Parti populaire « Notre Slovaquie »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti populaire
« Notre Slovaquie »
(sk) Kotleba – Ľudová strana Naše Slovensko
Image illustrative de l'article Parti populaire « Notre Slovaquie »
Logotype officiel.
Présentation
Président Marian Kotleba
Fondation 2010
Siège Piešťany
Journal Naše Slovensko
Positionnement Extrême droite
Idéologie Ultranationalisme
Troisième voie
Fascisme clérical
Anti-islamisme
Opposition à l'immigration
Euroscepticisme
Affiliation européenne Alliance pour la paix et la liberté
Groupe au Parlement européen Aucune
Affiliation internationale Aucune
Couleurs Vert
Site web naseslovensko.net
Représentation
Députés
14 / 150
Eurodéputé
0 / 13
Présidents de régions
0 / 8

Le Parti populaire « Notre Slovaquie » (en slovaque : Ľudová strana Naše Slovensko, ĽSNS) est un parti politique slovaque d'extrême droite. Depuis novembre 2015, son nom officiel est Kotleba – Ľudová strana Naše Slovensko. Fondé en 2010, il se veut nationaliste, chrétien et social. Son leader est Marian Kotleba, président de la région de Banská Bystrica de 2013 à 2017.

Depuis 2015, il fait partie de l'Alliance pour la paix et la liberté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Programme[modifier | modifier le code]

Le parti est parfois décrit comme néonazi[1] ou comme néofasciste[2]. Il développe un discours antiaméricain, anti-israélien, anti-Rom et homophobe. Il se réclame des héros nationaux que seraient Ľudovít Štúr, Andrej Hlinka et Mgr Jozef Tiso.

Le parti veut un « État qui fonctionne », débarrassé de la corruption, des influences étrangères et du « pouvoir financier ». Il veut aussi que le pays quitte l'UE et l'OTAN, qui selon lui réduisent la « souveraineté de la Slovaquie ». Le parti dit aussi vouloir lutter activement contre les « extrémistes Roms » qui « volent, violent et tuent ». Le parti veut aussi moderniser et agrandir les effectifs de l'armée slovaque pour lutter contre les « hordes d'immigrés musulmans ».

D'un point de vue économique, le Parti populaire « Notre Slovaquie » prône la nationalisation des secteurs clés et défend le développement des énergies renouvelables[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Percée de l'extrême droite », Courrier international, no 1323,‎ , p. 9.
  2. Blaise Gauquelin, « En Slovaquie, la percée de l’extrême droite prive Robert Fico de majorité », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  3. (sk) « Programme du parti », sur naseslovensko.net.