Persona (psychologie analytique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Persona.

Le mot persona vient du latin (du verbe personare, per-sonare : parler à travers) où il désignait le masque que portaient les acteurs de théâtre. Ce masque avait pour fonction à la fois de donner à l'acteur l'apparence du personnage qu'il interprétait, mais aussi de permettre à sa voix de porter suffisamment loin pour être audible des spectateurs.

Dans sa psychologie analytique, Carl Gustav Jung a repris ce mot pour désigner la part de la personnalité qui organise le rapport de l'individu à la société, la façon dont chacun doit plus ou moins se couler dans un personnage socialement prédéfini afin de tenir son rôle social. Le moi peut facilement s'identifier à la persona, conduisant l'individu à se prendre pour celui qu'il est aux yeux des autres et à ne plus savoir qui il est réellement. Dans ce cas, la persona de Jung est proche du concept de faux self de Donald W. Winnicott. Il faut donc comprendre la persona comme un « masque social », une image, créée par le moi, qui peut finir par usurper l'identité réelle de l'individu. Alfred de Musset a quelque peu exploré ceci dans Lorenzaccio.

Le film Persona d'Ingmar Bergman est largement inspiré du travail de Carl Gustav Jung.

La série de jeux Shin Megami Tensei: Persona a pour thème central ce "masque" que porte chaque individu en société. Les troisième et quatrième épisodes développent beaucoup cet aspect, en plongeant le joueur au cœur de la vie lycéenne. Ils lui offrent ainsi la possibilité d'analyser et de mieux comprendre comment fonctionnent ces "persona" que chaque sujet se crée.