Odalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’Odalisme est une idéologie et une religion autochtone germanique basée sur le sang (de la population indigène) et le sol (la patrie de la population indigène), protégeant, promouvant et si besoin faisant revivre les coutumes, les traditions, la vision du monde, les valeurs et la religion qui viennent naturellement de chaque population particulière sur leur patrie. Cela peut s’appliquer à chaque peuple et sera aussi différent pour chaque peuple sur cette planète, car ils sont différents par essence les uns des autres. L’odalisme promeut la véritable diversité: le respect du droit de chaque peuple d’avoir sa propre et unique culture sur sa propre terre où il est né. L’Afrique pour les indigènes africains. L’Amérique pour les indigènes américains. L’Asie pour les indigènes asiatiques. L’Australie pour les indigènes australiens. L’Europe pour les indigènes européens. La population humaine de cette planète sera riche seulement si nous conservons la diversité et nous assurons qu’aucune race humaine ne soit perdue, que ce soit à travers le mélange racial avec les races les plus nombreuses ou dominantes ou à travers d’autres politiques génocides, comme le féminisme ou la colonisation.

L’odalisme est opposé à toute forme d’internationalisme, que ce soit les religions universelles comme les religions judéo-chrétiennes ou les idéologies marxistes, car l’internationalisme est une menace pour la diversité humaine. Chaque religion, culture, coutume, tradition et vision du monde provient du sang et du sol d’un peuple en particulier et ne peut être généralisé.

L'odalisme préconise le rapatriement de tous les non-Européens en Europe comme solution aux politiques génocides menées par la plupart des nations européennes aujourd’hui – et aussi le rapatriement de tous les Européens non mélangés issus des anciennes colonies européennes. A cause du jeune âge de la population indigène américaine, qui n’a pas plus de 18 000 ans, et aussi à cause du fait que la population indigène américaine est un mélange entre les Asiatiques et les Européens, l’Amérique est un cas spécial et doit être traité ainsi. Si on ne devait prendre qu’un exemple, l’Amérique est la parfaite illustration de comment la colonisation mène au génocide et à une perte énorme pour l’humanité. Les indigènes américains sont pratiquement éteints aujourd’hui, de même que leur belle culture colorée.

Il n’y a pas de haine envers les autres dans l’odalisme, simplement de l’amour pour ce qui est sien. Il n’y a pas de destruction, simplement la protection et la préservation de ce qui nous appartient. Il n’y a pas de plan de domination mondiale, simplement le respect du droit de chaque peuple à se gouverner comme il l’entend.

Odalisme vient de la rune Odal, le symbole qui représente la famille, l'héritage et les ancêtres d'origine germanique et scandinave. La religion ethnique du respect de la famille et du peuple n'a rien a voir dans le racisme, cette idée fausse est elle même raciste envers nos ascendances, selon l'idée un apache serait raciste car il porte les plumes de son peuple autant qu'un birman portant un Bouddha.

L’odalisme n’est pas le nationalisme au sens moderne: chaque nation moderne est une construction moderne basée sur la géographie (où les frontières ont été tracées) et l’éthnie (par exemple les langues parlées) au lieu des identités raciales ou tribales. Le nationalisme odalique est basé sur l'ethnie et la culture. Par exemple pour les Européens aujourd’hui la race européenne (et les différentes subdivisions raciales) est la nation. La langue parlée n’a rien à voir avec les identités raciales.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Odalisme (homonymie).

L’odalisme, aussi écrit óðalisme, est une idéologie créée par un mouvement néo-nazi international des années 1990 et du début des années 2000, l’Allgermanische Heidnische Front (en) (litt. « Front pangermanique païen », AHF). Il s'agit d'un néopaganisme teutonique völkisch fondé sur une notion particulière de l'identité culturelle germanique. Il est basé sur l'idée que les traditions ancestrales de la communauté présentent pour chaque individu une valeur supérieure aux cultures extérieures, considérées comme moins authentiques et moins épanouissantes. Le terme odalisme vient de la rune « ōthalan » (signifiant propriété, domaine) de la mythologie germanique.

L'odalisme est imprégné d'antisémitisme, de xénophobie et de nationalisme Blut und Boden. Il revendique comme ses précurseurs idéologiques Richard Walther Darré et les écologistes d'extrême-droite allemands comme Herbert Gruhl, August Hausleiter et Rudolf Bahro (en) ; ce dernier est célèbre pour avoir appelé à l'apparition d'un « Adolf vert[1]. » Ces déclarations placent nettement l'AHF dans la mouvance écofasciste.

L'odalisme est basé sur les croyances de la mythologie germanique et d'autres influences d'origines européennes comme la mythologie grecque, la mythologie romaine et la mythologie slave. Toutes les cultures européennes polythéistes prendraient leur source dans une seule et même religion datant de la Préhistoire qui aurait évolué en plusieurs branches selon l'environnement où vivait chaque peuple.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]