Béatrice et Bénédict

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Béatrice et Bénédict est un opéra en deux actes d'Hector Berlioz, librement inspiré de la pièce de William Shakespeare, Beaucoup de bruit pour rien, et créé à Baden-Baden le 9 août 1862[1]. Enregistré, entre autres, sous Daniel Barenboim avec Yvonne Minton et Plácido Domingo.

Genèse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Le projet de Béatrice et Bénédict remonte à 1833[1]. Dès cette époque, Berlioz songe en effet à écrire un « opéra italien fort gai » d'après Beaucoup de bruit pour rien. En 1852, il écrit un scénario pour un opéra-comique en trois actes inspiré de cette comédie shakespearienne, sans que cela aboutisse à la composition de l'opéra. Le projet ne se concrétise qu'à la fin de sa carrière, grâce à une commande d'Édouard Bénazet, directeur du festival de Bade. En 1858, ce dernier demande à Berlioz de composer un opéra d'après un livret d'Édouard Plouvier. Très vite, Berlioz renonce à mettre en musique l'ouvrage de Plouvier, et en 1860, il commence à retravailler le livret de Béatrice et Bénédict, qui sera finalement créé à Bade. D'abord conçu en un acte, l'opéra est étoffé et articulé en deux actes (vers octobre 1861), puis complété après la création par deux numéros (11 et 12) en 1862[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Typologie vocale Création : Bade, 9 août 1862
dir. Hector Berlioz
Béatrice, nièce de Léonato soprano Anne Charton-Demeur
Héro, fille de Léonato soprano Mlle Monrose
Ursule,dame d'honneur d'Héro mezzo-soprano Mme Geoffroy
Bénédict, officier ténor Achille-Félix Montaubry
Claudio, aide de camp du général baryton Jules Lefort
Don Pedro, général de l'armée sicilienne basse Mathieu-Émile Balanqué
Somarone, maître de chapelle basse Victor Prilleux
Léonato, gouverneur de Messine parlé Guerrin
Un tabellion parlé
Un messager parlé Philippe Mutée
Deux domestiques parlé


Orchestration[modifier | modifier le code]

Orchestration de Béatrice et Bénédict
Cordes
premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses, guitare (sur scène), harpes I-II (sur scène)

Bois
Flûtes I-II (petite flûte), hautbois I-II (cor anglais),

clarinettes I-II, bassons I-II,

Cuivres
cors I-IV (2 cors simples, 2 cors à cylindres), trompettes I-II, cornet à piston,

trombones I-III,

Percussions
timbales, grosse caisse, cymbales, tambour de basque (sur scène)

Résumé[modifier | modifier le code]

Représentations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil,‎ 1983, 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 228
  2. Pierre Citron et Cécile Reynaud (dir.), Dictionnaire Berlioz, Paris, Fayard, 2003.
  3. Article sur Béatrice et Bénédict joué à l'Opéra comique en 2010, Artistik Rezo, Marie Torrès, 25 février 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]