Sally Pearson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pearson.
Sally Pearson Portail athlétisme
Sally Pearson 2011 World Athletics Gala.jpg
Sally Pearson en 2011 lors de la remise du trophée de la meilleure athlète de l'année
Informations
Disciplines 100 mètres haies
Période d'activité En activité
Nationalité Drapeau : Australie Australienne
Naissance 19 septembre 1986 (27 ans)
Lieu Sydney
Taille 1,66 m
Poids 60 kg
Club Gold Coast Victory
Entraîneur Sharon Hannan
Records
• Détentrice du record d'Océanie du 100 m haies

• Détentrice du record Olympique du 100 m haies

Distinctions
Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2011
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 -
Championnats du monde 1 1 -
Championnats du monde en salle 1 1 -
Jeux du Commonwealth 1 - -

Sally Pearson (née McLellan le 19 septembre 1986 à Sydney) est une athlète australienne spécialiste du 100 mètres haies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Sally Pearson nait à Sydney le 19 septembre 1986 avant de se fixer avec sa famille dans la Gold Coast à l'âge de huit ans. Elle est remarquée à l'école primaire par Sharon Hannan, son actuel entraineur[1] Elle s'affirme en 2001, à 14 ans, en remportant le 100 mètres des championnats d'Australie juniors[2] Éloignée dès pistes en 2002 sur blessure, elle fait ses débuts internationaux aux Championnats du monde d'athlétisme jeunesse 2003 à Sherbrooke au Canada où elle décroche le titre du 100 mètres haies. Le mois suivant, à seize ans seulement, elle représente l'Australie lors des championnats du monde de Paris en tant que membre de l'équipe du relais 4 × 100 mètres. En 2004, elle remporte la médaille bronze du 100 m lors des Championnats du monde juniors de Grosseto, et manque de peu le podium sur 100 mètres haies.

Aux Jeux du Commonwealth de 2006, à Melbourne, Sally Pearson heurte une haie et chute lors de la finale du 100 mètres haies. En 2007, sur 100 m et sur 100 m haies, elle se qualifie pour les demi-finales des championnats du monde d'Osaka. À l'approche des Jeux olympiques d'été de 2008, elle décide de se concentrer uniquement sur les haies. Cette option s'avère payante puisqu'elle s'empare de la médaille d'argent dans un final dramatique où Lolo Jones, la favorite de la course, trébuche et où une photo-finish est nécessaire pour départager les médaillés. Dawn Harper s'impose en 12 s 54, devant Pearson (12 s 64) et Priscilla Lopes-Schliep (12 s 64).

Sally Pearson est dans une forme ascendante lors de la saison européenne des meetings, en 2009, en remportant cinq des sept courses qu'elle dispute, et en battant le record d'Australie et le record d'Océanie du 100 m haies lors du meeting Herculis de Monaco. En 12 s 50, elle améliore de 0,03 s le record qu'elle avait établi l'année précédente lors du même meeting[3]. Toutefois, gênée par des spasmes au dos à l'approche des championnats du monde 2009 de Berlin, elle ne se classe que 5e de la finale du 100 m haies[4].

Jeux du Commonwealth de 2010[modifier | modifier le code]

Elle se marie à Kieran Pearson le 3 avril 2010 et change de nom à cette occasion[5].
Aux Jeux du Commonwealth de 2010 de New Delhi, Pearson s'aligne sur 100 m plat et sur 100 m haies. En finale du 100 m, elle effectue un faux départ, avec la Britannique Laura Turner, mais est autorisée à recourir, terminant finalement en 11 s 28. Cependant, une contestation est déposée après la course, entrainant la disqualification de l'Australienne[6],[7] Trois jours plus tard, elle remporte l'or sur 100 m haies en 12 s 67[8] Pearson est également, de façon controversée, intégrée à l'équipe australienne pour la finale du 4 × 400 m, épreuve dans laquelle elle n'était pas entrainée, et s'effondre après avoir couru son tour de piste ; l'équipe australienne terminera finalement à la cinquième place[9].

Au début de la saison suivante, elle remporte le 100 m, 200 m et 100 m haies des Championnats d'Australie et devient à cette occasion la première athlète féminine australienne à remporter trois titres nationaux lors du même événement depuis Pam Kilborn en 1968[10].

