Kisii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kisii
Administration
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Comté Kisii
District Kitutu Chache
Circonscription électorale Kitutu Chache
Maire Samuel Nyangeso
Code postal 40200
Indicatif téléphonique 00 254 58
Démographie
Population 37 531 hab. (1999)
Géographie
Coordonnées 0° 41′ 00″ S 34° 46′ 00″ E / -0.683333, 34.766667 ()0° 41′ 00″ Sud 34° 46′ 00″ Est / -0.683333, 34.766667 ()  
Altitude 1 657 m
Divers
Site(s) touristique(s) façonnage et commercialisation d'objet en pierre à savon
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kenya

Voir sur la carte Kenya administrative
City locator 14.svg
Kisii

Géolocalisation sur la carte : golfe de Winam

Voir sur la carte Winam administrative
City locator 14.svg
Kisii

Kisii est le chef-lieu du comté de Kisii et du district de Kitutu Chache dans l'ancienne province de Nyanza au Kenya. Elle est peuplée essentiellement de Gusii.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot Kisii a été inventé par les Britanniques qui trouvaient trop compliqué de prononcer le mot abagusii qui signifie « peuple de Mogusii »[1] en ekegusii (la langue gusii).

Situation et géologie[modifier | modifier le code]

La ville, située dans une vallée à 1 657 m d'altitude, est entourée de collines au sol fertile dont la plus haute, la Nyanguru nyankuru hill, culmine à 1 929 m.

Le sous sol d'origine volcanique est constitué essentiellement de basalte parfaitement visible à l'escarpement de Manga (Manga escarpment) qui fait partie du rift de Nyanza.
Dans le village de Tabaka, des gisements de craie affleurent le sol.

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, le climat de Kisii est de type Aw.

  • Températures : les moyennes les plus basses se situent entre 17 et 18 °C, les plus élevées entre 28 et 31 °C. Les minimums nocturnes enregistrés surviennent en juillet avec des températures de l'ordre de 10 °C. Les maximums diurnes peuvent atteindre 37 °C entre décembre et mars.
  • Pluviométrie : la saison des pluies a lieu entre les mois de mars et de mai. Les précipitations les plus importantes se déroulent au mois d'avril, avec 200 mm. Une petite saison pluvieuse survient également entre novembre et janvier avec une moyenne de 85 mm et un maximum de 140 mm. Le mois le plus sec est février (entre 40 mm et 75 mm).
Relevé météorologique de Kisii
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 17 18 18 18 18 17 16 17 17 18 18 17
Température maximale moyenne (°C) 30 31 31 29 28 28 28 29 30 30 30 30
Précipitations (mm) 85 48 126 154 123 66 44 54 75 79 89 83
Source : =MSM
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
30
17
85
 
 
 
31
18
48
 
 
 
31
18
126
 
 
 
29
18
154
 
 
 
28
18
123
 
 
 
28
17
66
 
 
 
28
16
44
 
 
 
29
17
54
 
 
 
30
17
75
 
 
 
30
18
79
 
 
 
30
18
89
 
 
 
30
17
83
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

La période précoloniale[modifier | modifier le code]

Les Gusii sont les premiers bantous, avec les Luhya et les Kuria à atteindre le nord-ouest du lac Victoria à la fin du premier millénaire. Les Gusii proviendraient d'Ouganda[2] et s'installent d'abord au pied du mont Elgon avant d'être poussé vers le sud aux alentours de 1500 « apr. J.-C. », d'abord par les Kalenjin jusqu'à la plaine de Kano, puis par les Maasaï et enfin, au XVIIIe siècle, par les Luo[3] jusqu'aux monts Gusii (Gusii Hills), leur « territoire » actuel. La guerre entre les Gusii et les Luo sera perpétuelle jusqu'à l'arrivée des Britanniques aux environs de 1905. Le site de l'actuelle Kisii est occupé depuis 1820/1850 par le clan des Getutu.

La période coloniale[modifier | modifier le code]

Vue de la Kisii School

Le premier missionnaire du nom de frère Brandsma arrive à Kisii en 1908 et fonde, en 1912, une école pour l'éducation des fils de chefs, la Kisii School (en).
Les Britanniques fondent, en 1928, la première école pour tous.
En 1934, les colons introduisent la culture du caféier d'Arabie et celle du Théier en 1957.

Après l'indépendance[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, et jusqu'au début des années 2000, de nombreuses personnes soupçonnées d'être des sorciers ont été pendues ou brulées vives par la vindicte populaire.

Le 22 septembre 2007, les étudiants du campus satellite de l'université de Nairobi manifestent contre leurs conditions de vie et affrontent la police[4].

Après l'élection présidentielle du 27 décembre 2007, des violences éclatent entre Gusii et Kalenjin ; l'hôpital de Kisii est surchargé de blessés et ~ 2 000 personnes se réfugient dans la cathédrale[5].

Population[modifier | modifier le code]

Vue de la Kisii School

Démographie[modifier | modifier le code]

C'est la plus importante localité de la province après Kisumu. Lors du dernier recensement effectué en 1999, la population de la division administrative de Kisii township était de 49 970 personnes dont 37 531 dans Kisii même.
La densité de population du district est de 758 hab./km2 ce qui en fait la plus élevée de la province. Le taux d'accroissement démographique annuel de 3,6 %[6] de la population du district est l'un des plus élevé au monde. Environs 50 % de la population a moins de quinze ans.

Ethnographie[modifier | modifier le code]

La majorité des résidents sont des Gusii avec une minorité d'origine indienne.

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques de Kisii.

Kisii est le siège d'un diocèse catholique érigé le 21 mai 1960.

Économie[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Personnages en pierre à savon jouant à l'ajwa

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Kisii[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mogusii était le chef de la tribu à la fin du XVIIIe siècle.
  2. Si l'on en croit la légende de Misri qui est commune aux Abagusii et aux Ganda (les actuels Ougandais).
  3. Certains historiens parlent de 1755 et d'autres de 1770.
  4. Vidéo de la NTV Kenya sur les violences estudiantines à Kisii [(en) lire en ligne]
  5. L'article de Inter Press Service du 11 janvier 2008 - La situation difficile des réfugiés à Kisii [(en) lire en ligne]
  6. Le taux d'accroissement du Kenya est de 2,59 %, celui de la population mondiale de 1,14 %.

Liens externes[modifier | modifier le code]