Brigade indépendante de chasseurs des Carpates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette unité (en polonais Samodzielna Brygada Strzelcow Karpackich) fut créée au Levant sous mandat français à partir du 12 avril 1940. Elle fut initialement basée en Syrie à Homs.

Formation[modifier | modifier le code]

Constituée sur le modèle des brigades de montagne françaises, elle était composée de :

  • 2 régiments d'infanterie
  • 1 régiment d'artillerie
  • 1 régiment de reconnaissance
  • unités de sapeurs, génie, transmissions, etc.

Elle fut placée sous le commandement du général Stanislaw Kopanski.

Prévue pour atteindre un effectif de 5 000 hommes, elle n'atteignit pas ce chiffre avant l'armistice de juin 1940. Les personnels polonais qui la composèrent arrivaient au compte goutte par des filières d'évasion des camps d'internement établis en Hongrie et Roumanie, principalement, après la Campagne de Pologne.

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Sur ordre du général Wladyslaw Sikorski, commandant en chef des forces armées polonaises, elle refusa l'armistice de juin 1940 et passa avec armes et bagages en Palestine, alors sous mandat britannique.

Basée d'abord à Latroun, où elle fut ré-équipée et entraînée, elle fut ensuite transférée en octobre 1940 en Égypte.

La brigade se distingua sous commandement opérationnel britannique pendant le siège de Tobrouk au cours duquel ses éléments gagnèrent le sobriquet de "Rats de Tobrouk".

En mars 1942, elle fut ramenée en Palestine, où elle fut renforcée par les éléments de l'Armée du général Anders qui venaient juste d’être évacuée d'Union soviétique.

Restructurée, rééquipée, elle forme l'ossature de la 3e division de chasseurs des Carpates au sein du Deuxième corps polonais.

Elle cesse officiellement d'exister le 3 mai 1942.