Ulna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ulna (homonymie).

L’ulna[1] (du latin, « avant-bras »), ou cubitus dans le langage courant (du latin, « coude »), est l’un des deux os de l’avant-bras avec le radius. C’est un os long occupant la partie médiale de l'avant-bras et jouant un rôle fondamental dans les mouvements de rotation de l'avant-bras et de la main. Il se compose d'un corps central, la diaphyse, et de deux extrémités, les épiphyses proximales et distales.

La diaphyse[modifier | modifier le code]

C'est le corps de l'os. Elle est triangulaire à la coupe et présente donc trois bords et trois faces.

  • face palmaire ou antérieure, face dorsale, face médiale
  • bord dorsal, bord palmaire, bord interosseux qui répond au même bord sur le radius

Les faces de la diaphyse[modifier | modifier le code]

  • La face médiale donne aussi l'insertion au muscle fléchisseur profond des doigts.

Les bords de la diaphyse[modifier | modifier le code]

  • Le bord antérieur donne l'insertion au muscle fléchisseur profond des doigts en haut et au muscle carré pronateur en bas.
  • Le bord interosseux ou latéral est le bord où est attaché la membrane interosseuse, qui relie l'ulna et le radius.
  • Le bord postérieur donne le point d'insertion au muscle extenseur ulnaire du carpe et au muscle muscle fléchisseur ulnaire du carpe.

L'épiphyse proximale[modifier | modifier le code]

C'est elle qui s'articule avec l'humérus. Elle est plus volumineuse que l'épiphyse distale. Elle comprend deux excroissances osseuses, le processus coronoïde et l'olécrâne. L'olécrâne est une saillie verticale postérieure. Le processus coronoïde, appelé aussi apophyse coronoïde, est une saillie horizontale antérieure.

Ces deux reliefs osseux, présentent l'incisure trochléaire qui est la surface articulaire avec la trochlée humérale.

Schéma[modifier | modifier le code]

Ces deux os sont reliés par des articulations radio-ulnaires permettant les mouvements de flexion et de pronation. L’ulna est l’os de l'avant-bras avec l’édifice proximal le plus volumineux. On y retrouve l’incisure trochléaire qui présente un relief, c'est le processus coronoïde. On remarque aussi l’incisure radiale où vient s’insérer le radius. Sur cet os on peut voir plusieurs points d’insertion des muscles du bras. Les extrémités de l’ulna sont à l'extrémité proximale la tête ulnaire et à l'extrémité distale le processus styloïde ulnaire qui est un point d’insertion des ligaments.

L'ulna ne s'articule pas directement avec la première rangée des os du carpe mais bien souvent par l'intermédiaire d'un disque articulaire.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Insertion musculaire[modifier | modifier le code]

Sur la face ventrale :

  1. Muscle brachial
  2. Muscle fléchisseur profond des doigts
  3. Muscle carré pronateur

Sur la face dorsale :

  1. Muscle triceps brachial
  2. Muscle extenseur ulnaire du carpe
  3. Muscle anconé
  4. Muscle supinateur
  5. Muscle long abducteur du pouce
  6. Muscle long extenseur du pouce
  7. Muscle court extenseur du pouce
  8. Muscle extenseur de l'index
  9. Muscle fléchisseur ulnaire du carpe

Pathologies[modifier | modifier le code]

La fracture de l'ulna seule se retrouve presque exclusivement par traumatisme direct (coup). Cette fracture est un signe très fréquent chez les femmes battues.

L'absence congénitale de l'ulna s'accompagne bien souvent de l'aplasie des 4e et 5e rayons de la main (4e et 5e doigts).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis la terminologie anatomique internationale de 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]