Washi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un exemple de washi : kyo chiyogami

Le washi, également prononcé wagami (和紙?, littéralement « papier japonais ») est le papier fabriqué artisanalement au Japon depuis le VIIe siècle, après l'apport des techniques de papier dit « de soie » par les Chinois avec le bouddhisme, l'écriture, l'imprimerie et l'ensemble de leur culture en Corée et au Japon. Ce papier aux longues fibres de mûrier à papier (Broussonetia papyrifera) entrelacées est connu pour sa légèreté, sa flexibilité et sa solidité.

Il en existe plus de quatre cents sortes, aux motifs et aux couleurs variés, qui sont utilisées pour rédiger des cartes ou invitations, recouvrir des boîtes ou encore fabriquer des emballages, des faire-part, des abat-jour ou des cerfs-volants.

Les fibres utilisées les plus connues portent les noms de kōzo, gampi et mitsumata. Chacune d'entre elles confère au papier des caractéristiques particulières.

On l'appelle souvent, par erreur, papier de riz en Occident, alors qu'il est fabriqué à partir des fibres du mûrier à papier. On l'appelle aussi parfois, par erreur également, papier de soie, le mûrier blanc (Morus alba L.), arbre assez proche, étant l'arbre utilisé pour élever le bombyx, chenille utilisée pour produire la soie.