500 miles d'Indianapolis 1919

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les 500 miles d'Indianapolis 1919, courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés le , ont été remportés par le pilote américain Howdy Wilcox sur une Peugeot.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Intérieur
centre
Extérieur
centre
Extérieur
1 Drapeau : France René Thomas Drapeau : États-Unis Howdy Wilcox Drapeau : France Albert Guyot Drapeau : États-Unis Ralph DePalma
2 Drapeau : États-Unis Eddie O'Donnell Drapeau : France Paul Bablot Drapeau : États-Unis Art Klein Drapeau : États-Unis Eddie Hearne
3 Drapeau : États-Unis Earl Cooper Drapeau : Canada Ira Vail Drapeau : États-Unis Charles Kirkpatrick Drapeau : États-Unis Louis Chevrolet
4 Drapeau : France Louis Wagner Drapeau : États-Unis Joe Boyer Drapeau : États-Unis Ralph Mulford Drapeau : États-Unis Gaston Chevrolet
5 Drapeau : États-Unis W. W. Brown Drapeau : États-Unis Arthur Thurman Drapeau : États-Unis Roscoe Sarles Drapeau : États-Unis Cliff Durant
6 Drapeau : États-Unis Ray Howard Drapeau : France Jules Goux Drapeau : États-Unis Wilbur D'Alene Drapeau : États-Unis Kurt Hitke
7 Drapeau : États-Unis Louis Lecocq Drapeau : États-Unis Ora Haibe Drapeau : États-Unis Denny Hickey Drapeau : États-Unis Tom Alley
8 Drapeau : États-Unis Elmer T. Shannon Drapeau : États-Unis Omat Toft Drapeau : États-Unis Tommy Milton Drapeau : France André Boillot
9 Drapeau : États-Unis J. J. McCoy

La pole fut réalisée par René Thomas à la moyenne de 104,7 mph, soit 168,5 km/h.

Classement final[modifier | modifier le code]

Grand Prix d'Indanapolis 1919.
Sous un autre angle.
Jules Goux, troisième de l'édition, sur la Peugeot 4.5L n°6.
Caricature de Goux, après l'épreuve.
Caricature de René Thomas, insatisfait de son résultat.
# Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : États-Unis Howdy Wilcox Peugeot 200 5 h 42 min 57 s
2 Drapeau : États-Unis Eddie Hearne Stutz 200  
3 Drapeau : France Jules Goux Peugeot 200  
4 Drapeau : France Albert Guyot Ballot 200  
5 Drapeau : États-Unis Tom Alley Bender 200  
6 Drapeau : États-Unis Ralph DePalma Packard 200  
7 Drapeau : États-Unis Louis Chevrolet Frontenac 200  
8 Drapeau : Canada Ira Vail Hudson 200  
9 Drapeau : États-Unis Denny Hickey Hoskins-Hudson 200  
10 Drapeau : États-Unis Gaston Chevrolet Frontenac 200  
11 Drapeau : France René Thomas Ballot 200  
12 Drapeau : États-Unis Earl Cooper Stutz 200  
13 Drapeau : États-Unis Elmer T. Shannon Shannon-Duesenberg 200  
14 Drapeau : États-Unis Ora Haibe Hudson 200
15 Drapeau : France André Boillot Peugeot 195 accident
16 Drapeau : États-Unis Ray Howard Peugeot 130 pression d'huile
17 Drapeau : États-Unis Wilbur D'Alene Duesenberg 120 mécanique
18 Drapeau : États-Unis Louis LeCocq Duesenberg 96 accident mortel
19 Drapeau : États-Unis Art Klein Peugeot 70 fuite d'huile
20 Drapeau : États-Unis Charles Kirkpatrick Mercedes 69 mécanique
21 Drapeau : France Paul Bablot Ballot 63 accident
22 Drapeau : États-Unis Eddie O'Donnell Duesenberg 60 moteur
23 Drapeau : États-Unis Kurt Hitke Duesenberg 56 mécanique
24 Drapeau : États-Unis Cliff Durant Stutz 54 direction
25 Drapeau : États-Unis Tommy Milton Duesenberg 50 mécanique
26 Drapeau : France Louis Wagner Ballot 44 roue cassée
27 Drapeau : États-Unis Arthur Thurman Duesenberg 44 accident mortel
28 Drapeau : États-Unis Omar Toft Miller 44 mécanique
29 Drapeau : États-Unis Ralph Mulford Frontenac 37 mécanique
30 Drapeau : États-Unis J. J. McCoy McCoy 36 fuite d'huile
31 Drapeau : États-Unis Joe Boyer Frontenac 30 mécanique
32 Drapeau : États-Unis W. W. Brown Brown-Hudson Brett 14 mécanique
33 Drapeau : États-Unis Roscoe Sarles Miller 8 mécanique

Notes[modifier | modifier le code]

La course fut marquée par les accidents mortels de Louis Lecocq et d'Arthur Thurman. Leurs mécaniciens embarqués respectifs, Robert Bandini et Nicholas Molinero, furent également tués.

Sources[modifier | modifier le code]