Aubert Pallascio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aubert Pallascio est un acteur québécois né à Montréal le 19 août 1937. Il est quelquefois crédité sous le nom de Louis Aubert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comédien Québécois né en 1937. Son père, Ernest Pallascio-Morin, était journaliste et écrivain.

Au début des années 1960, Aubert Pallascio part à Paris étudier au Centre d’art dramatique et au Conservatoire de Paris. Il a été stagiaire à la Comédie Française et aussi au Théâtre national populaire (TNP)dirigé par Jean Villar. De retour au Québec, il travaille comme acteur d’abord sous le nom de Louis Aubert, puis sous le sien propre.

Comme acteur de théâtre, Aubert Pallascio joue dans plus de 80 productions, interprétant des textes d'auteurs classiques (Shakespeare, Goldoni) et contemporains (Harold Pinter, René de Obaldia). Il participe également à de nombreuses créations québécoises parmi lesquelles La Débâcle de Jean Daigle (1979), Camille C. d'après Anne Delbée (1984), La Maison cassée de Victor-Lévy Beaulieu (1991), Je vous écris du Caire de Normand Chaurette (1993) et Jouliks de Marie-Christine Lê-Huu (2005).

Aubert Pallascio a aussi travaillé pour le cinéma et la télévision. En 1995, sa participation au film policier Liste Noire lui vaut d'être proposé aux prix Genies. L'année suivante, il tient un rôle important dans le film Lilies réalisé par John Greyson et tiré de la pièce Les Feluettes de Michel-Marc Bouchard.

À la télévision, il est surtout connu pour son rôle de Gabriel Galarneau dans le téléroman L’Héritage (1987), scénarisé par Victor-Lévy Beaulieu, ainsi que pour ses participations aux séries Omertà II - La loi du silence (2ème saison, 1998) et Providence (à partir de 2005).

À la suite d'une fâcheuse rumeur, ses obstèques sont célébrées par erreur le 22 juillet 2014. C'est M. Pallascio lui-même qui expose le quiproquo en faisant irruption dans l'église au moment où Jérémy Gabriel attaquait les premières mesures de J'savais même pas qu'y était malade.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • 1994 - LE CANTIQUE DES CANTIQUES, nouvelle de Jean-Marc Cormier. Narrateur avec Nathalie Gascon et Éric Cabana. Réalisation radiophonique de Doris Dumais. Réseau FM de la Société Radio-Canada.

Récompenses et propositions de récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Propositions de récompenses[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]