Mussig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Mutzig, commune du canton de Molsheim
Mussig
La mairie de Mussig.
La mairie de Mussig.
Blason de Mussig
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Marckolsheim
Intercommunalité C.C. de Sélestat
Maire
Mandat
Jean-Claude Hilbert
2014-2020
Code postal 67600
Code commune 67310
Démographie
Gentilé Mussigeois, Mussigeoises
Population
municipale
1 149 hab. (2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 46″ N 7° 31′ 15″ E / 48.2294, 7.520848° 13′ 46″ Nord 7° 31′ 15″ Est / 48.2294, 7.5208  
Altitude Min. 167 m – Max. 174 m
Superficie 11,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Mussig

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Mussig

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mussig

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mussig

Mussig est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée du village de Mussig.

Mussig fait partie du canton de Marckolsheim et de l'arrondissement de Sélestat-Erstein et a une superficie de 1 173 ha.

Annexe[modifier | modifier le code]

  • Breitenheim

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

  • le Bruchgraben
  • le Hampfgraben

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mussig
Baldenheim
Sélestat Mussig
Heidolsheim Hessenheim

Toponymie[modifier | modifier le code]

La rue principale du village de Mussig

Les noms successifs connus portés par le village ont été Moussich, Mosich (1370) puis Musich (1453) avant de devenir Mussig. L’origine étymologique est probablement à rechercher dans l’existence de zones humides et marécageuses propices à la formation de mousses. D’ailleurs jusqu’au XIXe siècle se pratiquait couramment la culture du lin et du chanvre, tissés à domicile ou livrés aux tisserands de la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, ceci encore au début du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un village remontant à la haute antiquité[modifier | modifier le code]

Situé entre Marckolsheim et Sélestat, il faut remonter à l’époque lointaine où les Celtes ont occupé la contrée pour situer dans le temps les origines du village, un demi-millénaire avant Jésus-Christ : témoins le nombre impressionnant (une trentaine) de tertres funéraires (les tumulus) légués par les ancêtres au nord-ouest du village, sur les prés bordant la forêt de l’Ill. La présence gallo-romaine et romaine est également attestée par le passage du Heidenstressel reliant Bâle à Strasbourg, à l’est du territoire et à la découverte d’un bas-relief, de tuiles romaines et de pièces de monnaie à l’effigie des empereurs romains Antonin et Constantin (IIIe siècle).

Plusieurs propriétaires[modifier | modifier le code]

L’annexe Breitenheim, déjà mentionnée en l’an 881, a existé comme paroisse et village jusqu’au XIVe siècle. Le village a appartenu successivement aux seigneurs de l’Ortenbourg jusqu’en 1257, à la maison des Habsbourg avant d’être cédé de 1381 à 1480 aux Rathsamhausen, puis aux comtes de Morimont et enfin aux seigneurs de Ribeaupierre de 1613 à la Révolution.

Les débuts de l'industrie[modifier | modifier le code]

En 2010, Mussig compte plus de 1 100 habitants. Le cinquième est actif dans l’agriculture, environ le tiers dans les services et près de la moitié dans l’industrie, l’artisanat et le bâtiment. Sur place, seuls quelques commerces et entreprises artisanales ou de bâtiment occupent une faible partie de la population. Le reste se déplace vers Sélestat, la zone industrielle de Biesheim ou vers l’Allemagne.

Mussig est connu pour sa fête du Céleri, qui a lieu tous les deux ans à la fin du mois d'août.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mussig

Les armes de Mussig se blasonnent ainsi :
« D'argent à l'échelle de trois échelons de gueules posée en pal surmontée de deux étoiles d'azur. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jean-Claude Hilbert[2]    
2001 2008 Jean-Claude Hilbert    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Église catholique Saint-Oswald.


En 2011, la commune comptait 1 149 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445 316 502 605 674 755 756 765 785
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
795 840 894 918 819 807 831 854 888
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
934 984 976 883 872 882 876 790 805
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
832 840 882 937 1 014 1 084 1 088 1 149 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église catholique Saint-Oswald[modifier | modifier le code]

L'église catholique de Mussig est citée dès 1371. L'ancienne église est ravagée par un incendie en 1891 puis est remplacé par l'église en grès actuelle.

Tombes de soldats du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Tombes de guerre de soldats du Commonwealth tombés en Alsace

À côté de l'église catholique se trouve une tombe renfermant les restes de soldats du Commonwealth ayant trouvé la mort dans la région du Grand Ried. Ce genre de tombes existe également dans d'autres villages du Ried alsacien.

Monument funéraire de l'abbé Vogelbach[modifier | modifier le code]

Moulin Stoll[modifier | modifier le code]

Les tumulis[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]