Ma patrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bedřich Smetana

Má Vlast (Ma patrie) est un cycle de six poèmes symphoniques de Bedřich Smetana. Il a été composé entre 1874 et 1879. Fidèle à ses convictions patriotiques, Bedřich Smetana évoque l'histoire ou les paysages de son pays, la Bohême. La première exécution complète des six poèmes a eu lieu le 5 novembre 1882 à Prague sous la direction d'Adolf Čech (en).

Vyšehrad[modifier | modifier le code]

Vyšehrad et la Vltava
  • Durée : environ 14 minutes.

Vyšehrad est le nom d'une colline dominant la rivière Vltava. C'est l'endroit où, selon la légende, la ville de Prague fut fondée. Le thème principal est exposé à la harpe, l'instrument du barde Loumir :

MaVlastSmetanaT2.jpg

Puis le compositeur raconte le développement du château, les combats chevaleresques qui y ont lieu, et la ruine finale du site.
Bedřich Smetana est enterré au cimetière de Vyšehrad.

Le poème a été composé entre la fin de septembre et le 18 novembre 1874. Il a été créé le 14 mars 1875.

Vltava[modifier | modifier le code]

Fichier audio
La Moldau (info)
La Moldau par l'orchestre symphonique Musopen

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
La Vltava à Prague
  • Durée : environ 12 minutes.

C'est le poème symphonique le plus célèbre du cycle, connu également sous son nom allemand La Moldau. Vltava (prononcer "veltava") est le nom de la rivière qui traverse Prague et une grande partie de la Bohême avant de rejoindre l'Elbe dont elle est un affluent.

Après une évocation des deux sources qui forment la Vltava, le thème principal apparaît :

MaVlastSmetanaT1.jpg

Suivent ensuite des tableaux évoquant les bois, les danses paysannes (rythme de polka) et les nuits magiques de la Bohême. L'agitation de l'orchestre reflète les chaos que traverse la rivière, avant son arrivée majestueuse à Prague et son passage devant Vyšehrad, dont le thème est cité.

Le thème principal de cette œuvre a inspiré l'hymne de l'État d'Israël, Hatikvah.

Le poème a été composé entre le 20 novembre et le 18 décembre 1874.

Šárka[modifier | modifier le code]

  • Durée : environ 10 minutes.

Šárka est une cruelle héroïne tchèque dont le compositeur nous conte l'histoire. Un amour déçu a provoqué chez elle une haine féroce contre tous les hommes. Elle se fait attacher par ses compagnes, puis attire par son chant (thème à la clarinette) le guerrier Ctirad et sa suite. Elle le séduit et parvient à enivrer toute la compagnie au cours d'une fête orgiaque. Une fois les convives endormis, au signal du cor, les complices de Šárka surgissent et massacrent tous les hommes.

Le poème a été terminé le 20 février 1875 et créé le 17 mars 1877.

Z českých luhů a hájů (Par les prés et les bois de Bohême)[modifier | modifier le code]

  • Durée : environ 12 minutes.

Ce poème symphonique évoque de manière descriptive les paysages de la Bohême.

Le poème a été terminé le 18 octobre 1875 et créé le 10 décembre 1878.

Tábor[modifier | modifier le code]

  • Durée : environ 13 minutes.

Basée sur un majestueux choral « Vous qui êtes les combattants de Dieu », ce morceau évoque à la suite diverses qualités ayant trait au caractère du peuple hussite et de ses soldats en particulier.

Le poème a été terminé le 13 décembre 1878 et créé le 4 janvier 1880.

Blaník[modifier | modifier le code]

  • Durée : environ 14 minutes.

Blaník est une montagne légendaire sous laquelle reposent les guerriers hussites, guerriers qui se réveilleront le jour où leur patrie sera en danger. Le thème de départ est le même choral que celui utilisé dans Tábor, mais débouche sur l'espoir du développement de la Bohême. La péroraison finale fait entendre à nouveau le thème de Vyšehrad, confirmant la cohésion du cycle entier.

Le poème a été terminé le 9 mars 1879 et créé le 4 janvier 1880 en même temps que le poème précédent.

Liens externes[modifier | modifier le code]