Une nounou d'enfer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une Nounou d'enfer

Titre original The Nanny
Genre Sitcom comédie
Création Peter Marc Jacobson
Fran Drescher
Production Peter Marc Jacobson
Fran Drescher
Prudence Fraser
Acteurs principaux Fran Drescher
Charles Shaughnessy
Daniel Davis
Lauren Lane
Nicholle Tom
Benjamin Salisbury
Madeline Zima
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. de saisons 6
Nb. d'épisodes 146
Durée 23 minutes
Diff. originale 3 novembre 199319 mai 1999

Une Nounou d’enfer (The Nanny) est une série télévisée américaine en 146 épisodes de 23 minutes, créée par Peter Marc Jacobson et Fran Drescher et diffusée entre le 3 novembre 1993 et le 19 mai 1999 sur le réseau CBS.

En France, la série a été diffusée à partir de septembre 1994 sur M6 puis rediffusée sur Club RTL de 2003 à 2009 puis Série Club et Téva et depuis le 13 décembre 2012 sur 6ter[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 7 East 75th Street dans l'Upper East Side à New York a été utilisé pour les vues extérieures de la maison des Sheffield.

Fran Fine est plaquée par son petit ami et renvoyée de son travail par la même occasion puisqu'il est également son employeur, et qu'il souhaite donner sa place à une nouvelle conquête. Ne se laissant pas démonter, Fran s'essaye alors au porte à porte pour vendre des produits de beauté à Manhattan et par chance, au cours de sa tournée des hôtels particuliers, tombe sur une maisonnée où l'on recherche désespérément une nurse d'enfants. Elle se propose donc pour cet emploi auquel elle ne connaît rien. Son employeur n'est autre qu'un célèbre producteur de comédies musicales, Maxwell Sheffield, veuf et père de trois têtes blondes par qui il se laisse un peu déborder tout en faisant preuve de trop de rigueur.

Fran va devenir à la fois la nounou et la complice des enfants, encourageant Maxwell à devenir plus souple avec eux, et devenant la meilleure amie du maître d'hôtel, Niles. Il apparaît rapidement que Fran et Maxwell, en dépit de leurs différences (tout les sépare : culture, statut social, et même leur personnalité), sont attirés l'un par l'autre, au grand désespoir de C.C., collaboratrice de longue date de Maxwell (et éperdument amoureuse de lui), et pour le grand bonheur de sa mère Sylvia Fine qui ne rêve que de la voir faire un beau mariage.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages d'Une nounou d'enfer.

Acteurs principaux

Acteurs réguliers

Guest-stars[modifier | modifier le code]

La série a également connu de nombreux invités célèbres comme :
Pamela Anderson (Heather Biblow, la nouvelle petite amie de l'ancien fiancé de Fran, Dany), Ray Charles[2] (Sammy, le fiancé de Yetta), James Marsden, Donald O'Connor, le rappeur Coolio, Cloris Leachman, Cesar Romero, Rita Moreno, Cindy Adams, Joyce Brothers, Roger Clinton (le frère de Bill Clinton), Joan Collins, Chevy Chase[3], Billy Ray Cyrus, Céline Dion[4], Donna Douglas, Erik Estrada, Whoopi Goldberg (Edna, la nièce de Sammy[5]; ainsi que dans son propre rôle[6]), Hugh Grant[7], Elton John[8], Jon Stewart, Jay Leno, Joe Lando[9],[10], Bette Midler, Rosie O'Donnell[7], Lynn Redgrave, Monica Seles, Brian Setzer, Jane Seymour[9],[11], Elizabeth Taylor, Donald Trump[7], Cherilyn Sarkisian La Pierre[12] (Cher), Patti LaBelle[13], Barbara Streisand, Marvin Hamlisch...

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série compte 146 épisodes d'environ 23 minutes, dont un réalisé entièrement en animation. La narration d'une histoire sur plusieurs arcs y est rare, mais s'est accélérée sur les dernières saisons. Les épisodes peuvent donc être regardés dans le désordre bien que l'évolution de la relation entre Fran et Maxwell, ainsi que certaines références à des épisodes antérieurs, puissent alors échapper au spectateur.

