Marian Kotleba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marian Kotleba
Illustration.
Fonctions
Président de la Région de Banská Bystrica
Prédécesseur Vladimír Maňka
Successeur Ján Lunter
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Banská Bystrica (Slovaquie centrale)
Nationalité Slovaque
Parti politique Parti populaire « Notre Slovaquie »
Diplômé de Université Matej Bel

Marian Kotleba, né le à Banská Bystrica (Slovaquie centrale), est un homme politique slovaque. Leader du parti d'extrême-droite Ľudová strana Naše Slovensko, depuis 2015 « Kotleba – Ľudová strana Naše Slovensko » (ĽSNS) (Parti populaire « Notre Slovaquie »), il a été de novembre 2013 à novembre 2017 président de la région de Banská Bystrica[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marian Kotleba a fait des études secondaires en électronique et informatique au lycée technique Jozef Murgaš avant d'obtenir une licence en pédagogie à la faculté des sciences de l'Université Matej Bel de Banská Bystrica. Il devient enseignant au lycée sportif de Banská Bystrica avant d'en devenir responsable du réseau informatique. Il fait en même temps des études à la faculté de sciences économiques et obtient un master dans cette discipline en 2013.

Parallèlement, il s'engage en politique comme dirigeant du groupuscule ultranationaliste Slovenská pospolitosť – národná strana (Communauté slovaque - parti national), dissous par le gouvernement slovaque en 2006 pour incitation à la haine raciale, nationale et religieuse.

En 2009, il se présente comme candidat indépendant aux élections régionales à Banská Bystrica, mais ne recueille que 10,03 % des votes et la 4e place, n'accédant pas au 2e tour. Au moment de manifestations organisées pour le 70e anniversaire de l'indépendance de la République slovaque de Mgr Tiso en 1939, il entonne le cri de ralliement « Na stráž! » de l'État slovaque collaborationniste et des slogans anti-tsiganes et xénophobes, pour lesquels il est interpellé par la police[2].

Aux élections législatives slovaques de 2012, son nouveau parti Ľudová strana Naše Slovensko (ĽSNS) ne recueille que 1,58 % des suffrages exprimés.

Aux élections régionales de 2013, il obtient un score de 21,30 % au premier tour et à la surprise générale est élu président de la région de Banská Bystrica au second tour avec 71 397 voix, soit 55,53 % des suffrages exprimés contre 45 % au président sortant social-démocrate Vladimír Maňka[3],[4],[5], avec une participation de seulement 24,6 % des inscrits. La situation compliquée des Roms a contribué à son élection[6].

Aux élections législatives slovaques de 2016, son parti obtient 8 % des voix[7]. Il est inculpé en juillet 2017 pour « promotion de sentiments de sympathie à l'égard d'un mouvement dont l'objectif est d'abolir des droits fondamentaux et des libertés » et risque trois ans d'incarcération[8].

Lors des élections régionales de novembre 2017, il est battu par le candidat indépendant Ján Lunter, chef d'entreprise[9].

Il obtient 10,6 % lors du premier tour des élections présidentielles de 2019, arrivant en quatrième position. Il n'accède pas au second tour[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.liberation.fr/monde/2013/11/24/un-neofasciste-elu-gouverneur-regional-en-slovaquie_961629
  2. Le Monde du 17 mars 2009, dans l'article intitulé « L'extrême droite enlève la mairie de Klagenfurt » : Slovaquie Manifestation de l'extrême droite. Une unité antiémeute de la police slovaque a dispersé, samedi 14 mars, à Bratislava, un rassemblement d'extrême droite organisé à l'occasion du 70e anniversaire de la création de l'État fasciste slovaque (1939-1945) allié de l'Allemagne nazie. Le chef de cette organisation dissoute, Marian Kotleba, a été interpellé.
  3. http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-nationaliste--lu-gouverneur-r-gional-10543440
  4. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/25/97001-20131125FILWWW00418-slovaquie-victoire-electorale-d-un-neonazi.php
  5. https://www.lemonde.fr/europe/article/2013/11/25/slovaquie-un-nationaliste-d-extreme-droite-elu-surprise-a-la-tete-d-une-region_3519987_3214.html
  6. Blaise Gauquelin, « En Slovaquie, Marian Kotleba fait Führer », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2017)
  7. https://www.lemonde.fr/europe/article/2016/03/07/slovaquie-la-gauche-sans-majorite-alors-que-l-extreme-droite-progresse_4877575_3214.html#link_time=1457338067
  8. « Un député slovaque inculpé pour "extrémisme" », AFP,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2017)
  9. (en) « Extremist Kotleba leaves the post of regional governor in Banská Bystrica », sur spectator.sme.sk,
  10. « Une novice en politique en tête de la présidentielle en Slovaquie », sur Boursorama, (consulté le 17 mars 2019)