Pluvier grand-gravelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pluvier grand-gravelot

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pluvier grand-gravelot (Charadrius hiaticula)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Charadriidae
Genre Charadrius

Nom binominal

Charadrius hiaticula
Linnaeus, 1758

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Œuf de Pluvier grand-gravelot - Muséum de Toulouse

Le Pluvier grand-gravelot ou Grand Gravelot (Charadrius hiaticula) est une petite espèce de limicole appartenant à la famille des Charadriidae.

Il fait partie des espèces nicheuses de France[1], le littoral français ayant une valeur importante pour la survie de cette espèce (et d'autres limicoles en hivernage)[2]. Des preuves fossiles attestent qu'il était présent durant le quaternaire [3]. Il fait partie des espèces suivies en Afrique[4]

Idendification[modifier | modifier le code]

Le Grand Gravelot est plus trapu que le Petit Gravelot. En plumage nuptial le Grand Gravelot a la base du bec et les pattes orangées.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des trois sous-espèces suivantes :

  • Charadrius hiaticula hiaticula Linnaeus, 1758, trouvée en Europe du Nord/Europe & Afrique du Nord[5];
  • Charadrius hiaticula psammodromus Salomonsen, 1930 trouvée au Canada, Groenland & Islande/O & S Afrique[5] ;
  • Charadrius hiaticula tundrae (Lowe, 1915) trouvée en Europe du Nod-Est, Sibérie/SO Asie, E & S Afrique[5].


Notes et références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Références et notes autres que taxonomiques[modifier | modifier le code]

  1. Deceuninck B & Maheo R (1998) Limicoles nicheurs en France (synthèse de l'enquête nationale 1995-1997), limicoles en hivernage,
  2. Mahéo R (1992) Valeur internationale du littoral français pour les limicoles en hivernage. Alauda, 60, 227-234
  3. Clot A & Mourer-Chauvire C (1986) Inventaire systématique des oiseaux quaternaires des Pyrénées françaises. Munibe, 38, 171-184.
  4. Trolliet, B., Girard, O., & Fouquet, M. (2003). http://www.befac.net/pdf/trolliet2003.pdf Évaluation des populations d’oiseaux d’eau en Afrique de l’Ouest]. Rapport technique et scientifique ONCFS.
  5. a, b et c Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs D’afrique-Eurasie Doc: AEWA/MOP 5.20 Point 19 de l’ordre du jour Original: Anglais Date: 29 mars 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Deceuninck B & Maheo R (2000) Synthèse des dénombrements et analyse des tendances des limicoles hivernant en France 1978–1999. Rapport DNP, 82.