William Alexander Weir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

William Alexander Weir
Illustration.
Fonctions
Orateur de l'Assemblée législative du Québec
Prédécesseur Auguste Tessier
Successeur Philippe-Honoré Roy
Trésorier du Québec
Prédécesseur Auguste Tessier
Successeur Peter Samuel George Mackenzie
Député d'Argenteuil
Prédécesseur William John Simpson
Successeur John Hay
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Londres
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômé de Université McGill

William Alexander Weir, né le à Montréal et mort le à Londres, est un avocat, un juge et un homme politique québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il est le fils de William Park Weir et d'Helen Smith. Il est également le frère de Robert Stanley Weir, qui composa la paroles anglaises du Ô Canada.

Il étudie à la High School de Montréal et à l'Université McGill et est admis au barreau du Québec en 1881.

Avocat[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en droit et écrit dans le Montreal Star.

Il publie plusieurs éditions du code civil du Québec et il est membre de la commission royale pour réviser la procédure du code en 1897.

Weir se présente à l'Assemblée législative du Québec à l'élection de 1890 mais est battu par William Owens.

Député et ministre[modifier | modifier le code]

Il se présente à nouveau en 1897 et réussit à devenir député du Parti libéral du Québec.

Nommé ministre sans portefeuille en 1903 par le premier ministre Simon-Napoléon Parent. En 1905, il démissionne du conseil des ministres avec Lomer Gouin et Adélard Turgeon pour obliger Parent à démissionner.

Lorsque Gouin devient premier ministre en 1905, il est nommé ministre sans portefeuille, président de l'Assemblée, ministre des travaux publics et du travail et trésorier provincial.

Juge[modifier | modifier le code]

Nommé juge à la cour supérieure du Québec en 1910, il démissionne de son siège. Il a présidé sur l'affaire Workman en . Il meurt le à London en Ontario.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]