Ptosis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ptosis des paupières
Classification et ressources externes
Congenitalptosis.JPG
Ptosis de la paupière droite chez un homme atteint d'une myasthénie. La paupière du côté gauche a une rétraction compensatrice (Loi de Hering sur l'état d'innervation égale[1]).
CIM-10 H02.4, Q10.0
CIM-9 374.3
DiseasesDB 25466
eMedicine oph/201  oph/345
MeSH D001763
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le ptosis, ou ptôse palpébrale ou encore blépharoptôse, est la chute de la paupière supérieure, résultant d'un déficit du muscle releveur de la paupière supérieure (levator palpebrae) ou d'une désinsertion de ce muscle et de son aponévrose. Il peut être uni- ou bilatéral.

Il peut être plus ou moins sévère : en effet si la paupière ptôsée vient obstruer la pupille, le ptosis retentit sur la fonction visuelle. Il peut être congénital ou acquis.

Classification des ptosis acquis[modifier | modifier le code]

Traitement[modifier | modifier le code]

Il dépend du diagnostic étiologique.

Lorsque le ptosis résulte d’une lésion irréversible, un traitement chirurgical peut être proposé, avec deux techniques principales. La première consiste à faire une troncature (raccourcissement) ou une plicature (pliage) du muscle releveur ; la paupière supérieure est ensuite raccrochée à ce muscle. La seconde technique consiste en une suspension de la paupière aux muscles frontaux.

Généralement, la seconde méthode est employée lorsque la première n’a pas eu de succès ou que le muscle releveur est trop faible.

Personnalités atteintes de ptosis[modifier | modifier le code]

Phineas Gage, un patient resté célèbre en neurologie, présentait un ptosis gauche consécutif à son accident.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas d'ophtalmologie clinique, Par David-J Spalton,Roger-A Hitchings,Paul-A Hunter
  2. Dimanche +, Canal+, 10 septembre 2006
  3. D'après sa bio sur IMDB
  4. D'après sa bio sur mtv.com
  5. D'après premiere.fr