Province occidentale (province du Kenya)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province occidentale
Western Province (en)
Mkoa wa Magharibi (sw)
Image illustrative de l'article Province occidentale (province du Kenya)
Administration
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Type province
Chef-lieu Kakamega
Autres villes Bungoma, Busia, Butere, Vihiga, Malaba
Date de création 1970 (région occidentale en 1962)
Date de dissolution 2013
Nbre. de comtés 4
Nbre. de districts 21
Nbre. de circonscriptions électorales 24
ISO 3166-2 KE-800
Préfixe postal KE 50xxx
Démographie
Population 4 334 282 hab. (2009[1])
Densité 518 hab./km2
Langues usuelles anglais, swahili, langues luhya, luo, sabaot, akiek
Groupes ethniques Luhya, Luo, Sabaot, Okiek
Géographie
Altitude Min. (lac Victoria) 1 131,7 m – Max. (pic Lower Eglon) 4 301 m
Superficie 836 100 ha = 8 361 km2

La province occidentale était une des sept provinces du Kenya[2]. Elle était principalement peuplée par les Luhya. Son chef-lieu était Kakamega.

De forme triangulaire, elle était bordée à l'ouest par l'Ouganda (région est), à l'est par la province de la vallée du Rift et au sud par la province de Nyanza. Elle était aussi traversée par la ligne équinoxiale.

Depuis le 28 mars 2013, suite aux élections législatives du mars 2013, la province — comme toutes les autres provinces du Kenya — n'existe plus. Elle est remplacée par les quatre comtés qui la composaient.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province présente des collines et le deuxième plus haut sommet du Kenya, le Mont Elgon, au nord du comté de Bungoma, mais aussi des plaines en bordure du Lac Victoria dans le comté de Busia. Le point culminant est le pic Lower Eglon à 4 301 m à la frontière avec l'Ouganda au bord du cratère du mont Elgon[3], et le point le plus bas est le lac Victoria à 1 131,7 m[4].

Situation et géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est principalement tropical, avec des variations locales en raison de l’altitude. Le comté de Kakamega est chaud et humide la plupart du temps, tandis que celui de Bungoma est tout aussi humide, mais plus froid. Le comté de Busia est le plus chaud, alors que celui de Vihiga est le plus froid. L’ensemble de la province connaît d’abondantes pluies, principalement en début d’année.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1909 la région appelée Kavirondo devient l'une des six régions administratives du protectorat avec une surface totale de 28 751 km2. Le golfe de Kavirondo (l'actuel golfe de Winam) ainsi que la nouvelle région sont rebaptisés Nyanza.
L'étymologie du mot « kavirondo » a plusieurs origines possibles :

  • de la position prise par les jeunes guerriers pour s'assoir sur leurs talons. Cette position est appelée kaa virondo en swahili et, péjorativement, wa kavirondo (« peuple qui s'assied sur les talons ») ;
  • d'une corruption des mots swahili kaffir (« païen ») et de rondo (« enduire le corps de boue ») ;
  • du mot luhya-wanga kaba-londo qui est une association de deux autres mots : kabaka (« le roi ») et namu londo (« le tabouret où le roi est couronné »).

En 1920, le pays devient colonie de la Couronne britannique sous le nom de « Colonie et protectorat du Kenya »[5].

Dans les années 1930, le manque de représentations pour les Africains accouplée aux inégalités économiques donne naissance, dans toute la colonie, à des organisations politiques tels la Young Kavirondo Association ou la North Kavirondo Central Association. Toutes ces organisations se regroupent en octobre 1944 pour créer le premier parti politique totalement africain de la colonie, le Kenyan African Union (KAU).

En 1962, le Nyanza est administrativement coupé en deux : la région occidentale[6] au nord et la région de Nyanza[7] au sud.

Population[modifier | modifier le code]

Lors du dernier recensement effectué en 1962 par les Britanniques, la population était de 1 014 500 personnes. Lors du recensement de 2009, le chiffre est passé à 4 334 282 habitants[1]. Ils se partagent une surface terrestre de 8 361 km2.

Évolution démographique constatée lors des recensements nationaux[8]
15 août 1962 24 août 1969 25 août 1979 24 août 1989 24 août 1999 28 août 2009
1 014 500 1 328 000 1 832 663 2 544 329 3 358 776 4 334 282

Économie[modifier | modifier le code]

L’agriculture est la principale ressource de la province, et alimente quelques grosses usines. On compte ainsi quatre grandes sucreries, la plus grande d’entre elles étant à Mumias, à l’ouest de Kakamega. On trouve aussi la plus grande usine à papier[Laquelle ?] du continent africain, ainsi que quelques industries chimiques. Cependant, malgré ces avancées industrielles, la plupart des habitants n’a toujours pas accès à l’eau courante ni à l’électricité[réf. nécessaire].

Structures sociétales[modifier | modifier le code]

Structure exécutive et législative[modifier | modifier le code]

Les quatre comtés de la province occidentale.

La province est divisée en quatre comtés (Counties) :

Depuis le 28 mars 2013, et suite aux élections générales du 4 mars 2013, les comtés, qui ont un pouvoir exécutif et législatif ont remplacé les provinces, sont semi-autonomes par rapport au gouvernement central. Ces entités peuvent lever des impôts ou adopter des règlements locaux (par ex. : urbanisme, police) ainsi que gérer les ressources naturelles, humaines et les infrastructures pour autant que leur décision ne soit pas contraire ni à la Constitution ni aux Lois de l'État. L'autorité exécutive des comtés est responsable des moyens qui lui sont apportés par l'exécutif national.

Les autorités exécutives comportent chacune un gouverneur, un vice-gouverneur et un maximum de dix autres membres.
Les assemblées locales sont constituées d'autant d'élus que le comté compte de Ward (« autorité locale ») auxquels il faut ajouter le Président de l'assemblée locale (Chairman of the County Cuncil).

Structure judiciaire[modifier | modifier le code]

Structure électorale[modifier | modifier le code]

Structure administrative[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la province occidentale[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kenya National Bureau of Statistic [(en) lire en ligne]
  2. La zone de Nairobi n'est pas une province mais une région
  3. Le pic Lower Eglon sur Peakbagger.com [(en) lire en ligne]
  4. La dernière altitude officielle du lac Victoria était de 1 131,7 m en décembre 2010.
  5. La bande côtière constitue le protectorat et l'intérieur des terres la colonie.
  6. La région occidentale correspond à ce qui fut, jusqu'en 2013, la province occidentale.
  7. La région de Nyanza correspond à ce qui fut, jusqu'en 2013, la province de Nyanza.
  8. Statoids.com, « Population histrory » (pour les chiffres de 1962 à 1999) [(en) lire en ligne]
  9. Liste des rois de Wanga [(en) lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]