Hatsune Miku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Miku Hatsune)
Aller à : navigation, rechercher
Hatsune Miku
Personnage de fiction apparaissant dans
Vocaloid 2 et Vocaloid 3.

Nom original 初音ミク
Naissance 31 août 2007
Origine Japon
Sexe Féminin
Espèce Persona humanoïde de synthétiseur vocal
Cheveux Bleus turquoise
Yeux Bleus
Activité(s) Chanteuse

Créé par Crypton Future Media
Voix Saki Fujita
Pièce(s) The End
Album(s) Supercell
Première apparition 31 août 2007
Éditeur(s) Crypton Future Media

Hatsune Miku (初音ミク?) ou Miku Hatsune est une persona humanoïde exprimée par le biais d'une application de synthèse vocale développée par Crypton Future Media. Cette banque de voix utilise les logiciels Vocaloid 2 et Vocaloid 3 de Yamaha Corporation. Sa voix est échantillonnée à partir de celle de l'actrice Saki Fujita.

Hatsune Miku a réalisé des concerts sur scène sous forme d'hologramme. Elle est représentée comme une jeune fille de 16 ans avec des couettes longues de couleur turquoise. Elle est aujourd'hui la plus célèbre des Vocaloids.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de Vocaloid[modifier | modifier le code]

En 2003, Yamaha annonce le développement d'un programme nommé Vocaloid, exploitant la technologie de synthèse vocale appliquée à la musique. Le logiciel permettait à l'utilisateur de synthétiser une chanson complète. En entrant les paroles au clavier de l'ordinateur et l'air de la chanson au clavier d'un synthétiseur ou avec ses systèmes informatiques, l'utilisateur pouvait créer un chant, auquel il pouvait joindre une mélodie. Ce programme sorti en 2004 fut accompagné de Kaito et Meiko, deux Vocaloids japonais créés par Crypton Future Media, ainsi que Leon, Lola et Miriam, des Vocaloids anglophones (qui appartiennent à la première génération des Vocaloids). La première version de Vocaloid a été critiquée pour son manque de performances, et avec une ascension difficile pour ses premiers chanteurs. Yamaha décida donc en 2006 de sortir une nouvelle version de son logiciel, nommé Vocaloid 2 (Deuxième génération des Vocaloids).

Vocaloid 2[modifier | modifier le code]

Cosplay de Hatsune Miku. La version originale de Hatsune Miku est représentée sur la boîte du logiciel Vocaloid 2.

Hatsune Miku a été commercialisée le 31 août 2007, par la société Crypton Future Media pour Vocaloid 2. Elle a 16 ans, pèse 42 kg et mesure 1,58 m. Son objet totem est le negi (une sorte de poireau) et sa couleur est le turquoise. Son costume est inspiré des synthétiseurs DX de Yamaha (Les boutons et algorithmes du DX100 étant reproduits sur ses deux manches)[1]. Miku signifie « futur », Hatsu « premier », et Ne « son », son nom signifie donc « Premier son du futur ».

Au fil du temps, les vidéos et les chansons utilisant la voix de Miku se multiplient sur Internet, notamment sur le site japonais de partage de vidéos NicoNicoDouga. Cette star commence à s'exporter hors des frontières japonaises et à se diffuser sur le géant américain YouTube.

En 2008, un programmeur (Yu Higuchi) sort un programme nommé Miku Miku Dance (MMD) ou Vocaloid Promotion Video Project (VPVP)[2]. Ce programme permet d'animer des personnages, dont notamment Hatsune Miku. Entre autres, l'utilisateur peut utiliser le programme pour chorégraphier des chansons. Régulièrement, un concours de vidéo utilisant ce programme est lancé  : La MMD cup[3],[4].

