Ross Macdonald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le skipper canadien Ross MacDonald.

Ross Macdonald

Nom de naissance Kenneth Millar
Autres noms John Macdonald
Activités Romancier
Naissance
Los Gatos, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 67 ans)
Santa Barbara, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier

Œuvres principales

Kenneth Millar, dit Ross Macdonald, est un écrivain canadien et américain de roman policier, né le 13 décembre 1915 à Los Gatos, Californie et mort le 11 juillet 1983 à Santa Barbara, Californie. Il est célèbre pour ses romans dans lesquels figure le détective privé Lew Archer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kenneth Millar est élevé à Kitchener, Ontario. Au collège, il rencontre Margaret Sturm qu'il épouse en 1938. Ils auront une fille, Linda, décédée en 1970.

Il commence sa carrière d'écrivain en adressant des récits aux pulps. C'est pendant ses études à l'Université du Michigan, en 1944, qu'il achève son roman The Dark Tunnel. Il signe alors du nom de John Macdonald pour éviter toute confusion avec sa femme qui écrivait, avec succès, sous le nom de Margaret Millar. Il devient alors John Ross Macdonald, qu'il transforme rapidement en Ross Macdonald, pour cause d'homonymie avec John D. MacDonald.

De 1944 à 1946, il est officier chargé de transmissions sur un navire, puis retourne à l'université et en sort diplômé (PhD) en 1951.

C'est en 1946 dans la nouvelle Find the Woman que le détective Lew Archer fait sa première apparition. Puis vient le tour du roman The Moving Target en 1949. Ce détective privé, qui s'installe dans un petit bureau au 84111/2 Sunset Boulevard à Los Angeles, se trouve souvent mêlé à des enquêtes criminelles dans les milieux familiaux cossus de la Côte Ouest. Ses dons de psychologue lui sont donc particulièrement utiles. En outre, il se singularise des héros conventionnels du roman noir par son allégeance à la gauche américaine et parce qu'il ne boucle pas toujours ses enquêtes, ce qui développe chez lui le doute et le découragement, des faiblesses qui le rendent très humain.

Postérité[modifier | modifier le code]

Macdonald est le premier héritier de Dashiell Hammett et de Raymond Chandler. Au style de ses prédécesseurs, il ajoute la profondeur psychologique. Les intrigues compliquées tournent autour de lamentables secrets de famille. Les enfants prodigues ou dévoyés sont un thème récurrent.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Lew Archer[modifier | modifier le code]

