 Drapeau des États-Unis Don Freeland Kurtis Kraft-Offenhauser 136 Magnéto  
23 32 49 Drapeau des États-Unis Ray Crawford Elder-Offenhauser 115 Accident  
24 10 9 Drapeau des États-Unis Don Branson (R) Phillips-Offenhauser 112 Suspension  
25 24 65 Drapeau des États-Unis Bob Christie Kurtis Kraft-Offenhauser 109 Moteur  
26 5 48 Drapeau des États-Unis Bobby Grim (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 85 Magnéto  
27 14 24 Drapeau des États-Unis Jack Turner Christensen-Offenhauser 47 Fuite d'essence  
28 29 47 Drapeau des États-Unis Chuck Weyant Kurtis Kraft-Offenhauser 45 Accident  
29 19 7 Drapeau des États-Unis Jud Larson Kurtis Kraft-Offenhauser 45 Accident  
30 31 77 Drapeau des États-Unis Mike Magill Sutton-Offenhauser 45 Accident  
31 26 87 Drapeau des États-Unis Red Amick (R) Kurtis Kraft-Offenhauser 45 Accident  
32 22 8 Drapeau des États-Unis Len Sutton Lesovsky-Offenhauser 34 Accident  
33 20 6 Drapeau des États-Unis Jimmy Bryan Epperly-Offenhauser 1 Moteur  

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Bobby Grim.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classement général à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

  • Attribution des points : 8, 6, 4, 3, 2 respectivement aux cinq premiers de chaque épreuve et 1 point supplémentaire pour le pilote ayant accompli le meilleur tour en course (signalé par un astérisque).
  • Pour la coupe des constructeurs, même barème mais seule la voiture la mieux classée de chaque équipe inscrit des points. Le point du meilleur tour en course n'est pas comptabilisé. Les 500 miles d'Indianapolis ne sont pas pris en compte pour cette coupe, la course n'étant pas ouverte aux monoplaces de formule 1.
  • Le règlement permet aux pilotes de se relayer sur une même voiture, les points éventuellement acquis étant alors perdus pour pilotes et constructeur[5].
Classement des pilotes
Pos. Pilote Écurie Points Drapeau : Monaco
MON
Drapeau : États-Unis
500
Drapeau : Pays-Bas
NL
Drapeau : France
FRA
Drapeau : Royaume-Uni
GBR
Drapeau : Allemagne
ALL
Drapeau : Portugal
POR
Drapeau : Italie
ITA
Drapeau : États-Unis
USA
1 Drapeau : Australie Jack Brabham Cooper 9 9* -
2 Drapeau : États-Unis Rodger Ward Watson 8 - 8
3 Drapeau : Royaume-Uni Tony Brooks Ferrari 6 6 -
Drapeau : États-Unis Jim Rathmann Watson 6 - 6
5 Drapeau : États-Unis Johnny Thomson Lesovsky 5 - 5*
6 Drapeau : France Maurice Trintignant Cooper 4 4 -
7 Drapeau : États-Unis Phil Hill Ferrari 3 3 -
Drapeau : États-Unis Tony Bettenhausen Epperly 3 - 3
9 Drapeau : Nouvelle-Zélande Bruce McLaren Cooper 2 2 -
Drapeau : États-Unis Paul Goldsmith Epperly 2 - 2
Coupe des constructeurs
Pos. Écurie Points Drapeau : Monaco
MON
Drapeau : États-Unis
500
Drapeau : Pays-Bas
NL
Drapeau : France
FRA
Drapeau : Royaume-Uni
GBR
Drapeau : Allemagne
ALL
Drapeau : Portugal
POR
Drapeau : Italie
ITA
Drapeau : États-Unis
USA
1 Cooper-Climax 8 8 -
2 Ferrari 6 6 -

À noter[modifier | modifier le code]

  • 1re victoire pour Rodger Ward dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 2e victoire pour Watson en tant que constructeur dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • 10e victoire pour Offenhauser en tant que motoriste dans le cadre du championnat du monde de Formule 1.
  • Grièvement brûlé lors d'une séance d'essais préliminaires le 2 mai, Jerry Unser meurt des suites de ses blessures le 17 mai.
  • Bob Cortner (en) meurt lors d'une autre séance d'essais le 19 mai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mikes Twites, Michel Vaillant - Spécial Steve Warson : Indianapolis, Éditions du Lombard, , 88 p.
  2. (en) Adriano Cimarosti, The complete History of Grand Prix Motor racing, Aurum Press Limited, , 504 p. (ISBN 1-85410-500-0)
  3. (en) David Hayhoe et David Holland, Grand Prix data book, Duke Marketing Ltd, , 567 p. (ISBN 0 9529325 0 4)
  4. (en) Bruce Jones, The complete Encyclopedia of Formula One, Colour Library Direct, , 647 p. (ISBN 1-84100-064-7)
  5. a b c et d (en) Mike Lang, Grand Prix volume 1, Haynes Publishing Group, , 288 p. (ISBN 0-85429-276-4)
  6. L'année automobile no 7 1959-1960, Lausanne, Edita S.A.,
  7. Revue Moteurs courses n° 21 - 3e trimestre 1959
  8. Edmond Cohin, L'historique de la course automobile, Editions Larivière, , 882 p.

Sources[modifier | modifier le code]