Le 2 juin 2009 est sorti au Japon Hatsune Miku: Project DIVA, jeu de rythme du type Beatmania, sur PSP dont Hatsune Miku est le personnage principal. Un deuxième opus est sorti en 2010 sur la même console ainsi qu'une version arcade la même année. Le 8 mars 2012 est sorti au Japon Hatsune Miku and Future Stars: Project Mirai sur Nintendo 3DS, la différence entre Project DIVA est que Miku et ses amies sont en apparence Nendoroid-Petit. Une version pour la PSVita est sortie sous le nom de Hatsune Miku: Project Diva F. Le 27 août 2013, Hatsune Miku: Project Diva F sur Play Station 3 va sortir en Amérique du Nord et en Europe en version dématérialisée, une première pour les jeux Vocaloid [5].

Miku devient une vrai star sur Internet, et de plus en plus de fans voulaient assister à un concert de leur idole. Crypton Future Media organisa le 31 août 2009 le premier concert Vocaloid, utilisant la technologie de l'Holographie [6]. Après ce succès, de nombreux concerts s'ensuivront.

Une extension nommée Miku append[7] est sortie le 30 avril 2010 : De nouvelles voix sont ajoutées et la voix est plus proche de la voix humaine. Miku est la première Vocaloid à bénéficier de cet ajout. Celui-ci comporte : Dark, Light, Vivid, Solid, Sweet et Soft.

Vocaloid 3[modifier | modifier le code]

Crypton Futur Media a sorti en 2013 son propre programme de synthèse vocale pour ses Vocaloids, nommé Piapro, qui se base sur son homologue Vocaloid 3.

Deux VoiceBank de Miku en Vocaloid 3 (Troisième génération des Vocaloids) sont sorties le 31 août 2013 pour le logiciel Piapro et le 26 septembre 2013 pour Vocaloid 3. Elle peut désormais chanter en deux langues avec d'une part la version japonaise et d'une autre la version anglaise[8],[9].

Phénomène de société[modifier | modifier le code]

Fichier audio
"Freely Tomorrow" - Mitchie M (info)
Exemple d'une chanson créée en utilisant le logiciel Vocaloid avec la voix de Hatsune Miku.

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Très rapidement après la sortie du logiciel, Miku est devenue au Japon un phénomène social d'une importance considérable. En effet, un très grand nombre de personnes se mirent à créer et diffuser sur Internet leurs chansons, images, clips vidéo ou animations 3D de Miku.

Cette popularité s'étend en dehors des frontières japonaises : Une enquête en Chine en mai 2011 auprès de 3 000 personnes a montré que Hatsune Miku est la 15e chanteuse japonaise préférée citée par les consommateurs chinois[10],[11].

Suite à cette popularité, des personnages ont été créés à partir de sa voix, comme Haku Yowane, Neru Akita, et sa double maléfique Zatsune Miku.

En 2011, la voix de Hatsune Miku est utilisée dans l'animation Nyan Cat. Elle apparaît dans une série de publicités pour la Toyota Corolla et fait aussi une apparition dans une publicité pour Google Chrome.

En avril 2014, la chanteuse Lady Gaga révèle sur Twitter que Hatsune Miku fera la première partie de sa tournée ArtRave: The Artpop Ball pendant un peu plus d'un mois (Du 6 mai 2014 au 3 juin 2014). Ces concerts se dérouleront aux États-Unis.

En octobre 2014, Miku est apparue dans le show de David Letterman et a interprété la chanson Sharing The World.

Manga, anime, produits dérivés et jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Hatsune Miku figure à gauche sur l'autobus 630-FN de San-Chung.

Manga et anime[modifier | modifier le code]

Hatsune Miku a son propre manga appelé Hatsune Mix, qui n'est cependant pas officiel. Elle n'existe pas en anime mais un autre personnage féminin créé par le dessinateur Huke, Black Rock Shooter, dérivé en une chanson par Ryo du groupe Supercell et chantée par Miku, a son OVA[12], et désormais son anime dans lequel la chanson de Miku est le générique, bien que le personnage n'ait strictement rien à voir avec Miku.

Black Rock Shooter aura le droit à une adaptation en jeu vidéo sur PSP dont l'histoire et l'univers n'a rien à avoir avec l'OVA ou la série TV, et est sorti courant de l'année 2011 au Japon.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le personnage Kagami de la série Lucky☆Star porte dans l'OVA le costume de Miku dans le cadre d'une parodie.

