Mohamed Bachir El Ibrahimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bachir Ibrahimi vu par Bachir Yellès

Mohamed Bachir El Ibrahimi ou Bachir el Ibrahimi (né en 1889 dans la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj et mort en 1965) est un savant et écrivain algérien. Il est l'un des fondateurs de l'association des oulémas musulmans algériens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bachir Ibrahimi 2.JPG

Le Cheikh El Bachir El Ibrahimi (1889 - 1965) est né à Ras el Oued (wilaya de Bordj-Bou-Arreridj), à cinquante kilomètres au sud-ouest de la ville de Sétif, dans le village de Ouled Brahim et où il a étudié. Ensuite, il rejoint sa famille à Médine, qui était installée depuis 4 ans et il y est resté 5 ans, à se cultiver grâce aux savants et aux livres des bibliothèques de Médine. Ensuite, El Bachir El Ibrahimi est allé à Damas en 1912, où il a enseigné à l'école Sultane pendant des années. El Ibrahimi est revenu, ensuite, en Algérie, où il a donné naissance, avec son compagnon Cheikh Ben Badis, à l'Association des Oulémas Musulmans Algériens.

Il a vécu tout le temps en tant que patriote à l'intérieur et l'extérieur du pays, pour la libération de l'Algérie musulmane jusqu'à sa mort en 1965, en laissant plusieurs ouvrages en langues, littérature et religion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]