Hokora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois hokora sur une route de campagne

Un hokora ou hokura (祠 or 神庫?) est un sanctuaire shinto miniature dédié à un kami populaire, situé dans l'enceinte d'un plus grand sanctuaire ou sur un côté de la route, consacrant un kami ne se trouvant pas sous la juridiction d'un grand sanctuaire[1]. Un dōsojin, kami mineur protégeant les voyageurs des esprits mauvais, peut être hébergé dans un hokora[1].

Le mot hokora, dont on pense qu'il est un des premiers mots en japonais pour désigner les sanctuaire shinto, est issu de hokura (神庫?), signifiant littéralement « reposoir de kami », ce qui semble indiquer que les premiers sanctuaires étaient des huttes destinées à recueillir quelque yorishiro[note 1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. . Ce mot yorishiro (依り代?) signifie littéralement remplacement d'approche. Les yorishiro sont des outils conçus pour attirer les kami et leur donner un espace physique à occuper, les rendant ainsi accessibles aux humains
  1. a et b Encyclopedia of Shinto, Hokora
  2. Yoshiro Tamura, Japanese Buddhism - A Cultural History, Tokyo, Kosei Publishing Company,‎ 2000 (ISBN 4-333-01684-3), « The Birth of the Japanese nation », p. 232 pages

Sur les autres projets Wikimedia :