Yorishiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un yorishiro classique : un arbre géant

Un yorishiro (依り代・依代・憑り代・憑代?) dans la terminologie shinto est un objet capable d'attirer les esprits appelés kami, leur donnant ainsi un espace physique à occuper durant les cérémonies religieuses. Les yorishiro sont employés au cours des cérémonies pour appeler les kami à participer au culte. Le mot lui-même signifie littéralement « substitut d'approche ». Une fois qu'un yorishiro héberge véritablement un kami, il est appelé un shintai. Des cordes (shimenawa) décorées de banderoles de papier appeléesshide entourent souvent les yorishiro pour rendre apparent leur caractère sacré. Les personnes peuvent jouer le même rôle qu'un yorishiro, et dans ce cas sont appelées yorimashi (憑坐, littéralement « personne possédée »?) ou kamigakari (神懸り・神憑, littéralement « possession de kami »?)[1].

Le concept et l'utilisation de yorishiro ne sont pas exclusifs au Japon, mais apparaissent spontanément dans les cultures animistes[2]. Dans les religions monothéistes, les animaux et les objets ne sont que la création du créateur du monde, alors que pour les animistes ils sont les résidences naturelles des esprits, les kami dans le cas du Japon[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Iwanami Kōjien (広辞苑?) dictionnaire japonais, 6e édition (2008), DVD version
  2. a et b Nakamaki (1983:65)