Nerf oculomoteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nerf oculomoteur ou nerf moteur oculaire commun est la IIIe paire des nerfs crâniens. Son rôle est essentiellement moteur (innervation des muscles oculaires).

Anatomie du nerf oculomoteur[modifier | modifier le code]

Le III nerf crânien est un nerf centrifuge, qui envoie les informations du centre vers la périphérie. Ses racines prennent naissance à la partie Pédonculaire du bulbe au niveau du tubercule trijumeau antérieur. De là il se dirige en bas en avant et en dehors perfore le toit du sinus caverneux en laissant son empreinte sur la lame quadrilatère du sphénoïde. Le III débouche dans la paroi latérale du sinus caverneux où il va se diviser en 2 branches: Une branche supérieure et une inférieure. Ces deux branches vont se glisser dans un des anneaux de Zinn et passer dans la fente sphénoïdale (ouverture faite entre la grande et la petite aile du sphénoïde et du frontal).

  • La branche supérieure va donner des rameaux pour innerver le muscle releveur de la paupière ainsi que le droit supérieur
  • La branche inférieure va donner des rameaux pour innerver les muscles droit médial, droit inférieur et l'oblique inférieur.

On aura une branche collatérale venant de la branche extérieure qui va aller dans le ganglion ophtalmique se trouvant à l'intérieur du cône musculaire dans l'orbite.

Examen du nerf oculomoteur[modifier | modifier le code]

Éléments cliniques[modifier | modifier le code]

Exploration électro-physiologique[modifier | modifier le code]

Pathologie du nerf oculomoteur[modifier | modifier le code]

Paralysie totale : ptosis total, divergence oculaire, paralysie de l'élévation et de l'abaissement de l'œil, mydriase aréflective, une perte de l'accommodation. Tout cela du côté atteint.

Paralysie partielle : les signes dépendront de l'atteinte extrinsèque ou intrinsèque du III