Mikhaïl Kouzmine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kouzmine.
Portrait de Kouzmine par Konstantin Somov (1909)

Mikhaïl Alekseïevitch Kouzmine (en russe : Михаи́л Алексе́евич Кузми́н; ISO 9 : Mihail Alekseevič Kuzmin) est un poète, romancier, dramaturge, critique littéraire et novéliste russe né le 18 octobre 1872 à Iaroslavl et mort le 1er mars 1936 à Leningrad.

Kouzmine suit d'abord des études religieuses, puis musicales. Il est compositeur, élève de Nikolaï Rimski-Korsakov et d'Anatoli Liadov[1]. Il vint à la littérature à l'âge de trente ans.


L'œuvre poétique de Kouzmine est généralement associée à l'école acméiste. Kouzmine a écrit le premier recueil en vers libres de la littérature russe. La truite casse la glace («Форель разбивает лёд», 1929) est son poème le plus important sur le thème de l'homosexualité.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • 1996 - Mikhaïl Kouzmine, Le rossignol vert, Éd. Noir sur blanc (ISBN 2882500602)
  • 2000 - Mikhaïl Kouzmine, Les ailes, Éd. Ombres (ISBN 2841421333)
  • 2003 - Mikhaïl Kouzmine, L'ange gardien, Éd. Noir sur blanc, coll. « Littérature russe » (ISBN 2882501307)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nikita Struve, Anthologie de la poésie russe, pp. 104-105, présentation de Kouzmine.

Liens externes[modifier | modifier le code]