Premier titre mondial[modifier | modifier le code]

Sally Pearson lors des Championnats du monde 2011

Sally Pearson remporte trois victoires consécutives à l'occasion de la Ligue de diamant 2011. Vainqueur à Lausanne en 12 s 47 avec un vent de 3,3 m/s, elle s'impose lors du meeting du British Grand Prix de Birmingham en 12 s 48 (+0,7 m/s) et établit un nouveau record d'Océanie ainsi que la meilleure performance mondiale provisoire de l'année. Elle confirme son rang en remportant fin juillet le meeting Herculis de Monaco en 12 s 51 (+0,9 m/s), devant l'Américaine Kellie Wells et la Britannique Tiffany Ofili.

Figurant parmi les favorites des Championnats du monde de Daegu, fin août 2011, elle remporte la finale du 100 m haies en 12 s 28 (+1,1 m/s), améliorant le record d'Australie, d'Océanie et des Championnats[11]. Devançant largement les deux Américaines Danielle Carruthers et Dawn Harper (12 s 47), Sally Pearson devient la quatrième athlète la plus rapide de tous les temps sur 100 m haies après les Bulgares Yordanka Donkova (12 s 21) et Ginka Zagorcheva (12 s 25), ainsi que la Russe Ludmila Engquist (12 s 26)[12]. Elle dispute peu après les mondiaux le Mémorial Van Damme de Bruxelles, finale de la Ligue de diamant 2011, mais doit laisser la victoire finale à l'Américaine Danielle Carruthers après avoir été victime d'une chute dans les derniers mètres[13].

Elle reçoit le Trophée IAAF de l'athlète de l'année 2011 en compagnie du Jamaïcain Usain Bolt[14].

Titre olympique à Londres[modifier | modifier le code]

Sally Person en août 2012 à Brisbane lors du défilé des médaillés olympiques australiens.

En 2012, lors des Championnats du monde en salle d'Istanbul, Sally Pearson remporte le titre du 60 m haies en établissant avec 7 s 73 un nouveau record d'Océanie en salle ainsi que la meilleure performance mondiale de l'année[15]. Elle devance sur le podium la Britannique Tiffany Porter et la Biélorusse Alina Talay[16].

Début juin 2012, lors des Bislett Games d'Oslo, 5e étape de la ligue de diamant 2012, elle remporte le 100 mètres haies en 12 s 49 (MPMA, record du meeting) devant Kristi Castlin (12 s 56, PB)[17]. Un mois plus tard, lors du Meeting Areva, l'Australienne signe le temps de 12 s 40, améliorant la meilleure performance mondiale de l'année[18]. Toutefois, mi juillet, lors du London Grand Prix, 8e étape de la ligue de diamant 2012, elle est battue avec 12 s 59 par Kellie Wells (12 s 57), Ginnie Crawford complétant le podium[19].

Le 7 août, en finale du 100 mètres haies des Jeux de Londres, l'Australienne confirme son statut de numéro un mondiale et de grande favorite[20] en s'imposant devant Dawn Harper (12 s 37) et Kellie Wells (12 s 48). Malgré des conditions météorologiques défavorables, elle établit un nouveau record olympique en 12 s 35 (-0,2 m/s), échouant à 14/100e du record mondial détenu depuis 1988 par la Bulgare Yordanka Donkova[21].

2013[modifier | modifier le code]

Pearson n'a été battue que deux fois (en 29 courses) depuis septembre 2010. Alors qu'elle dominait la discipline depuis deux ans, une jeune américaine, Brianna Rollins, éclot en juin 2013 en finale des sélections américaines pour les Mondiaux 2013 et menace la suprématie de l'Australienne. Rollins améliore de 07/100 le record des Etats-Unis, détenu depuis treize ans par Gail Devers et égale la quatrième performance de l'histoire en 12 s 26 dans un vent légal de 1,2 m/s[22]. « On dirait qu'il va falloir que je sois à top niveau aux Mondiaux cette année », a d'ailleurs tweeté Pearson quelques minutes après l'exploit de Rollins[23]. Le 8 juillet, elle est battue par Yvette Lewis au Meeting de Sotteville-lès-Rouen.

