Payback (film, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Brian Helgeland. Pour le film de Jennifer Baichwal, voir Payback.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Payback.

Payback

Titre québécois Le règlement
Titre original Payback
Réalisation Brian Helgeland
Scénario Brian Helgeland
Terry Hayes
Acteurs principaux
Sociétés de production Icon Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
gangsters
thriller
Sortie 1999
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Payback, ou Le règlement au Québec, est un film américain réalisé par Brian Helgeland et sorti en 1999. Ce film est une adaptation du livre Comme une fleur (The Hunter), écrit par Donald E. Westlake, sous le pseudonyme de Richard Stark, livre qui avait déjà été adapté en 1967 par John Boorman qui en avait tiré Le Point de non-retour (Point Blank) avec Lee Marvin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Poussé par sa femme Lynn, Porter, petit gangster teigneux fier d'être à son propre compte, accepte de faire équipe avec Val Resnick, malfrat sans scrupule qui ambitionne d'intégrer l'Organisation, la mafia qui contrôle Chicago. Les deux hommes organisent un hold-up contre la mafia chinoise. L'opération tourne mal, Val s'approprie le magot avec la complicité de Lynn qui abat froidement Porter qu'ils laissent pour mort. Cinq mois plus tard, Porter refait surface bien décidé à se venger et à récupérer son dû.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version Française (V.F.) sur VoxoFilm[2], Version Québecoise : doublage.qc.ca

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du 10 octobre 1997 au 27 janvier 1998, avec de nouvelles prises de vues du 25 juin 1998 au 2 août 1998 à Chicago, Los Angeles et aux studios Burbank de Warner Bros. Pictures.

Considéré comme trop sombre et trop violent par la Warner Bros, société distributrice du film, 30 % du film fut retourné après le départ de Brian Helgeland (dont c'est la première mise en scène, après une carrière de scénariste). Et bien que le nom du réalisateur remplaçant n'ait jamais été officiellement annoncé, Mel Gibson aurait déclaré dans une interview accordée à un magazine hong-kongais qu'il s'agissait du chef décorateur John Myhre.

Réception[modifier | modifier le code]

Payback a été très bien reçu au box office. Le film a fait 21 221 526 $ dans son week-end d'ouverture en Amérique du Nord. Il a ensuite récolté 81 526 121 $ en Amérique du Nord et 80 100 000 $ dans d'autres territoires, totalisant 161 626 121 $ dans le monde entier[3].

Les critiques du film ont été partagées. Selon le magazine spécialisé Rotten Tomatoes, 51 % de 70 critiques échantillonnées ont donné des commentaires positifs, ce qui lui a valu une note moyenne de 5,8/10[4].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]