Lazare Iglesis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lazare Iglesis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Lazare Iglésis (né Roger Iglésis le à Cahors, et mort le à Toulouse[1]) est un réalisateur de télévision et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu sa licence d'anglais, Lazare Iglésis a commencé en 1943 à travailler au Théâtre de la jeunesse à Toulouse, jusqu'à la fin de la guerre. Il parvient à libérer la radio de Toulouse où il est producteur pendant 4 mois.

Il a également été comédien au Cours Simon auprès de Michel Piccoli, où le fondateur de l'École, René Simon, était son enseignant.

À la fin 1945, il s'installe à Paris où il monte sa propre compagnie de théâtre. Il est parallèlement responsable des programmes au club d'essai de la radio de Paris où il resta presque dix ans. Il est à l'origine de la première pièce de théâtre en stéréo.

En 1953, il a été appelé par Jean d'Arcy, qui était directeur de la RTF, dans le but de passer un concours d'entrée à la télévision. Ce dernier lui dit que s'il réussit à réaliser telle pièce de théâtre en direct, il sera embauché. C'est ce qui arriva.

Roger Iglésis commença ainsi sa carrière de réalisateur au petit écran. Il réalisa principalement des dramatiques et reçut plusieurs récompenses pour la qualité de ses réalisations. L'Été de la révolution, scénarisé par Pierre Moustiers, en est un exemple.

Il a également été l'auteur de nombreux recueils de poèmes qui lui ont valu plusieurs récompenses, puis de La Télévision : miroir d'une époque, où il raconte ses principales rencontres avec des célébrités telles que Céline, lors d'une émission télévisée.

C'est en 1969 qu'il a changé de nom, à la suite de son engagement dans l'association spirituelle internationale nommée Subud[réf. souhaitée].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur
Scénariste
  • 1964 : Avatar (téléfilm)
  • 1969 : Une soirée au bungalow (téléfilm)
  • 1970 : Le Cœur cambriolé (téléfilm)
  • 1980 : Colline (téléfilm)
  • 1990 : Le Déjeuner de Souceyrac (téléfilm), Les Dames à la licorne (téléfilm)
  • 1993 : Le Bœuf clandestin (téléfilm)

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Les Entretiens d'Ostende avec Michel de Ghelderode (essais)
  • 1973 : L'Alphoméga
  • 1974 : Anael (poèmes)
  • 1980 : La Télévision : miroir d'une époque
  • 1988 : Parlez-moi de Cahors

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Grand prix du Festival de Nervi en Italie pour le téléfilm de ballet, avec Claude Becy.
  • 1968 : Médaille d'argent de l'Académie de Toulouse pour un choix de poèmes.
  • 1975 : Prix Verlaine décerné par la Société française de poésie, pour Anael.
  • 1978 : Premier prix de la télévision au Festival international d'Adélaïde (Australie), pour Les Jeunes Filles de Montherland, adaptation de Louis Pauwels, avec Jean Piat et Emmanuel Rivain.
  • 1979 : Prix de la Fondation de France, pour François le Champi et Les Maîtres sonneurs, adaptation de George Sand.
  • 1981 : Prix du festival d'Aurillac, pour l'adaptation et la réalisation de Colline de Jean Giono.
  • 1989 : Prix Pierre Gaxotte, pour L'Été de la révolution, avec Bruno Cremer, de Pierre Moustiers.
  • 1991 : Grand prix du roman décerné par l'Académie française pour l'adaptation du Déjeuner de Souceyrac, de Pierre Benoit.
  • 1995 : Premier prix du concours de la poésie pour le poème Simone de Carefort.
  • 1998 : Œuvres sélectionnées par le jury du Prix des critiques : Claire de Jacques Chardonne, La Belle Vie de Jean Anouilh, Les Dames à la licorne de René Barjavel, Hello Einstein ! de Béatrice Ruminstein.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Marcillac et Pierre Tchernia, Chronique de la télévision, 1996.
  • Isabelle Veyrat-Masson, Quand la télévision explore le temps, 2000.
  • Jean-Jacques Ledos, L'Âge d'or de la télévision 1945-1975 : histoire d'une ambition française, 2007.
  • Michel Hervé, Les Grandes Dates de la télévision française, Presses universitaires de France, 1995.

Liens externes[modifier | modifier le code]