Tristia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tristia (Berlioz))
Aller à : navigation, rechercher

Tristia, op. 18, d'Hector Berlioz, est une œuvre musicale pour orchestre et chœurs. Si ce n'est son titre, cette œuvre n'a aucun rapport avec le recueil de poèmes d'Ovide (le mot tristia signifie en latin « choses tristes »). Les différentes pièces de cette œuvre ont été composées à des moments différents pour être publiées ensemble en 1852. Berlioz associe ces pièces, qui ne furent jamais jouées de son vivant, à la pièce de théâtre Hamlet de Shakespeare.

Structure[modifier | modifier le code]

Les trois pièces sont :

  1. Méditation religieuse - Sur un poème de Thomas Moore (traduit en français par Louise Belloc) pour un chœur à 6 voix et un petit orchestre. Cette pièce a été composée pendant le séjour de Berlioz à Rome en 1831.
  2. La Mort d'Ophélie - Sur un texte d'Ernest Legouvé, basé sur la description de Gertude de la noyade d'Ophélie dans l'acte IV d'Hamlet. Cette pièce est d'abord composée pour voix seule et piano en 1842 mais Berlioz revoit la partition en 1848 et la réécrit pour chœurs de femmes et orchestre.
  3. Marche funèbre pour la dernière scène d'Hamlet - Probablement composée en 1844 pour une représentation d’Hamlet qui n'a jamais eu lieu. C'est la plus connue des trois pièces. Elle est écrite pour chœur sans paroles et orchestre et a pour apothéose des tirs de mousquets sur scène.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hector Berlioz, Mémoires (Dover, 1960)
  • David Cairns, Berlioz: The Making of an Artist (le premier volume de sa biographie de Berlioz), André Deutsch, 1989) (ISBN 9780140287264)
  • Hugh McDonald, Berlioz ("The Master Musicians", J.M.Dent, 1982)

Liens externes[modifier | modifier le code]