Jean-Louis Bourdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Louis Bourdon
Jean Louis Bourdon.JPG
Jean Louis Bourdon
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Nationalité
Activités

Jean-Louis Bourdon, né le à Paris, est un dramaturge français. Il est également romancier, metteur en scène, peintre[1],[2] et comédien [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (mai 2013). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Jean-Louis Bourdon est originaire du nord de la France, Pas-de-Calais/Somme. Il passe sa jeunesse à Bondy et arrête ses études à quatorze ans, avec un certificat d'études primaires. Puis la famille s’installe à Paris dans le 19e arrondissement. Il s'engage dans l'armée à l'âge de 17 ans, fait six mois au Centre d'instruction infanterie et troupes de marine (CIITDM) à Fréjus avant d'être remercié pour indiscipline. À vingt ans, il finit son année d'armée dans le « train » - Conduite/transports. Il vit ensuite de débrouilles et de petits boulots. Vers l'âge de 27 ans, il commence des études de comédien au cours de théâtre du père Viriot pendant trois mois, puis chez Sarah Sanders et Jacques Martial (3 ans), dans le 13e arrondissement de Paris. Trois ans plus tard, il rencontre Jean-François Josselin, qui sera son ami et son mentor. Très vite, Flammarion, Julliard et d'autres l'éditent. Des metteurs en scène tels que Marcel Maréchal, Georges Werler, Jean-Michel Ribes, Michel Fagadau, ( Marco Lucchesi) etc., s'intéressent à son œuvre. Puis, en pleine ascension[interprétation personnelle], il part en Asie et revient en France en 2003. Jean-Louis Bourdon vit actuellement[Quand ?] dans l'Aude. Les versions définitives de mes pièces à télécharger su Xinxii !

Pièces publiées[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Jock. Flammarion - (Actes sud papiers)
  • 1988 : Visite d'un père à son fils. Flammarion. ( A télécharger sur Xinxii)
  • 1988 : Le chant du coq. Flammarion.
  • 1988 : Fin de programme. Flammarion.
  • 1991 : L'Hôtel du silence. Éditions Julliard ( A télécharger sur Xinxii)
  • 1991 : C'était vers la fin de l'automne. Julliard / Édition théâtre&Compagnie jlb ( A télécharger sur Xinxii)
  • 1991 : Le Landau qui fait du bruit. Julliard.
  • 1993 : Derrière les collines. Julliard ( A télécharger sur Xinxii)
  • 1997 : Tedy/Ces gens qui ne veulent pas mourir sont incroyables. Actes Sud Papiers. ( A télécharger sur Xinxii)
  • 2012 : Tedy en anglais - traduction Arland Wrigley, BNE Éditions. (ISBN 978-2-36447-006-4)
  • 2013 : L'étrange destin de M. et Mme Wallace. Édition théâtre&Compagnie jlb ( A télécharger sur Xinxii)
  • 2013 : Comme un vol d'hirondelles. Édition théâtre&Compagnie jlb ( A télécharger sur Xinxii)
  • 2013 : Le locataire. Édition théâtre&Compagnie jlb
  • 2016 : Un monde épatant. Franck Gouraud - Éditeur ( A télécharger sur Xinxii)
  • 2016 : Le regard d'Alice. Franck Gouraud - Éditeur ( A télécharger sur Xinxii)

Mises en scènes principales[modifier | modifier le code]

Toutes les pièces de JLB à ce jour[modifier | modifier le code]

  • Karma.
  • Ces gens qui ne veulent pas mourir sont incroyables. (Teddy)
  • Jock.
  • L’étrange destin de M et Mme Wallace
  • Derrière les collines
  • L’Hôtel du silence
  • Visite d’un père à son fils
  • C'était vers la fin de l’automne
  • Au fond des bois
  • Le landau qui fait du bruit
  • Le chant du coq
  • Fin de programme
  • Un monde épatant
  • Balbala
  • Vivement Noël
  • Le Terroriste
  • Comme un vol d’hirondelles
  • Le Locataire
  • L’Horoscope
  • Natasha
  • De l’autre côté du monde
  • Le regard d’Alice
  • Ni dieu ni maître ou Promenons-nous dans les bois
  • De ma fenêtre et textes court
  • Le trésor
  • Conversation avant l'orage
  • L'expérienceur

Romans[modifier | modifier le code]

  • Scènes de la misère ordinaire, Flammarion 1992.
  • Que le jour aille au diable, Flammarion 1993.
  • Sur la tête du Bon Dieu, Flammarion 1996[5].
  • Ainsi soit-il, Éditions de la Différence 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Jean-Louis Bourdon : Un si bel été », Le Nouvel Observateur.
  2. Biographie sur le Répertoire des auteurs de théâtre.
  3. [PDF] Article dans Le Nouvel Observateur par Ruth Valentini.
  4. Article dans Le Soir, par Jacques De Decker, 16 juillet 1992.
  5. Critique par Hugo Marsan, Le Monde du 2 août 1996.