Anna Mouglalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Mouglalis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Anna Mouglalis en octobre 2012.

Naissance 26 avril 1978 (36 ans)
Fréjus (Var)
Nationalité Française
Profession Actrice
Films notables Merci pour le chocolat
La Maladie de la mort
Les Amants du Flore

Anna Mouglalis, née le 26 avril 1978 à Fréjus[1], est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine familiale : les Mouglalis de Nantes[modifier | modifier le code]

Lors de la Première Guerre mondiale, entre 1916 et 1917, alors que l'Île grecque de Kastelórizo est occupée par l'armée française, quatre frères Mouglális (Μουγλάλης), Alexandre, Emmanuel, Georges et Michel, tous maçons de métier, émigrent à Nantes. Ils s'installent rue Dos-d'Âne, dans le quartier Saint-Jacques, près du pont de Pirmil, où ils élèvent vingt-sept enfants. Anna est l'arrière-petite-fille de l'un de ces quatre frères. Son père exerce la profession de médecin acupuncteur[2].

Elle passe sa première enfance dans le Var avant que ses parents reviennent s'installer à Nantes.

Formation[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires au lycée Guist'hau et un passage à la Fémis, elle entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD) de Paris, où elle étudie sous la direction de Daniel Mesguich jusqu’en 2001.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Dès 1997, Anna Mouglalis se lance dans une carrière théâtrale, comme assistante du metteur en scène Michel Pascal pour son spectacle La Nuit du Titanic, au Théâtre Rive-Gauche (Paris XIVe) avec Bernard-Pierre Donnadieu, Jean-Pierre Castaldi et Nicolas Giraudi.

Elle joue ensuite L'Éveil du printemps, de Frank Wedekind, avec Yves Beaunesne, créé au Quartz de Brest puis tournant en France et en Suisse.

Elle revient au théâtre en janvier 2003, jouant Rébecca dans La Campagne (The Country) du dramaturge anglais Martin Crimp au théâtre de Créteil (Val-de-Marne).

Encore en 2003 : La Campagne de Martin Crimp, mise en scène Louis-Do de Lencquesaing, Maison des Arts et de la culture de Créteil, Théâtre de l'Œuvre

En septembre 2004, elle interprète le rôle principal dans la pièce Héroïne écrite et mise en scène par Asa Mader, et mise en musique par Emmanuel Deruty, dont la première a eu lieu au château Maniace de Syracuse, en Sicile.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Anna Mouglalis au festival de Cannes 2009.

Anna Mouglalis débute au cinéma en 1997 dans Terminale de Francis Girod. Elle fait ensuite une apparition dans La Captive de Chantal Akerman en 2000.

Le grand public la découvre fin 2000 dans Merci pour le chocolat, un thriller de Claude Chabrol, dans lequel elle incarne, aux côtés de Jacques Dutronc et Isabelle Huppert, une jeune pianiste suspectant son mentor (Dutronc) d'être son père. En 2001, elle interprète le rôle d'une infirmière dans De l'histoire ancienne d'Orso Miret. Son premier rôle comme personnage principal est dans Novo de Jean-Pierre Limosin.

En 2003, elle interprète le rôle principal dans La Maladie de la mort, premier film d'Asa Mader, sélectionné au Festival de Venise.

En 2005, elle est Patrizia dans Romanzo Criminale, réalisé par Michele Placido et inspiré de la Bande de la Magliana.

En 2006, dans le téléfilm Les Amants du Flore, elle est Simone de Beauvoir jeune, lors de sa rencontre avec Jean-Paul Sartre (Loránt Deutsch).

En 2008, elle est « la serveuse » dans J'ai toujours rêvé d'être un gangster de Samuel Benchetrit.

En 2009, elle incarne le personnage de Coco Chanel dans Coco Chanel et Igor Stravinsky.

En 2010, elle est Juliette Gréco dans le film biographique Gainsbourg, vie héroïque.

Mode[modifier | modifier le code]

Le 8 octobre 2002, après l'actrice et chanteuse Vanessa Paradis, Anna Mouglalis est choisie par Karl Lagerfeld pour devenir l'ambassadrice du parfum Allure de Chanel. En 2003, elle apparaît sur toutes les affiches Chanel en France.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Anna Mouglalis a vécu avec le réalisateur Samuel Benchetrit avec qui elle a eu une fille, prénommée Saül, née le 8 mars 2007. Toutes deux figurent sur l'affiche du film J'ai toujours rêvé d'être un gangster. Depuis le 22 mars 2013, elle est mariée avec l'homme d'affaires australien Vincent Raes[3]. Elle a annoncé en avril 2014 être en instance de divorce avec Vincent Raes. Le mariage n'aurait duré que 4 mois[4],[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous réserves :
    • naissance à Nantes indiquée par la fiche IMDB,
    • naissance à Fréjus par une page de l'émission Nonobstant sur France Inter, du 23 décembre 2009], atteignable par le lien présent sur la page allemande Anna Mouglalis et selon son acte de naissance ;
    • le Carnet nantais (Naissances, Obsèques) du journal Ouest-France, consulté du 26 avril au 5 mai 1978 (édition papier), ne signale pas la naissance d'Anna Mouglalis, ce qui rend vraisemblable la naissance à Fréjus.
  2. Nantais venus d'ailleurs, Histoire des étrangers à Nantes des origines à nos jours, ouvrage sous la direction d'Alain Croix, Nantes-Histoire/Presses universitaires de Rennes, 2007, page 238 (notice Les Mouglalis).
  3. Nice-Matin, 22 mars 2013.
  4. Mouglalis a divorcé quatre mois après son mariage, L'Express
  5. A peine mariée déjà divorcée, Gala