Richard Hale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hale.

Richard Hale

Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite : Randolph Scott, Richard Hale et Edgar Buchanan, dans Règlement de comptes à Abilene Town (1946)

Naissance
Rogersville
Tennessee, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 88 ans)
Los Angeles (Northridge)
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables None Shall Escape (1944)
Scaramouche (1952)
Du silence et des ombres (1962)
Séries notables Perry Mason (1957-1964)
Bonanza (1966-1967)
Star Trek (1968)

Richard Hale, né le à Rogersville (en) (Tennessee), mort le à Los Angeles — Quartier de Northridge (Californie), est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Hale fait ses débuts d'acteur au théâtre et joue à Broadway (New York) dans onze pièces, de 1914 à 1933 (Les Bas-fonds de Maxime Gorki en 1930, avec Walter Abel). Toujours sur les planches new-yorkaises, il participe également à deux comédies musicales — dont Lady in the Dark en 1943, sur une musique de Kurt Weill, des lyrics d'Ira Gershwin et un livret de Moss Hart, avec Gertrude Lawrence —, ainsi qu'à un opéra en 1939, Le Diable et Daniel Webster, sur une musique de Douglas Moore (en), d'après l'histoire éponyme de Stephen Vincent Benét (qui sera adaptée à l'écran en 1941 ; titre français : Tous les biens de la terre).

Au cinéma, excepté un film muet sorti en 1916, Il apparaît dans une soixantaine de films américains (dont des westerns) de 1944 à 1976, souvent comme second rôle de caractère, parfois dans des petits rôles non-crédités. Parmi ses films notables, mentionnons None Shall Escape d'André De Toth (son premier film parlant en 1944, avec Alexander Knox), Scaramouche de George Sidney (version de 1952, avec Stewart Granger dans le rôle-titre) et Du silence et des ombres de Robert Mulligan (1962, avec Gregory Peck).

À la télévision, hormis un téléfilm en 1973 et un feuilleton en 1978, il collabore surtout à soixante-neuf séries (y compris dans le domaine du western), entre 1951 et 1978. Citons Perry Mason (première série, 1957-1964, quatre épisodes), Bonanza (1966-1967, quatre épisodes) et Star Trek (1968, un épisode).

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces (sauf mention contraire) jouées à Broadway

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Séries (sauf mention contraire)

Liens externes[modifier | modifier le code]