Sylvain Cambreling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sylvain Cambreling (né à Amiens le 2 juillet 1948) est un chef d'orchestre français, dont le répertoire, s’étendant de l’époque baroque jusqu’à la musique d’aujourd’hui, comprend plus de 70 opéras et 400 œuvres orchestrales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylvain Cambreling poursuit ses études musicales au Conservatoire de Paris.

En 1971, il est tromboniste à l’Orchestre symphonique de Lyon et à l’Opéra national de Lyon, où il devient l’adjoint du directeur musical entre 1975 et 1981. En 1976, Pierre Boulez l’engage à l’Ensemble intercontemporain à Paris comme premier chef invité.

Depuis le milieu des années 1990, il collabore régulièrement avec le chorégraphe belge de danse contemporaine Alain Platel au sein du collectif des Ballets C de la B.

Chef d’opéra[modifier | modifier le code]

En 1981, Gerard Mortier le nomme directeur musical du Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles où, dix années durant, il participe à de nouvelles productions signées Luc Bondy, Patrice Chéreau, Karl-Ernst Herrmann, Peter Mussbach et Herbert Wernicke.

Sylvain Cambreling est invité au Metropolitan Opera (1985, 1989), à la Scala de Milan (1984) et à l’Opéra national de Vienne (1991).

En 1992, il dirige à l’Opéra de la Bastille Saint François d’Assise d’Olivier Messiaen, mis en scène par Peter Sellars.

Il dirige régulièrement depuis 1985 au Festival de Salzbourg, et participe à cette occasion à Pelléas et Mélisande de Claude Debussy avec l’Orchestre Philharmonia (mise en scène Robert Wilson), Katia Kabanova de Janáček (mise en scène Christoph Marthaler), La Damnation de Faust et Les Troyens de Berlioz, Cronaca de Luogo de Luciano Berio. En 2002, il dirige Don Giovanni au Metropolitan Opera de New York.

Entre 1993 et 1997, Sylvain Cambreling fut par ailleurs intendant et directeur musical de l’Opéra de Francfort, assurant en outre la direction artistique de la saison de concerts organisée par la Société des musées de la ville. Wozzeck, Don Giovanni, les Noces de Figaro (mises en scène de Peter Mussbach), la tétralogie (Herbert Wernicke), Idomenée (Johannes Schütz), furent autant de productions qui marquèrent sa direction artistique dans ce théâtre. Il engage alors une collaboration artistique avec le metteur en scène suisse Christoph Marthaler, cosignant avec lui quelques productions remarquées : Pelléas et Mélisande (1994), Luisa Miller (1996), Fidelio (1997). Pour la saison 1993-94, il est désigné chef de l’année par le magazine allemand Opernwelt. Deux ans plus tard, c’est l’Opéra de Francfort, dont il assure la direction artistique, qui est élu opéra de l’année.

Premières récentes:

  • 19/8/1999 – Felsenreitschule LA DAMNATION DE FAUST
  • 24/7/2000 – Grosses Festspielhaus LES TROYENS
  • 25/7/2001 – Kleines Festspielhaus LE NOZZE DI FIGARO
  • 13/9/2003 – Jahrhunderthalle Bochum SAINT FRANÇOIS D’ASSISE
  • 24/1/2004 – Staatsoper Stuttgart VEČ MAKROPULOS
  • 6/10/2004 – Opéra Bastille SAINT FRANÇOIS D’ASSISE
  • 1/12/2005 – Opéra Bastille L’AMOUR DES TROIS ORANGES
  • 27/1/2006 – Palais Garnier IL DISSOLUTO PUNITO OSSIA IL DON GIOVANNI
  • 3/5/2006 – Opéra Bastille SIMON BOCCANEGRA
  • 2/3/2007 – Opéra Bastille LOUISE
  • 16/6/2007 – Palais Garnier LA TRAVIATA
  • 13/9/2007 – Opéra Bastille ARIANE ET BARBE-BLEUE
  • 29/3/2008 - Opéra Bastille WOZZECK
  • 25/11/2008 - Palais Garnier FIDELIO

Chef invité[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son activité de chef d’opéra, Sylvain Cambreling dirige au concert la plupart des grands orchestres (Orchestre philharmonique de Vienne, Orchestre philharmonique de Berlin, Orchestre de Cleveland, Orchestre philharmonique de Los Angeles, Orchestre symphonique de Cincinnati, Orchestre symphonique de Montréal, Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre philharmonique d’Oslo, Orchestre symphonique de la BBC, de la NDR et de la Radiodiffusion bavaroise, Orchestre de Paris, Staatskapelle de Dresde, Orchestre philharmonique tchèque).

Sylvain Cambreling est chef invité du Klangforum de Vienne et, depuis la saison 1999–2000, chef principal de l’Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden.

Avril 2010 - Mars 2013: chef principal de The Yomiuri Nippon Symphony Orchestra.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sylvain Cambreling est lauréat du Grand Prix Européen des chefs d’orchestre, témoignage de son engagement en faveur de la musique d’aujourd’hui.

Sources[modifier | modifier le code]