The Nanny Reunion[modifier | modifier le code]

En 2004, les acteurs d’Une nounou d’enfer se sont retrouvés pour The Nanny Reunion: A Nosh to Remember, un reportage spécial consacré à la série. Fran Drescher, qui est à la fois l’interprète de Fran Fine et la cocréatrice de la série, reçoit ses anciens partenaires dans sa maison à Malibu. Tous ces acteurs en avaient profité pour évoquer leurs souvenirs du tournage (avec à l'appui des extraits de la série). Daniel Davis (Niles) fut d'ailleurs le grand absent de ces retrouvailles (il se produisait alors sur scène à New York).

Générique[modifier | modifier le code]

Une nounou d’enfer est immédiatement reconnaissable par son générique animé, qui n'a pas changé pendant les six saisons que compte la série. La chanson écrite et interprétée par Ann Hampton Callaway dans le plus pur style swing de New York résume le début du pilote de la série (Fran se faisant renvoyer et devenant nounou par hasard pour les Sheffield), accompagnée de graphismes très colorés et reconnaissables, de type cartoon, qui ne sont pas sans évoquer la patte de Hanna-Barbera. Ces mêmes graphismes seront réutilisés au cours de la troisième saison dans l'Épisode spécial dessin animé.

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • L’intérêt de la série repose à la fois sur des running gag : les traits de caractère des personnages sont régulièrement réutilisés à des fins comiques. Mentionnons à titre d'exemple la voix particulière de Fran, son incapacité à assumer son âge, sa passion pour les vêtements et le maquillage ou les membres de sa très nombreuse famille, le jeu du chat et de la souris entre elle, jeune juive américaine extravertie et habillée de façon voyante, et Maxwell, Anglais mûr et légèrement coincé...
  • À cela viennent s'ajouter d'autres relations qui pimentent l'histoire :
    • C.C. Babcock et Niles : l'associée et le majordome de Maxwell se détestent (mais est-ce bien sûr ?) et ne ratent pas un bon mot au détriment l'un de l'autre. Niles fait ce qu'il peut pour rapprocher Maxwell de Fran et l'éloigner de C.C.
    • C.C. Babcock et Maxwell : elle veut le conquérir mais il reste indifférent à ses (maladroites) avances. De plus, elle déteste les enfants et ils ne sont pas dupes.
    • Fran et les hommes : décidée à trouver un mari (et poussée en ce sens par sa mère), Fran a de nombreuses conquêtes masculines tout au long de la série, ce qui ne manque pas d'occasionner des rencontres épiques (à l'issue desquelles Fran est invariablement déçue), et de rendre Maxwell jaloux (bien qu'il soit incapable de dévoiler ses sentiments à la jeune femme).
    • Fran et Sylvia : Fran entretient une relation difficile avec sa mère juive qui se désespère de ne pas voir sa fille mariée à son âge (qui, d'après Fran, serait bloqué à 29 ans). Sylvia ne perd pas une occasion de dénigrer sa fille, de l'accuser théâtralement de la faire souffrir et s'invite à l'improviste chez Maxwell pour y engloutir la cuisine de Niles.
  • De régulières référence à la pop culture, ainsi que de nombreuses références à la religion juive peuvent dérouter le spectateur européen qui serait peu familier avec ces sujets moins souvent abordés dans des fictions grand public. Par exemple, on note une évocation récurrente du fameux compositeur britannique de comédies musicales (dont Maxwell est jaloux), Andrew Lloyd Webber, qui affichait salle comble à Broadway ainsi qu'au West end de Londres, capitale du pays natal de Maxwell, l'Angleterre ; entre 1970 et 1980.
  • Le premier épisode de la série est assez différent des autres :
    • Dès les épisodes suivants, la porte d'entrée est sur la droite du décor, l'escalier menant aux chambres à l'étage passe également sur la droite, près de l'entrée, et est plus arrondi, et enfin le salon et le bureau de Maxwell sont également inversés. Les autres pièces restent en revanche inchangées.
    • La petite amie de Dany s'appelle Annette Biblow en VF ; alors que dans les épisodes suivants, ce sera Heather Biblow (nom de la VO). Celle-ci est interprétée par Pamela Anderson.
    • Maxwell tutoie C.C., ce qu'il ne fera plus à partir de l'épisode suivant (on note même un bégaiement un peu plus tard dans la VF tendant à aller dans le sens d'une progression volontaire).

Notes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]