  • The Moving Target (1949)
    Publié en français sous le titre Il est passé par ici, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 184, 1954 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 147, 1971 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2246, 1987 ; réédition sous le titre Cible mouvante, Paris, 10/18 no 2965, 1998 ; réédition sous le titre Il est passé par ici dans Polars années cinquante vol. 3, Paris, Omnibus, 1998
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Cible mouvante, Paris, Gallmeister, Collection Noire, 2012
  • The Drowning Pool (1950)
    Publié en français sous le titre Cadavre en eau douce, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 179, 1954 ; réédition de la même traduction sous le titre La Toile d'araignée, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 556, 1960 ; réédition, Paris, Presses Pocket no 1246, 1976 ; réédition sous le titre Cadavre en eau douce, Paris, J'ai lu no 2133, 1987 ; réédition, Paris, 10/18 no 3018, 1998 ; réédition sous le titre La Toile d'araignée dans Polars années cinquante vol. 4, Paris, Omnibus, 1999
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Noyade en eau douce, Paris, Gallmeister, Collection Noire, 2012
  • The Way Some People Die (1951)
    Publié en français sous le titre À chacun sa mort, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 172, 1954 ; réédition, Paris, Presses Pocket no 1078, 1974 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1959, 1986 ; réédition, Paris, 10/18 no 3081, 1999
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre À chacun sa mort, Paris, Gallmeister, Collection Noire, 2013
  • The Ivory Grin ou Marked for Murder (1952)
    Publié en français sous le titre La Grimace d'ivoire, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 129, 1953 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 110, 1970 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2034, 1986 ; réédition, Paris, 10/18 no 3246, 2000
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Le Sourire d'ivoire, Paris, Gallmeister, Collection Noire, 2013
  • Find a Victim (1954)
    Publié en français sous le titre Vous qui entrez ici, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 202, 1955 ; réédition, Paris, 10/18 no 3280, 2001
    Réédité en français sous le titre Trouver une victime, Paris, Gallmeister, Collection Noire, 2014
  • The Barbarous Coast (1956)
    Publié en français sous le titre Faut pas se mouiller, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 319, 1957 ; réédition sous le titre La Côte barbare, Paris, J'ai lu no 1823, 1985 ; réédition, Paris, 10/18 no 3210, 2000
  • The Doomsters (1958)
    Publié en français sous le titre La Malédiction des Hallman, Paris, Clancier-Guénaud, 1977 ; réédition, Genève, Éditions Famot, coll. Les Grands Maîtres du roman policier, 1980 ; réédition, Paris, 10/18 no 2145, 1990
  • The Galton Case (1959)
    Publié en français sous le titre Un mortel air de famille, Paris, Fayard, coll. L'Aventure criminelle no 173, 1964 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1752, 1984 ; réédition sous le titre L'Affaire Galton, Paris, 10/18 no 2894, 1997
  • The Wycherly Woman (1961)
    Publié en français sous le titre Le Cas de la femme Wycherly, Paris, Fayard, coll. L'Aventure criminelle no 165, 1963 ; réédition sous le titre L'Affaire Wycherly, Paris, J'ai lu no 1631, 1984 ; réédition, Paris, 10/18 no 2825, 1997
  • The Zebra-Striped Hearse (1962)
    Publié en français sous le titre Le Corbillard zébré, Paris, Fayard, coll. L'Aventure criminelle no 179, 1964 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1662, 1984 ; réédition, Paris, 10/18 no 2736, 1996
  • The Chill (1964)
    Publié en français sous le titre Le Frisson, Paris, Fayard, coll. L'Aventure criminelle no 187, 1964 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1573, 1983 ; réédition, Paris, 10/18 no 2693, 1995
  • The Far Side of the Dollar (1965)
    Publié en français sous le titre La Face obscure du dollar, Paris, J'ai lu no 1687, 1984 ; réédition, Paris, 10/18 no 2640, 1995
  • Black Money (1966)
    Publié en français sous le titre Black Money, Paris, Hachette, 1972 ; réédition, Paris, 10/18 no 2535, 1994
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Mon semblable, mon frère, Verviers, Gérard, Marabout, BMno 742, 1981
  • The Instant Enemy (1968)
    Publié en français sous le titre La Mineure en fugue, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 135, 1971 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. Punch no 93, 1971 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2551, 1989 ; réédition, Paris, 10/18 no 2572, 1995
  • The Goodbye Look (1969)
    Publié en français sous le titre Un regard d'adieu, Paris, Hachette, 1972 ; réédition, J'ai lu no 1545, 1983 ; réédition, Paris, 10/18 no 2464, 1994
  • The Underground Man (1971)
    Publié en français sous le titre L'Homme clandestin, Paris, Hachette, 1971 ; réédition, Le Livre de poche no 3516, 1973 ; réédition, Paris, 10/18 no 2465, 1994
  • Sleeping Beauty (1973)
    Publié en français sous le titre La Belle endormie, Paris, Fayard, coll. Thriller, 1975 ; réédition, Verviers, Gérard, Marabout, BMno 726, 1980 ; réédition, Paris, 10/18 no 2516, 1994
  • The Blue Hammer (1976)
    Publié en français sous le titre Le Sang aux tempes, Paris, Fayard, 1978 ; réédition, Verviers, Gérard, Marabout, BMno 727, 1980 ; réédition, Paris, 10/18 no 2517, 1994

Romans signés Ross Macdonald[modifier | modifier le code]

  • Meet Me at the Morgue ou Experience With Evil (1953)
    Publié en français sous le titre Rendez-vous à la morgue, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 160, 1954
  • The Ferguson Affair (1960)
    Publié en français sous le titre L'Affaire Fergusson, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 557, 1961 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 188, 1972

Romans signés John Macdonald en anglais et Kenneth Millar en français[modifier | modifier le code]

  • The Dark Tunnel ou I Die Slowly (1944)
    Publié en français sous le titre À la déloyale !, Paris, Gallimard, Série noire no 103, 1951
  • Trouble Follows Me (aka Night Train) (1946)
    Publié en français sous le titre Piège sur Hawaii, Paris, Presses internationales, coll. Espionnage no 21, 1961
  • Blue City (1947)
    Publié en français sous le titre À feu et à sang, Paris, Gallimard, Série noire no 30, 1949
  • The Three Roads (1949)
    Publié en français sous le titre La Boîte de Pandore, Paris, Gallimard, Série blême no 14, 1950

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Récits où figure Lew Archer
  • The Name is Archer (1955) - contient 7 nouvelles
  • Lew Archer: Private Investigator (1977) - contient le court roman The Name is Archer et deux autres nouvelles
    Publié en français sous le titre Lew Archer, détective privée à Hollywood, Paris, Fleuve noir, coll. Super poche no 8, 1993
Note : Le recueil français ne contient pas le court roman de l'édition originale, mais inclut les sept nouvelles de The Name is Archer.

Recueils omnibus[modifier | modifier le code]

Les Lew Archer Omnibuses
  • Archer in Hollywood (1967)
  • Archer at Large (1970)
  • Archer in Jeopardy (1979)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • On Crime Writing (1973)
  • Self-Portrait, Ceaselessly Into the Past (1981)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages de références
Études sur Ross Macdonald

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]