Jacques Hnizdovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Hnizdovsky

Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Hnizdovsky

Nom de naissance Jakiw Hnizdowskyj
Naissance 27 janvier, 1915
Ternopil, Ukraine
Décès 8 novembre, 1985
New York
Nationalité USA Drapeau des États-Unis
Formation l'Académie des Beaux-Arts à Varsovie, l'Académie des Beaux-Arts à Zagreb
Mouvement artistique realisme
Influencé par Albrecht Dürer, Ukiyo-e
Récompenses voir www.hnizdovsky.com

Œuvres réputées

voir www.hnizdovsky.com

Jacques Hnizdovsky (ukrainien : Яків Гніздовський, polonais : Jakob Gniazdowski, croate : Jakiv Hnizdovskij), (1915-1985) est un peintre, graveur, sculpteur, dessinateur d’ex-libris, et illustrateur de livres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hnizdovsky est né en Ukraine dans le Borshchivskyi Raion de Ternopil, de descendants directs d'une famille noble portant le blason Korab.

Il a étudié à l'Académie des Beaux-Arts à Varsovie (Pologne) et complété ses études d’art à Zagreb (Yougoslavie). Après la deuxième guerre mondiale, en 1949, il part pour les États-Unis.

À New York il produit des centaines de peintures et plus de 350 estampes (gravures sur bois et sur linoléum, eaux-fortes). Il a été inspiré par les gravures sur bois du Japon et d'Albrecht Dürer. Ces influences sont visibles dans ses premières gravures et peuvent être consultés dans les pages de son site (ses réflexions et ses gravures sur bois). Il a imprimé lui-même la plus grande partie de ses gravures sur bois (à l'exception des affiches d’expositions) sur papier japonais appelé washi, qui en anglais est traduit par erreur par « papier de riz », alors qu'en fait, il est fait main à partir d’un arbuste de mûrier, également connu sous le nom de Broussonetia papyrifera[1].

Hnizdovsky dans ses gravures représente souvent des plantes et des animaux. La raison principale de ce choix est qu’à son arrivée aux États-Unis, il manquait de fonds pour payer un modèle. Vivant près du Zoo du Bronx et du Bronx Botanic Garden, substituer les animaux et les arbres à la forme humaine est devenu plus tard son plus grand plaisir. Il était bien connu dans tous les jardins botaniques à New York, où il trouvait ses sujets prêts à poser sans demander aumône. Au Zoo du Bronx, il avait également trouvé de nombreux modèles disposés à poser, comme il l'écrira, for peanuts (pour rien). Lorsque Andy, l'orang-outang qui a ouvert la Chambre des singes du Zoo du Bronx, alors qu'il était juste un bébé, est mort d’une crise cardiaque, le Zoo du Bronx a téléphoné immédiatement pour acheter la gravure sur bois le représentant. Le Zoo du Bronx avait en 1960 une petite ferme ou les écoliers pouvaient voir des brebis. Hnizdovsky y faisait de nombreuses visites et la brebis est devenue la plus connue de ses tirages, et a illustré l'affiche de son exposition très réussie à la Lumley Cazalet Gallery de Londres. Cette affiche peut être vue dans la cuisine, dans une scène du film The Hours.

Hnizdovsky a largement exposé et ses œuvres sont dans les collections permanentes de nombreux musées, d’institutions, de bibliothèques. Une grande partie de ses archives sont en permanence à la Division Slave et Balte de la Librairie Publique de New York. Le musée des beaux-arts de Boston a une grande collection de ses tirages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir washi pour avoir plus d'information sur la production à la main de ce beau papier, qui est comparé à la soie grège en raison des fibres de mûrier visibles sur les grandes feuilles de washi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Tahir, Abe M. Jr (1987). Jacques Hnizdovsky Woodcuts and Etchings. Pelican Publishing Co. ISBN 0882894870.
Catalogue raisonné, represente l'ensemble total des œuvres graphiques faites pendant la vie de l'artiste.
Represente les gravures faites de 1944 à 1975.
  • Hnizdovsky, Jacques (1986). Jacques Hnizdovsky Ex Libris. S. Hnizdovsky. ASIN B0007BYZ94.
Represente les dessins de 54 Ex Libris que l'artiste a créé pour amis, famille, musees et librairies.
  • Leshko, Jaroslaw (1995). Jacques Hnizdovsky Яків Гніздовський.
Publiée a l'occasion d'une exposition commemorative pour le 10e anniversaire de la mort de Jacques Hnizdovsky 1915-1985: Exhibition restropective, organizee par Le Musee Ukrainien, de New York.

Liste partielle des livres illustrés par Jacques Hnizdovsky[modifier | modifier le code]

  • The Poems of John Keats, 1964
  • The Poems of Samuel Taylor Coleridge, 1967
  • Tree Trails of Central Park, 1971
  • Flora Exotica, 1972
  • The Poems of Thomas Hardy, 1979
  • The Traveler’s Tree, 1980
  • The Poetry of Robert Frost, 1981
  • Signum Et Verbum, 1981
  • A Green Place, 1982
  • Birds and Beasts, 1990
  • Behind the King’s Kitchen, 1992
  • The Girl in Glass, 2002
  • The Adventurous Gardener, 2005

Pour une liste complète des livres Ukrainiens illustrés par Jacques Hnizdovsky, s'il vous plait, contacter: Division Slave et Balte de la Librairie Publique de New York situee sur la 5ème Avenue et 42ème Rue, qui a la collection complete.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :