Romont (Fribourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Romont.
Romont
Blason de Romont
Héraldique
Vue de Romont
Vue de Romont
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
District Glâne[1]
Syndic Roger Brodard
NPA 1680
N° OFS 2096
Démographie
Gentilé Romontois
Population 4 893 hab. (31 décembre 2012)
Densité 449 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 40″ N 6° 55′ 05″ E / 46.694452, 6.918054 ()46° 41′ 40″ Nord 6° 55′ 05″ Est / 46.694452, 6.918054 ()  
Altitude 731 m (min. : 685 m) (max. : 811 m)
Superficie 1 089 ha = 10,89 km2
Divers
Nom officiel Romont (FR)
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Romont

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Romont

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Romont
Liens
Site web www.romont.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Romont (Remon Écoutez en patois fribourgeois[4]) est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Glâne dont elle est le chef-lieu.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La ville est fondée au Xe siècle par les ducs de Bourgogne.
  • Son nom vient de la colline sur laquelle elle est bâtie.
  • En 1240, Pierre II de Savoie fortifie la ville : remparts, château, tours, collégiale
  • La Collégiale Notre-Dame de l'Assomption est érigée au XIIIe siècle, détruite en grande partie par un incendie en 1434, puis reconstruite. Elle est de style gothique rayonnant et flamboyant.
  • Elle fait partie du canton de Fribourg depuis 1536.
  • En 1868, Romont fusionne avec la commune d'Arruffens
  • En 1981, elle fusionne avec la commune des Glânes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Romont est située à 22 km (à vol d'oiseau) au sud-ouest de la ville de Fribourg, capitale du canton. Son altitue se situe entre 707 m (la gare) et 780 m (le château, situé sur la colline).

Selon l'Office fédéral de la statistique, Romont mesure 1 089 ha[3]. 18,10% de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 67,2% à des surfaces agricoles, 13,6% à des surfaces boisées et 0,3% à des surfaces improductives[3].

Romont comprend les localités de Romont, Arruffens (fusion en 1868), Les Glânes (fusion en 1981), Chavannes-sous-Romont (quartier), Le Glâney (quartier) et La Maula (quartier). Elle est limitrophe de Siviriez, Billens-Hennens, Prévonloup, Dompierre, Villars-Bramard, La Folliaz, Villaz-Saint-Pierre et Mézières.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Romont compte 4 893 habitants en 2012[2]. Sa densité de population atteint 449 3 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Romont entre 1850 et 2008[5] :

Transports[modifier | modifier le code]

Romont est situé sur la ligne CFF Lausanne-Berne, mais les trains du trafic grandes lignes ne s'y arrêtent plus depuis décembre 2012, hormis la première course du jour ainsi qu'en soirée. Romont est desservie par la ligne ferroviaire RER Fribourg - Romont - Bulle avec les Transports Publics Fribourgeois avec une fréquence à la demi-heure (prolongée jusqu'à Berne aux heures de pointe) ainsi que les lignes régionales CFF suivantes :

  • Regio Express Romont - Lausanne - Genève (fréquence à l'heure) ;
  • Regio Romont - Fribourg - Payerne - Yverdon (fréquence à l'heure) ;
  • Regio Romont - Lausanne (aux heures de pointe).

Différentes lignes de bus partent également de la gare de Romont. L'accès en voiture se fait uniquement par des routes cantonales. Romont est situé à environ 15 kilomètres du réseau des autoroutes suisses :

Musée, culture[modifier | modifier le code]

  • Vitromusée, (anciennement Musée suisse du vitrail)
  • Centre suisse de recherche sur le vitrail
  • Tour du Sauvage : expositions temporaires et spectacles en été
  • Tour de Fribourg : expositions sur Romont

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • le Carnaval, vendredi et samedi précédant le Mardi gras
  • la Braderie, dernier week-end de juin
  • le Comptoir
  • les 20 heures de musiques, avant-dernier samedi de septembre, tous les 2 ans
  • le Festival des éponges (à Mézières)
  • la Bénichon
  • la procession des pleureuses du vendredi saint

Curiosités[modifier | modifier le code]

Le château et ses tours dans la vieille-ville sont les vestiges de cette ville fortifiée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
  2. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2012 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 16 décembre 2013).
  3. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 327
  5. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)

Sur les autres projets Wikimedia :