Al-Muwatta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Muwaṭṭa (الموطأ) est une des premières rédaction de la loi musulmane, compilée et éditée par Imam Malik. Il est considéré comme la plus ancienne source existante des Hadiths, les traditions de Mahomet qui constituent la base de la jurisprudence de l'islam en plus du Coran[1]. Néanmoins il ne s’agit pas à proprement parler d’un recueil de hadiths; bon nombre des préceptes juridiques qu'il contient ne sont pas du tout basés sur les hadiths. Le livre rassemble les rituels, les rites, les coutumes, les traditions, les règles et les lois de l'époque de Mahomet. Une grande partie du livre porte sur des domaines qui ne sont pas strictement "juridiques" dans le sens occidental du terme, comme le Hajj (pèlerinage), le sacrifice, les relations etc. Au-delà de la loi il présente donc une utilité, pour l'étude historique de la Sociologie du monde Arabe, par exemple.

Authenticité[modifier | modifier le code]

Imam Malik a composé le Muwatta sur une période de quarante ans pour relater le" parcours exemplaire "des habitants de Médine. Son nom signifie également qu’il s’agit d’un livre qui est "approuvé à plusieurs reprises" - dont le contenu a été approuvé à l'unanimité par la population de Médine. Sa qualité est telle que toutes les écoles de Fiqh et tous les imams savants en hadiths sont d'accord sur son authenticité. Ce recueil nous a été transmis essentiellement par Assad ibn Al-furat et Mouhammad Al-Shaybânî (élève d’Abou Hanîfa).

Le célèbre imam Al-Shafi'i a dit, " Il n'existe pas sur la face du monde un seul livre - après le Livre de Dieu - ce qui soit plus authentique que le livre de Malik .[réf. souhaitée]

Commentaires du Al-Muwatta[modifier | modifier le code]

En raison de l'importance du Al-Muwatta pour les Musulmans, on lui a souvent ajouté des commentaires, pour la plupart, mais pas exclusivement, rédigés par les adeptes de l'école du Malékisme.

Ce Cheïkh d’Égypte a écrit un commentaire en 4 volumes sur le Al-Muwatta qui est extrêmement populaire en raison de sa simplicité. Il est considéré comme le fondement de trois autres commentaires du Muwatta, le Tamhid et le Istidhkar de Yusuf ibn Abd al Barr, ainsi que le Al-Muntaqa d'Abou Al-Walid Al-Baji (un autre célèbre savant malikeiste d’Espagne).
Un célèbre érudit en hadiths et un juriste Malikeiste d’Andalousie. Il a écrit deux commentaires sur le Muwatta, chaque collection comportant plus de 20 volumes. Le premier a reçu le nom de Al-Tamhid et a été organisé en fonction des Narrateurs qui ont repris le texte de Malik, car il contient des renseignements biographiques sur chacun des narrateurs de la chaîne. Le deuxième est intitulé Istidhkar et il s’agit davantage d’une exégèse juridique des Hadiths contenus dans le livre qu’une étude critique des hadiths, comme c’était le cas pour la précédente. Il a été dit que le Istidhkar a été écrit après le Tamhid, Ibn Abd al Barr lui-même y fait allusion dans son introduction. Toutefois, à un examen minutieux, il apparait que l'auteur a procédé à des révisions sur les deux à la fois après leur achèvement en raison de l’existence de références croisées retrouvées dans les deux ouvrages.

Yusuf ibn Abd al Barr a également écrit un certain nombre d'autres œuvres importantes telles que le Kitab al-Kafi dans le domaine de la jurisprudence Malikeiste et le "Jami al-bayan Ilm" sur la classification des connaissances.

Un célèbre Cheïkh d’Égypte qui bien qu'adepte de l'école Shaféiste a écrit un petit commentaire du Al-Muwatta.

Composition du Al- Muwatta[modifier | modifier le code]

Le Muwatta se compose d'environ 1720 hadiths répartis comme suit[2]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Le Hadith for Beginners" , Le Dr Muhammad Zubayr Siddiqi, 1961 (2006 reprint), Goodword Books
  2. "The Hadith for Beginners"

Voir aussi[modifier | modifier le code]