Brigitte Foster-Hylton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foster.
Brigitte Foster-Hylton Portail athlétisme
Informations
Disciplines 100 m haies
Nationalité Drapeau : Jamaïque Jamaïcaine
Naissance 7 novembre 1974 (40 ans)
Lieu Paroisse de Saint Elizabeth
Taille 1,70 m
Palmarès
Championnats du monde 1 1 1

Brigitte Foster-Hylton (née le 7 novembre 1974 dans la paroisse de Saint Elizabeth) est une athlète jamaïcaine, spécialiste du 100 mètres haies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle améliore ses records personnels sur les haies hautes en 2003 en réalisant 7 s 96 sur 60 m haies lors des Championnats du monde en salle de Birmingham (6e place finale), et 12 s 45 (+1,4 m/s) sur 100 m haies lors de la Prefontaine Classic d'Eugene. Elle remporte la médaille d'or des Jeux panaméricains, à Saint-Domingue, devançant la Canadienne Perdita Felicien et l'autre Jamaïcaine Lacena Golding-Clarke. Aux Championnats du monde 2003 de Saint-Denis, Brigitte Foster-Hylton monte sur la deuxième marche du podium du 100 m haies en 12 s 57, battue une nouvelle fois par Perdita Felicien (12 s 53).

Éliminée dès le premier tour des séries lors des Jeux olympiques de 2004, en 12 s 83, elle se classe troisième des Championnats du monde 2005, à Helsinki, derrière Michelle Perry et Delloreen Ennis-London. Elle remporte dès l'année suivante la médaille d'or des Jeux du Commonwealth, à Melbourne, où elle s'impose en 12 s 76, devant Angela Whyte et Delloreen Ennis-London.

Créditée de 12 s 49 en juillet 2008 à Monaco, elle atteint la finale des Jeux olympiques de 2008 à Pékin, se classant sixième en 12 s 66.

En août 2009, aux Championnats du monde de Berlin, Brigitte Foster-Hylton devient la première athlète jamaïcaine à remporter un titre mondial sur 100 mètres haies. Elle franchit la ligne en 12 s 51 et devance sur le fil Priscilla Lopes-Schliep (12 s 54) et Delloreen Ennis-London (12 s 55)[1]. Frôlant son record personnel à Zurich (12 s 46), elle s'impose lors de la Finale mondiale d'athlétisme disputée en fin de saison 2009 à Thessalonique (12 s 58)[2].

Éliminée en demi-finale des Championnats du monde 2011, elle annonce que la saison 2012 sera sa dernière année de compétition.

En mai 2012, Brigitte Foster-Hylton remporte son meeting de rentrée de la Jamaica International Invitational, à Kingston, où elle établit le temps de 12 s 51[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Temps
1999 Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Bridgetown 2e
2000 Jeux olympiques Sydney 8e 13 s 49
2002 Finale du Grand Prix Paris 2e
Coupe du monde Madrid 2e
2003 Championnats du monde Paris 2e
Jeux panaméricains Saint-Domingue 1re
2005 Championnats du monde Helsinki 3e
2006 Jeux du Commonwealth Melbourne 1re
Coupe du monde Athènes 1re 12 s 67
2008 Jeux olympiques Pékin 6e 12 s 66
2009 Championnats du monde Berlin 1re 12 s 51
Finale mondiale de l'athlétisme Thessalonique 1re 12 s 58

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m 7 s 32 Budapest 5 mars 2004
60 m haies 7 s 96 Birmingham 16 mars 2003
100 m 11 s 17 La Havane 31 mai 2003
100 m haies 12 s 45 Eugene 24 mai 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Berlin 2009- 5ème journée », sur berlin.iaaf.org,‎ 19 août 2009 (consulté le 5 mai 2012)
  2. (en)« Finale mondiale d'athlétisme 2009 », sur iaaf.org,‎ 12 septembre 2009 (consulté le 5 mai 2012)
  3. « Pas de faux départ pour Bolt », sur lequipe.fr,‎ 5 mai 2012 (consulté le 5 mai 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]