None Shall Escape

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

None Shall Escape est un film américain d'André De Toth situé en Pologne, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale et réalisé en 1944. Il relate le procès d'un dignitaire nazi qui doit répondre de ses agissements. De plus, par l'évocation de certaines scènes de massacres, None Shall Escape reflète l'expérience personnelle d'André De Toth. Celui-ci filma, en effet, pour une agence d'actualités, des phases de l'invasion nazie en Pologne. Dénué de tout sentimentalisme et pourvu d'une solide base historique, le scénario, dû à Lester Cole, essaie de remonter aux origines les plus lointaines du drame allemand et de la propagation de l'idéologie nazie. Le film met, néanmoins, en garde contre toute mansuétude à l'égard des responsables de crimes contre l'humanité. Avec une évidente clairvoyance (le copyright du film date de 1943), None Shall Escape indique, d'ailleurs, dans son titre, inspiré du livre de Jérémie (44, 14 - "Et il n'y aura ni fugitif ni survivant pour le reste de Juda...), que "nul n'échappera à la sentence."

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un tribunal installé à Varsovie, un officier du Reich, Wilhelm Grimm, est accusé de meurtres et d'exactions. Sont convoqués, comme témoins à charge : un prêtre catholique, le frère de l'accusé et son ex-épouse, l'institutrice Marja Pacierkowski. Leurs dépositions personnelles, inscrites dans l'histoire, permettent de mieux comprendre, mais non d'excuser, l'itinéraire particulier de Wilhelm Grimm. À l'issue du procès, le responsable nazi plaide non coupable et clame : "Nous nous relèverons toujours."

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution artistique[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]