Miku fait d'ailleurs de brèves apparitions en guise de clin d'œil dans plusieurs animes, comme Maria Holic ou encore Sayonara Zetsubō sensei.

On peut également voir un cosplay de Miku, au côté d'autres personnages déguisés tel que de Rin et Len Kagamine et de Luka Megurine dans l'anime Hyōka.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Il y a eu au Japon sept jeux mettant en scène Hatsune Miku, Rin et Len Kagamine, Luka Megurine, Kaito, Meiko mais également Haku Yowane et Neru Akita, des dérivées de Miku : Project DIVA, Project DIVA 2nd (sur PSP), Project DIVA Dreamy Theater (sur PS3), Project DIVA Dreamy Theater 2nd (sur PS3), Project DIVA Extend (sur PSP), Project Mirai (sur 3DS ) , Project DIVA f (sur PS Vita ) , Project DIVA F (sur PS3) et enfin Project DIVA F 2nd (sur PS Vita et PS3).

Miku a également deux jeux sur l'Apple Store : Miku Flick et Miku Flick/2, il s'agit de jeux de rythme comme les Project Diva et également crée par SEGA. Pouvant être disponible hors Japon, il s'agit du 1er jeu officiel de Miku en international.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Un DLC de The IDOLM@STER 2 permet d'avoir Miku comme idole jouable[13].

Les produits dérivés de Miku (figurines, peluches, etc.) sont rarement commercialisés ailleurs qu'au Japon. Une de ses rares apparitions dans un jeu vidéo en dehors du Japon (et autre genre que jeu de rythme style Beatmania) est dans MUGEN, un moteur de jeu de combat éditable par les utilisateurs. Plusieurs versions du personnage existent pour ce moteur[14] ainsi qu'un screenpack nommé Hatsune Miku Project MUGEN S.P.[15].

Sondages[modifier | modifier le code]

Dans un sondage japonais pour les personnages à être dans le futur Super Smash Bros sur Wii U et 3DS, Miku est situé 12e devant des personnages notables comme Waluigi, Sonic et Fox McCloud, mais elle ne sera cependant pas confirmée[16].

Lors d'un concours organisé par Steve Lycett pour inclure des personnages en DLC pour Sonic and All-Stars Racing Transformed, Hatsune Miku arrive 2e dans le classement[17]. Mais Lycett a finalement décidé de refuser son apparition, étant donné que SEGA ne détient pas les droits du personnage [18].

Les chansons[modifier | modifier le code]

N'importe qui peut créer une chanson de Hatsune Miku, tant qu'il a les logiciels appropriés. Voici une liste non-complète (Puisque il en existe des centaines de milliers) des musiques de Miku :