2014[modifier | modifier le code]

En 2014 lors des championnats du monde en salle à Sopot, alors qu'elle est favorite pour remporter un nouveau titre mondial en salle grâce aux 7 s 79 réalisés en série et en demi-finale, Pearson s'empare finalement de l'argent avec 7 s 85, derrière l'Américaine Nia Ali qui égale son record personnel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2003 Championnats du monde jeunesse Sherbrooke 1re 100 m haies
5e 200 m
2004 Championnats du monde junior Grosseto 4e 100 m haies
3e 100 m
5e Relais 4 × 100 m
2006 Jeux du Commonwealth Melbourne 7e 100 m
Coupe du monde Athènes 4e 100 m haies
8e 100 m
2008 Jeux olympiques Pékin 2e 100 m haies
2009 Championnats du monde Berlin 5e 100 m haies
2010 Ligue de diamant 3e détails
Coupe continentale Split 1re 100 m haies
Jeux du Commonwealth New Delhi 1re 100 m haies
2011 Championnats du monde Daegu 1re 100 m haies
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1re 60 m haies
Jeux olympiques Londres 1re 100 m haies
2013 Championnats du monde Moscou 2e 100 m haies
2014 Championnats du monde en salle Sopot 2e 60 m haies

National[modifier | modifier le code]

Elle est championne d'Australie 2006, 2007 et 2011 du 100 m haies, du 100 m en 2007 et 2011 et du 200 m en 2011[5].

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
En plein air 100 m 11 s 14 Osaka 26 août 2007
200 m 23 s 02 Gold Coast
Melbourne
14 juin 2009
3 mars 2012
100 m haies 12 s 28 Daegu 3 septembre 2011
En salle 60 m 7 s 30 Boston 7 février 2009
60 m haies 7 s 73 Istanbul 10 mars 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gullan, Scott (2008-08-20). "Silver Sally ran her own race". The Australian. Consulté le 7 septembre 2009.
  2. “Athlete Profiles-Sally Pearson-Sporting Career”, Athletics Australia, 2010, Consulté le 8 octobre 2010.
  3. Turner, Chris (2009-07-28). "Hurdlers delight on a spectacular evening in Monaco – Area record for McLellan". IAAF. Retrieved on 2009-07-31.
  4. Gullan, Scott (2009-08-20). "Sally Pearson fifth in women's 100m hurdles in Berlin". The Australian. Retrieved on 2009-09-07.
  5. a et b (en) Profil IAAF, IAAF
  6. Reuters (2009-10-07). “Games-Oludamola wins 100m after Pearson disqualified”. Reuters. Consulté le 7 octobre 2010
  7. "Pearson 'shouldn't have been allowed to run' ", ABC Grandstand Sport. 8 octobre 2010, consulté le 8 octobre 2010
  8. “Pearson bounces back with gold”. ABC Grandstand Sport. 11 octobre 2010. Consulté le 11 octobre 2010
  9. Brown, Alex (2010-10-13) "Pearson collapses after the hardest race of her life". Sydney Morning Herald. Consulté le 18 janvier 2011.
  10. Johnson, Len (2011-04-17). Watt leaps 8.44m, Pearson scores triple victory as curtain falls on Melbourne’s Olympic Park. IAAF. Consulté le 23 avril 2011.
  11. « Mondiaux-2011: l'Australienne Pearson sacrée sur 100 m haies », sur leparisien.fr (consulté le 3 septembre 2011)
  12. (en) « 100 Metres Hurdles All Time », sur iaaf.org (consulté le 3 septembre 2011)
  13. (en) « Diamond League-Bruxelles-100m haies: Pearson chute, Carruthers gagne », sur sports.orange.fr,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  14. (en) « Bolt and Pearson are World Athletes of the Year – 2011 World Athletics Gala », sur iaaf.org,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  15. (en)Scott Gullan, « Sally Pearson's Turkish delight », sur heraldsun.com.au,‎ 12 mars 2012 (consulté le 19 mars 2012)
  16. (en)« Résultats du 60 m haies féminin des championnats du monde en salle 2012 », sur iaaf.org,‎ 10 mars 2012 (consulté le 19 mars 2012)
  17. (en) 100m hurdles final, www.diamondleague-oslo.com, consulté le 8 juin 2012
  18. (en)Bob Ramsak, « Rudisha’s 1:41.54 one of five world leads in Paris – REPORT – Samsung Diamond League », sur iaaf.org,‎ 6 juillet 2012 (consulté le 7 juillet 2012)
  19. (en) 100 Metres Hurdles - Aviva London Grand Prix
  20. (fr) « Pearson sûre d’elle en 100 m haies », sur london2012.com,‎ 2 août 2012
  21. (en) Laura Arcoleo, « London 2012 - Event Report - Women's 100m Hurdles Final », sur iaaf.org,‎ 7 août 2012 (consulté en 14 août 2012)
  22. (fr) Mondiaux-2013 -Sélections américaines/100 m haies: Brianna Rollins se révèle Le Matin, juin 2013
  23. Rollins détenait avant les "Trials" le meilleur temps de la saison (12 s 39), Pearson n'ayant pas encore fait de première sortie sur 100 m haies