Ras El Oued

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ras El Oued
Vue de Ras El Oued depuis M'Zaïta
Vue de Ras El Oued depuis M'Zaïta
Noms
Nom algérien راس الواد
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Bordj-Bou-Arreridj
Daïra Ras El Oued
Code postal 34001
Code ONS 3402
Démographie
Gentilé ras-el-ouedi[réf. nécessaire]
Population 51 482 hab. (2008[1])
Densité 156 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 56′ 59″ N 5° 02′ 09″ E / 35.9498, 5.035935° 56′ 59″ Nord 5° 02′ 09″ Est / 35.9498, 5.0359  
Superficie 329 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj
Localisation de la commune dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ras El Oued

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ras El Oued
Liens
Site de la commune http://www.raseloued.net

Ras El Oued (en arabe : رأس الوادي), anciennement Tocqueville lors de la colonisation, est le premier Arrondissement (Daïra) de la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Elle est la seconde ville de la wilaya par sa population après Bordj Bou Arreridj.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ras El Oued est située dans la région des hauts plateaux dans un bassin agricole, à 38 km au sud-est de Bordj Bou Arreridj, à environ 55 km au sud-ouest de Sétif et à environ de 270 km au sud-est d'Alger.

Ras el Oued est le chef-lieu de la Daïra de Ras El Oued, au sud-est de la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

Elle comprend Ras el oued, Aïn Tesra et Ouled Brahim.

Communes limitrophes de Ras El Oued
Aïn Tesra Bir Kasdali • Khelil Tixter • Aïn Taghrout
Bordj Ghedir Ras El Oued Aïn Oulmene
Aïn Tesra Berhoum Ouled Brahim

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de la ville remontent à l'époque romaine, notamment, la zone de l'actuelle cité Toumella[réf. nécessaire].

À l'époque romaine, la cité avait pour nom: Thamallula, une inscription gravée datant de l'an 227 après J-C témoigne de son existence. De nombreux vestiges datant de cette époques sont toujours présents, mais éparpillés un peu partout sans aucun contrôle des autorités.

En 1892, les Français décident d'en faire une ville, la petite cité comprenait à cette époque quelques petites habitations (Gourbis) et plusieurs Douars aux allentours. Elle fut nommée: Tocqueville. En 1958, elle faisait partie de l'ancien département de Sétif. Après l'indépendance, elle reprend le nom de Ras El Oued[2] et sera annexée à la Wilaya de Bordj Bou Arreridj lors du dernier découpage administratif de 1984.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ras El Oued est la deuxième commune la plus peuplée de la wilaya de Bordj Bou Arreridj après Bordj Bou Arreridj[3], selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune d'Ras El Oued est évaluée à 51 482 habitants contre 14 834 en 1977 :

Évolution démographique
1977 1987 1998 2008
14 834 25 765 42 233 51 482
(Source : recensement [4])


Économie[modifier | modifier le code]

Ras El Oued est une ville axée principalement sur les services, on ne recense aucune unité industrielle de plus d'une vingtaine d'employés, ce qui peut être un atout en soi-même: absence de pollution et préservation de la nature. Le principal employeur étant l'État en général et, en particulier, l'enseignement. Sous l'occupation française et quelques années après l'indépendance, Ras El Oued était une région agricole avec ses terres très fertiles pour, notamment, la culture des céréales.

L'aviculture (Élevage de volailles en poulaillers industriels) en périphérie de la ville représente une part très importante dans l'économie de la région.

Ras El Oued est réputée par ses nombreux artisans menuisiers (Confection et fabrication de canapés & fauteuils).

La ville présente une communauté vivant à l'étranger, particulièrement en France. D'où un nombre important de retraités vivant à Ras-el-oued contribuant de ce fait avec leurs rentrées certes modestes à l'économie de la cité.

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

L’hôpital de Ras El Oued, réalisé en 1980, repond aux besoins d’un bassin de plus de 300 000 habitants[5]. Il possède 240 lits[6].

Sport[modifier | modifier le code]

La ville de Ras El Oued dispose de deux équipes de football : le ROC (Ras-El-Oued Olympique Champion) et l'USR, une équipe de Handball ACR (El Abtal Club REO).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Entrée de Ras el Oued
  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Bordj Bou Arreridj, sur le site de l'ONS.
  2. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Éditions Archives & Culture,‎ février 2011, 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne)
  3. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Bordj Bou Arreridj(Geohive)
  4. (en) Population de Ras El Oued (World Gazetteer)
  5. [1]
  6. [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]