  • 1/6
  • ACID NEL
  • AGE
  • Ai Dee (avec Luka Megurine)
  • Ai Kotoba/Love Words
  • Akahitoha
  • Alice
  • Alice Human Sacrifice (avec Meiko Sakine, Kaito Shion, Len & Rin Kagamine)
  • Ame ka Yume
  • Ame nochi sweet drops
  • Anata no Utahime
  • Angel Voice
  • Anger
  • ARiA
  • Atama no Taisou
  • Bad Apple!!
  • Bad End Night
  • Black Rock Shooter
  • Blaze
  • Be My Sacrifice
  • Cantarella (avec Kaito Shion)
  • Cat Ears Archive
  • Cat Food
  • Celluloid
  • Cendrillon
  • Chaining intention
  • Cinderella romance
  • Clock Lock Works
  • Clover club
  • Cocoa
  • ColorfulxMelody (avec Rin Kagamine)
  • Crazy Night(avec Gakupo Kamui, Rin & Len Kagamine, Luka Megurine, MEIKO, Kaito Shion & Gumi Megpoid)
  • Cremation Melody
  • Dark Woods Circus
  • DEAD END
  • Dear
  • Dear Cocoa Girls
  • Depression of the young Literati
  • Echo
  • Electric Angel
  • ELEVATOR Music
  • Far Away
  • Freely Tomorrow
  • from Y to Y
  • Fleeting Reality
  • Gatsu no Shizuku
  • Hajimete no Oto
  • Hato
  • Heart Sutra
  • Hello Goodbye
  • Hello / How are you
  • Hello Planet
  • Hiatus
  • Hibi No Yume Omoi
  • Hirari, Hirari
  • Honey
  • Hope
  • Ievan Polkka
  • Imitation
  • Inochi no Uta
  • Joker
  • Kagerou Days
  • Kimi Boshi
  • Kimi no Koe
  • Kocchi Muite Baby
  • Last Night, Good Night
  • Lilium
  • Light Song
  • Little Traveler
  • LOL ~Lots of laugh~
  • Lonesome cat
  • Lonely in Gorgeous
  • Lost My Music
  • Lost Story
  • Love And Joy
  • Love is War (恋は戦争)
  • Love list updating?
  • Love Love Nightmare
  • Love Planet
  • Lynne
  • Madness of Duke Venomania (avec Gakupo Kamui, Luka Megurine, Gumi Megpoid, Meiko Sakine et Kaito Shion)
  • Magnet (avec Luka Megurine)
  • Marginal
  • Matryoshka (avec Gumi Megpoid)
  • Melody.exe
  • Melt
  • Midori no Musume
  • Miku Miku ni Shite Ageru
  • Miracle Paint (ミラクルペイント)
  • Moon
  • Mousou Sketch
  • Mrs. Pumpkin no Kokkeina Yume / Comical Dream
  • Mugen'nohoshizora
  • My Room Disco Night (avec Luka Megurine et Gumi Megpoid)
  • Mukuro Attack !! (avec Calne Ca)
  • Named After You
  • Naraku no Hana
  • Nebula
  • Nee
  • Neko ni naritai (I want to be a cat aux États-Unis)
  • Once Upon A Me
  • Odd&Ends
  • Quiet Night C.E.73 (repris depuis l'anime Gundam SEED Destiny)
  • Packaged
  • Palette world breakdown
  • Paradise of Light and Shadow (en partie)
  • Party x Party (avec Rin & Len Kagamine, Meiko Sakine, Kaito Shion et Luka Megurine)
  • Piano Lesson
  • Pon Pon Pon
  • Po Pi Po (ぽっぴっぽ)
  • Project File KVLR
  • Promise (avec Rin Kagamine)
  • Rain
  • Reboot (avec Luka Megurine)
  • Rolling Girl
  • Romeo to Cinderella
  • Sadistic Music Factory
  • Saikin Osen /Bacterial Contamination (Avec Calne Ca)
  • Saihate ~Farewell Song~
  • Samidare Renka
  • Saturation
  • Sayonara no Kawari ni, Hanataba wo
  • Sekiranun Graffiti / Cumulonimbus Graffiti
  • Scars
  • Senyaichiya Sennichite
  • Sharing The World
  • Shinitagari
  • Silence
  • Sin and punishment
  • Sleeping Beauty
  • Snow Knows
  • Song of Desert, Forest and Magic
  • SPiCa
  • Star Story
  • Stargazer
  • Sweet Devil
  • Tell Your World
  • The Beast
  • The Disappearance of Hatsune Miku
  • The game of life
  • The Secret Garden
  • The Snow White Princess is
  • Time Limit
  • Tori no Uta
  • Travel In Time
  • Triple Baka
  • True my heart
  • Tsukiyo no mori
  • Two Breaths Walking
  • Two Faced Lovers
  • Uninstall
  • Ura Omote Lovers
  • Velvet Arabesque
  • Viva happy
  • Weekender Girl
  • What Do You Mean
  • Winter Alice
  • Worlds End Dancehall
  • World is Mine (The World is Mine aux États-Unis)
  • X-Mark
  • Yellow
  • Yokkyuu Fuman
  • Yume Miru Kotori
  • Yukkuri Shiteitte ne!

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]