Papier de soie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le papier de soie est un papier de fine texture destiné à des usages aussi divers que les arts décoratifs, la bibliophilie ou l'emballage.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été créé en Chine au début du IIe siècle et est aujourd'hui connu pour la peinture, l'estampe et la calligraphie chinoise, coréenne ou japonaise.

il est également connu en Europe sous le nom Japonais de washi ou wagami (和紙?), littéralement « papier japonais », sous l'influence, notamment de l'estampe vers la fin du XIXe siècle, puis plus récemment de l'origami dans lequel il est utilisé.

Composition[modifier | modifier le code]

Il est composé de fibre de mûrier à papier (également appelé mûrier de Chine ou mûrier d'Espagne), arbre proche des mûriers, où l'on élève le bombyx, dont le cocon sert à confectionner la soie, c'est l'origine de l'erreur d’appellation en Europe.

Formats[modifier | modifier le code]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Arts décoratifs[modifier | modifier le code]

Bibliophilie[modifier | modifier le code]

Des feuilles de papier de soie ou papier Joseph protègent les pages illustrées de gravures des ouvrages anciens[1].

Emballage[modifier | modifier le code]

Le papier de soie est utilisé pour emballer élégamment des articles de valeur ou des objets fragiles. Une qualité alimentaire de papier de soie permet l'emballage de confiseries ou de biscuits comme les Amaretti di Saronno.

Estampe[modifier | modifier le code]

En gravure et estampe, on utilise le papier de soie pour protéger les estampes après leur impression, afin de protéger l'encre pendant sa phase de séchage.

Autres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Serpente », Petit Glossaire du bibliophile, sur le site galaxidion.com (Lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]