La Nonne sanglante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Nonne sanglante
Image décrite ci-après
Charles Gounod en 1859

Genre Opéra
Nbre d'actes 5
Musique Charles Gounod
Livret Eugène Scribe
Germain Delavigne
Langue
originale
français
Dates de
composition
de 1852 à 1854
Création 18 octobre 1854
salle Le Peletier, Paris
Versions successives
  • 1854 : Création à Paris
Personnages

Le comte Ludorf, son fils Rodolphe, le baron Moldaw, Pierre l'Ermite Agnès, Arthur, serviteur de Rodolphe, la nonne sanglante

Airs

La Nonne sanglante est un opéra en cinq actes de Charles Gounod, livret de Eugène Scribe et Germain Delavigne, créé à Paris à la salle Le Peletier le 18 octobre 1854. Onze représentations ont eu lieu entre octobre et novembre 1854. L'Opéra de Paris traversait une période de crise et l'accueil mitigé qu'a reçu l'œuvre a contribué au limogeage de son directeur Nestor Roqueplan, qui est alors remplacé par son adversaire, François-Louis Crosnier. Celui-ci a immédiatement fait cesser les représentations de La Nonne sanglante, estimant que "pareilles ordures" ne seraient plus tolérées[1].


Aux origines de l’œuvre[modifier | modifier le code]

L’adaptation à l’opéra du thème de La Nonne sanglante a été envisagée par plusieurs compositeurs, dont Giuseppe Verdi et Hector Berlioz, qui abandonna le projet ébauché entre 1841 et 1847[2].

Argument[modifier | modifier le code]

L’argument de La Nonne sanglante provient d’une légende allemande du Moyen Âge. Le livret s’inspire librement des versions qu’en ont données Matthew Gregory Lewis dans Le Moine (1796) et au Charles Nodier ou Eugène Scribe au XIXe siècle.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Tessiture Distribution lors de la première, le 18 octobre 1854
(Chef d'orchestre: - )
Le comte Ludorf basse Jean-Baptiste Merly
Le baron Moldaw basse Jacques-Alfred Guignot
Pierre l'Ermite basse Jean Depassio
Rodolphe, fils de Ludorf ténor Louis Guéymard
Agnès, fille de Moldaw soprano Anne Poinsot
La nonne sanglante mezzo-soprano Palmyre Wertheimber
Arthur, serviteur de Rodolphe soprano Marie-Dussy
Vassaux, soldats, invités au mariage, paysans, chevaliers, fantômes

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Composition de l'orchestre[modifier | modifier le code]

Principales représentations dans le monde[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andrew Gann, 'Théophile Gautier, Charles Gounod, and the massacre of La Nonne sanglante,' Journal of Musicological Research 13, no. 1-2 (1993), 49-66. Voir aussi Anne Williams article re La Nonne sanglante: Stephen Huebner, The Operas of Charles Gounod (Clarendon Press, Oxford 1990)
  2. « J’écris une grande partition en quatre actes sur un livret de Scribe intitulé La Nonne sanglante. Il s’agit de l’épisode du Moine de Lewis, que vous connaissez ; je crois que cette fois, on ne me plaindra pas du défaut d’intérêt de la pièce… » Berlioz, Lettre du 3 octobre 1841 Hervé Lussiez, « Berlioz. Les opéras avortés », sur ForumOpéra.com (consulté le 04/03/2011)