Faux départ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir faux départ (homonymie).
"The false start.", lithographie de Jerome Park - 1868

Un faux départ est un mouvement en avant qui anticipe une autorisation de bouger. Suivant le sport, un faux départ peut entraîner une disqualification, un avertissement ou une pénalité pour le sportif et son équipe. Les faux départs sont courants dans les courses sportives.

En athlétisme[modifier | modifier le code]

Faux départ au 100 m haies [vidéo]

En athlétisme, il y a faux départ si un athlète bouge avant le signal du starter. Dans les grandes compétitions, avec des capteurs sur les starting-blocks, si un athlète bouge lors du premier dixième de seconde qui suit le signal, il y a faux départ. Si un athlète fait un faux-départ, il est disqualifié[1]. Dans les épreuves combinées, un faux départ par course est autorisé. Tout athlète responsable de provoquer un faux départ supplémentaire sera disqualifié pour cette course[2].

En natation[modifier | modifier le code]

En natation, il y a faux départ quand un nageur bouge, tombe ou plonge avant le signal du starter (sauf compétition par équipe en France). Le nageur responsable du faux départ est disqualifié (sauf en UNSS). S'il y a un deuxième faux départ, le starter laisse la course se dérouler et le fautif est disqualifié à l'issue de celle-ci.

Au football américain[modifier | modifier le code]

Au football américain, on appelle faux départ (false start) le fait qu'un joueur de l'équipe offensive, hormis le centre, bouge avant le début de l'action.

La pénalité est de 5 yards depuis la précédente ligne d'engagement.

En courses hippiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) IAAF Competitions Rules 2012-2013 Chapitre 5 page 145 - Règle 162.7
  2. Directives de l'IAAF concernant le départ des courses – avril 2010 (voir les règles 162.3 et 162.4)