Saint-Hilaire-des-Landes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Hilaire-des-Landes
Le château de la Haye.
Le château de la Haye.
Blason de Saint-Hilaire-des-Landes
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Saint-Brice-en-Coglès
Intercommunalité Communauté de communes du Coglais
Maire
Mandat
Claude Hamard
2014-2020
Code postal 35140
Code commune 35280
Démographie
Population
municipale
993 hab. (2011)
Densité 54 hab./km2
Population
aire urbaine
11 380 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 08″ N 1° 21′ 24″ O / 48.3522222222, -1.35666666667 ()48° 21′ 08″ Nord 1° 21′ 24″ Ouest / 48.3522222222, -1.35666666667 ()  
Altitude Min. 54 m – Max. 117 m
Superficie 18,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Hilaire-des-Landes

Saint-Hilaire-des-Landes est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 993 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire-des-Landes est situé à 41 km au nord-est de Rennes et à 37 km au sud du Mont-Saint-Michel dans le pays de Fougères.

Les communes limitrophes sont Le Tiercent, Baillé, Saint-Étienne-en-Coglès, Saint-Sauveur-des-Landes, Saint-Marc-sur-Couesnon et Saint-Ouen-des-Alleux.

La commune fait partie du pays du Coglais.

Le bourg de Saint-Hilaire-des-Landes.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Les principaux hameaux de la commune de Saint-Hilaire-des-Landes sont :

  • Bellevue
  • Bliche
  • Cahaut
  • Carquoy
  • Faucillon
  • Guichard
  • La Basse Beauce
  • La Basse Foustais
  • La Basse Maison Neuve
  • La Briquerie
  • La Cherbaudière
  • La Clais
  • La Croix des Landes
  • La Foustais
  • La Gautrais
  • La Gellinière
  • La Gilbertière
  • La Giollais
  • La Guihommeraie
  • La Hantelle
  • La Haute Beauce
  • La Haute Foustais
  • La Hautraite
  • La Hubaudière
  • La Maison Franche
  • La Maison Neuve
  • La Meule
  • La Passagère
  • La Poissonnière
  • La Poulardière
  • La Riançon
  • La Richardais
  • La Ricoulière
  • La Rivière
  • La Ruée
  • La Saigeais
  • La Salle
  • La Touchais
  • La Touche
  • La Trinité
  • La Ville au Loup
  • La Ville Hamon
  • Landrouère
  • Laudruère
  • Launay
  • Le Bas Feu
  • Le Bourg
  • Le Breil
  • Le Château de la Haye
  • Le Chevrigné
  • Le Clos
  • Le Corbay
  • Le Court Champ
  • Le Grand Bossard
  • Le Grand Chevrigné
  • Le Grand Teil
  • Le Haut Feu
  • Le Haut Lignière
  • Le Meleu
  • Le Mottay
  • Le Moulin de la Croix
  • Le Moulin Neuf
  • Le Petit Bossard
  • Le Petit Chevrigné
  • Le Petit Teil
  • Le Pont
  • Le Rochelet
  • Le Rocher
  • Le Rocher Rond
  • Le Val
  • Le Vaudeleumet
  • L'en Haut
  • Lepinay
  • L'Épinay
  • L'Épine Herbois
  • Leraudière
  • Léraudière
  • Les Bouvreuils
  • Les Chênes
  • Les Communs
  • Les Foustais
  • Les Gouttus
  • Les Ormeaux
  • Les Touches
  • Letablère
  • L'Établière
  • Lignières
  • L'Oisillère
  • Lotissement l'Orée des Landes
  • Loysillière
  • Naucé
  • Placet
  • Sainte-Hélène
  • Saint-Martin
  • Surminette

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse était dédiée à saint Hilaire, évêque de Poitiers au IVe siècle (315-367).

Le nom de la commune est Sant-Eler-al-Lann en breton.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Combat de Saint-Hilaire-des-Landes.

Le 19 avril 1796, un combat eut lieu entre les chouans et les bleus "républicains" sur la lande de Landeumont, entre Saint-Hilaire-des-Landes et Saint-Sauveur-des-Landes.

L'école communale de filles fut fondée en 1851. Il y avait trois religieuses.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires [1]
Période Identité Étiquette Qualité
    Augustin Guillois    
    Joseph Delamarche    
    Joseph Tual    
    Julien Duval    
    Victor Lepage    
    Adolphe Forthomme    
    Pierre Gilaut    
    Amand Beaulieu    
    Julien Loyzance    
    Eugène Bertel    
1968 Mars 2001 Henri Gautrais Sans Artisan
Mars 2001 Mars 2014 Eugène Bertel Sans Artisan
Mars 2014 en cours Claude Hamard Sans Retraité de la fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 993 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 659 1 588 1 542 1 710 1 789 1 678 1 608 1 531 1 661
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 667 1 671 1 661 1 563 1 586 1 690 1 627 1 549 1 455
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 393 1 433 1 414 1 224 1 257 1 229 1 228 1 149 1 128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 144 1 010 807 756 893 922 963 995 988
2011 - - - - - - - -
993 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Lait
  • Bois

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Hilaire : mur nord de la nef partiellement roman ; nef, transept sud et porche latéral du XVIe siècle, transept nord de 1840 et clocher du milieu du XXe siècle.
  • Château de la Haye Saint-Hilaire. La famille qui occupe ce château y est présente depuis 700 ans.
  • Vallée de la Minette.
  • Le monument aux morts, est situé sur la place de l'Église. Soixante-quinze noms y sont inscrits[4] :
Première Guerre mondiale : 58 personnes ;
Deuxième Guerre mondiale : 12 personnes ;
Indochine : 3 personnes ;
Algérie : 2 personnes.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Saint-Hilaire-des-Landes est membre de l'association des Saint-Hilaire de France. La commune a participé au premier rassemblement des Saint-Hilaire de France à Saint-Hilaire-la-Palud.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mairie de Saint-Hilaire-des-Landes
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  4. Relevé des noms sur MémorialGenWeb

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entre Éverre et Minette, revue du Cercle d'Histoire de Saint-Hilaire-des-Landes.
  • "La longue marche des paysans français" de Louis Malassis Ed Fayard

Liens externes[modifier | modifier le code]